Inscrivez-vous à la Quotidienne du Bâtiment

Accueil > Actualités du BTP > Eco-construction > Le Grand Paris Express financé par des obligations vertes

Le Grand Paris Express financé par des obligations vertes

Le Grand Paris Express financé par des obligations vertes
Dans un communiqué daté du 23 juillet dernier, la Société Du Grand Paris (SGP) a annoncé le déploiement d’un programme d’obligations vertes pouvant aller jusqu’à 5 milliards d’euros pour financer le Grand Paris Express. La démarche vient répondre aux engagements de la France en matière d’environnement. La première émission devrait avoir lieu à l’automne.

Eco-construction |

Recommander cet article
Imprimer cet article

La Société du Grand Paris (SGP) a annoncé la mise en place d’un programme « Green Euro Medium Term Note » de 5 milliards d’euros. De quoi s’agit-il ? Les EMTN sont des obligations à moyen terme flexibles, commercialisées par des banques, en l’occurrence Barclays, BNP Paribas, Crédit Agricole CIB, HSBC, Natixis, Société Générale Corportae & Investment Banking.

« On a franchi une nouvelle étape dans la mise en place du modèle de financement de la Société du Grand Paris », a expliqué à l'AFP Etienne Oberthur, responsable financement et trésorerie de la SGP.

La première émission devrait avoir lieu au quatrième trimestre, en fonction « surtout des conditions qui vont prévaloir sur les marchés financiers », selon M. Oberthur.

Le programme, qui vise le financement du Grand Paris Express via des obligations vertes, fait écho aux engagements de la France en matière d’environnement. Il devrait contribuer à asseoir Paris comme « place de référence pour la finance verte ».

Un projet emblématique… et coûteux

Le Grand Paris Express est au cœur des enjeux de la transition écologique et énergétique, de mobilité durable, d’emploi et de développement territorial. Mais bien qu’emblématique, le projet est coûteux

La facture de ce chantier d’envergure n’a cessé de grimper ces dernières années, pour atteindre les 35 milliards d'euros. Pour le construire, la SGP dispose du revenu de taxes locales rapportant 500 millions d'euros par an -- le député Gilles Carrez (Les Républicains) étant chargé de trouver 250 millions de ressources supplémentaires -- et devra s'endetter lourdement.

Pour faire face à un budget en hausse, la Société du Grand Paris a cherché à diversifier les modes de financement. Elle devient aujourd’hui le premier émetteur obligatoire à adopter un programme EMTN 100% vert. Elle s’engage à investir un montant équivalent dans son projet et à informer régulièrement les investisseurs sur l’avancement du Grand Paris Express et de ses bénéfices environnementaux.

R.C (Avec AFP)
Photo de une : ©Fotolia

Recommander cet article
Imprimer cet article

Vos réactions | 0 réactions

Commenter cet article

Les champs à remplir sont obligatoires pour la publication de votre commentaire.

 

 

Le dépôt de votre commentaire ne nécessite pas d'authentification et sera soumis à la validation de notre modérateur.

Dossiers partenaires :

Visuel Dossiers partenaires

KALORY E, la fenêtre aluminium à énergie...


KAWNEER FRANCE

Conçue sur le modèle de la fenêtre pariétodynamique, la fenêtre KALORY E de KAWNEER assure...
Visuel Dossiers partenaires

Aménagement Utilitaire : comment s’y retrouver...


WORK SYSTEM

La question de l’aménagement est primordiale chez les professionnels du bâtiment en particulier. L’enjeux...

Suivez-nous :

Linkedin
Twitter
Facebook

Les produits de la semaine :