Inscrivez-vous à la Quotidienne du Bâtiment

Accueil > Actualités du BTP > Eco-construction > Le mistral, une aide inattendue pour soutenir le réseau électrique ?

Le mistral, une aide inattendue pour soutenir le réseau électrique ?

Le mistral, une aide inattendue pour soutenir le réseau électrique ?
C'est un test qui pourrait s'avérer particulièrement utile en cas de succès que s'apprête à faire passer RTE ! La filiale d'EDF compte mesurer l'effet de refroidissement du mistral grâce à des capteurs placés sur la ligne à haute tension reliant Avignon et Marseille. Selon RTE, le mistral permettrait de baisser la température de ladite ligne de 10°C, offrant ainsi la possibilité de transporter 10 à 30% d’électricité supplémentaire. Explications.

Eco-construction |

Recommander cet article
Imprimer cet article

Mis en difficulté cet hiver du fait de la mise à l'arrêt de plusieurs réacteurs nucléaires, RTE réfléchit aujourd'hui à une alternative qui pourrait permettre de transporter plus d'électrons grâce aux lignes à haute tension.

C'est dans le Sud de la France que la filiale d'EDF s'apprête ainsi à mesurer l'effet du refroidissement du mistral sur la ligne entre Avignon et Marseille, d'une longueur de 91 kilomètres. « On estime que le mistral permettra de baisser jusqu'à 10°C la température de la ligne (en moyenne 75°C) et ainsi de transporter entre 10 et 30% d'électricité en plus », affirme RTE.

« Ainsi, lors des pointes de consommation ou d'avaries sur les lignes à 225 000 volts, il sera alors possible d'augmenter la capacité de la ligne et de renforcer la sécurité d'approvisionnement électrique de la région », détaille l'entreprise.

Des capteurs pour mesurer l'influence du vent

Pour mener à bien cette opération-test, RTE pourra suivre en temps réel l'influence du vent grâce à treize capteurs (six kilos chacun) disséminés sur la ligne. Ces derniers seront directement reliés au centre de pilote de Marseille, où les données récoltées seront couplées « à un modèle météorologie » afin « d'évaluer les marges supplémentaires disponibles ».

En cas de succès, des capteurs pourraient être installés sur l'ensemble des lignes à haute tension françaises, RTE visant une gestion plus dynamique de réseau de transport d'électricité. 2 710 postes électriques devraient ainsi être dotés de technologies numériques d'ici à 2030 pour 3 milliards d'euros. En attendant, l'opération de test a, quant à elle, requis un investissement de 400 000 euros.

F.C (avec AFP)
Photo de Une : ©Fotolia

Recommander cet article
Imprimer cet article

Vos réactions | 0 réactions

Commenter cet article

Les champs à remplir sont obligatoires pour la publication de votre commentaire.

 

 

Le dépôt de votre commentaire ne nécessite pas d'authentification et sera soumis à la validation de notre modérateur. Veuillez taper les caractères tels qu'ils apparaissent ci-dessous.

Dossiers partenaires :

Visuel Dossiers partenaires

La gamme de luminaires LED de LEDVANCE s‘agrandit avec...


LEDVANCE

LEDVANCE, l’un des leaders mondiaux dans le domaine des techniques d’éclairage innovantes, étoffe...
Visuel Dossiers partenaires

Le chauffe-eau Daikin thermodynamique ECH²O à découvrir...


DAIKIN AIRCONDITIONING FRANCE

Avec son ECH2O Daikin, apporte une toute nouvelle solution de production d’eau chaude sanitaire, en neuf comme en...

Suivez-nous :

Linkedin
Twitter
Facebook

Les produits de la semaine :