Inscrivez-vous à la Quotidienne du Bâtiment

Accueil > Actualités du BTP > Collectivités territoriales > Paris : une hausse raisonnable des loyers des logements privés non meublés en 2017

Paris : une hausse raisonnable des loyers des logements privés non meublés en 2017

Paris : une hausse raisonnable des loyers des logements privés non meublés en 2017
En 2015, l’Observatoire des loyers de l’agglomération parisienne (Olap) faisait état « des effets réels mais limités » de l’encadrement des loyers sur la capitale. Si le dispositif a depuis été interrompu, il a néanmoins été couronné d’un succès relatif l’année dernière. En effet, les loyers n’ont augmenté que de 0,5% en région parisienne au cours des douze derniers mois observés.

Collectivités territoriales |

Recommander cet article
Imprimer cet article

Le 28 novembre dernier, le tribunal administratif de Paris mettait fin à l’encadrement des loyers, en vigueur sur la capitale depuis 2015. Une décision qui avait soulevé l’indignation de l’État, qui avait d’ailleurs fait appel pour y remédier.

Justement, une récente enquête publiée par l’Observatoire des loyers de l’agglomération parisienne (Olap) semble donner raison au gouvernement. En effet, les loyers des logements privés non meublés de la métropole ont augmenté de seulement 0,5% en 2017, après 0,1% l’année précédente. En parallèle, l’Indice de référence des loyers (IRL) atteint 0,6% sur ces 12 mois, contre 0,03 en 2016.

Une stabilisation qui tend à se généraliser

Du côté des autres indicateurs retenus, l’Olap mentionne notamment une hausse du « saut à la relocation », soit l’évolution enregistrée du loyer entre le départ d’un ancien locataire et l’arrivée d’un autre, à hauteur de 0,6% en moyenne en 2017. Les locations stables ont également vu leur loyer progresser légèrement (+0,5%).

Sans grande surprise, la capitale est évidemment plus chère que le reste de l’agglomération. En effet, les prix parisiens ont augmenté de 1% pour les logements privés non meublés. « La décélération très nette constatée depuis 2014 » est ainsi confirmée.

Dans le reste du territoire, où l’encadrement des loyers n’était pourtant pas en vigueur, les hausses de relocations ne s’établissent qu’à +0,9% en petite couronne. En grande couronne, les loyers tendent même à baisser, à raison de -0,4% en 2017. Les relocations atteignent finalement la moyenne de 19,7 €/m2 hors-Paris, et de 25,0 €/m2 pour la capitale.

« Dans un contexte de reprise de l’économie francilienne et de remontée de l’indice des loyer, ces résultats illustrent l’impact du décret annuel de limitation de la hausse des loyers et, pour Paris, l’effet vraisemblablement complémentaire de l’arrêté d’encadrement des loyers en niveau, avec une évolution globale proche de celle de l’IRL », conclut l’Olap.

F.C
Photo de Une : ©Fotolia

Recommander cet article
Imprimer cet article

Vos réactions | 0 réactions

Commenter cet article

Les champs à remplir sont obligatoires pour la publication de votre commentaire.

 

 

Le dépôt de votre commentaire ne nécessite pas d'authentification et sera soumis à la validation de notre modérateur.

Dossiers partenaires :

Visuel Dossiers partenaires

Information prévention : Chute de hauteur – prévenir...


OPPBTP

L’OPPBTP vous accompagne dans votre métier en mettant à votre disposition un mémento prévention...
Visuel Dossiers partenaires

Laissez libre cours à votre imagination avec Ecophon...


ECOPHON

Ecophon dévoile sa nouvelle gamme d’îlots flottants. Votre palette de création a été...

Suivez-nous :

Linkedin
Twitter
Facebook

Les produits de la semaine :