Inscrivez-vous à la Quotidienne du Bâtiment

Accueil > Actualités du BTP > Dernières dépêches AFP > L'architecte Cacoub séquestré par des cambrioleurs Villa Montmorency à Paris

L'architecte Cacoub séquestré par des cambrioleurs Villa Montmorency à Paris

PARIS, 26 mars 2005 (AFP) - L'architecte franco-tunisien Olivier-Clément Cacoub, un intime du président Jacques Chirac, a été séquestré jeudi soir dans sa luxueuse résidence de la villa Montmorency, à Paris, par des cambrioleurs qui ont emporté un important butin, a-t-on appris samedi de source policière.

Dernières dépêches AFP |

Recommander cet article
Imprimer cet article

Le préjudice du vol est "inférieur aux 500.000 euros" en espèces et en bijoux évoqués par le quotidien Aujourd'hui-Le Parisien qui a révélé l'affaire, selon cette source policière, qui n'a pas précisé de montant.

Selon le journal, "vers 22H15, plusieurs individus ont fait irruption chez Olivier-Clément Cacoub, architecte en chef des Bâtiments civils et des palais nationaux, et intime de Jacques Chirac", "qui a l'habitude de l'emmener dans ses bagages lors de certains de ses déplacements officiels".

Les voleurs ont usé de violence envers deux employés de maison. M. Cacoub, âgé de 84 ans, n'a pas subi lui-même d'agression, a-t-on affirmé de source policière, mais a été séquestré avec son épouse dans leur résidence de la Villa Montmorency, une voie privée du 16e arrondissement de Paris qui abrite hommes d'affaires et célébrités du monde du spectacle.

Protégée par des grilles en fer et placé sous vidéo-surveillance, la Villa Montmorency est composé essentiellement d'hôtels particuliers entourés de verdure.

En Afrique, Olivier-Clément Cacoub a notamment conçu le palais de Gbadolite - surnommé "le Versailles africain" - de l'ex-président zaïrois Mobutu, ainsi que le palais de Carthage, ou encore le centre culturel français de Brazzaville. En France, il a notamment été l'architecte du Palais des festivals à Cannes, de l'université d'Orléans-la-Source, du Palais de la Méditerranée à Nice et de nombreux ensembles de bureaux à Paris. L'enquête est menée par les policiers de la brigade de répression du banditisme (BRB).

Recommander cet article
Imprimer cet article

Vos réactions | 0 réactions

Commenter cet article

Les champs à remplir sont obligatoires pour la publication de votre commentaire.

 

 

Le dépôt de votre commentaire ne nécessite pas d'authentification et sera soumis à la validation de notre modérateur.

Dossiers partenaires :

Visuel Dossiers partenaires

JLG présente son plus gros modèle hybride


JLG FRANCE SAS

La H800AJ offre les mêmes performances qu'un modèle diesel, avec une hauteur de travail de 26 m. JLG Industries,...
Visuel Dossiers partenaires

RÉTENTION DES EAUX PLUVIALES : GRAF, un leader sur le...


GRAF

Les récentes crues sur l'ensemble du territoire français font prendre conscience de l'importance...

Suivez-nous :

Linkedin
Twitter
Facebook

Les produits de la semaine :