Inscrivez-vous à la Quotidienne du Bâtiment

Accueil > Actualités du BTP > Nouveaux produits du BTP > Autodesk University Las Vegas : une semaine dans le futur !

Autodesk University Las Vegas : une semaine dans le futur !

Autodesk University Las Vegas : une semaine dans le futur !
Bien loin de Villepinte et son Mondial du Bâtiment, c’est à Las Vegas que le géant Autodesk organisait cette année encore son University. L’occasion, pour les utilisateurs des logiciels de l’entreprise, d’en apprendre toujours plus sur les solutions existantes et à venir. Batiweb, qui a eu la chance de participer à cette vaste manifestation, revient en exclusivité sur les temps forts de cette dernière. Welcome to the future !

Nouveaux produits du BTP |

Recommander cet article
Imprimer cet article

Oubliez les machines à sous, roues de la fortune et autres jeux d’argent ! Durant une semaine, ce sont d’autres ‘’stars’’ qui étaient sous les feux des projecteurs à Las Vegas. Leurs noms ? Revit, AutoCAD, Inventor…

Au total, plus de 10 500 participants, venus du monde entier, ont déposé leurs valises au Nevada afin d’assister à l’Autodesk University, qui s’est déroulée du 13 au 17 novembre. Une occasion que Batiweb ne pouvait pas rater !

Dès le premier jour, le ton est donné, avec une introduction d’Anthony Foxx, secrétaire aux Transports des Etats-Unis de Barack Obama – rien que ça. Celui-ci explique que c’est après une visite chez Autodesk, en février 2016, qu’il a pris conscience de « tout ce qu’il est possible de faire » avec les nouvelles technologies.

« Je suis très intéressé de voir comment on [les] utilise pour améliorer les procédés constructifs », a-t-il déclaré. Sa curiosité aura sans doute été comblée au cours de cette nouvelle Autodesk University !

De nouvelles façons de travailler à imaginer

Dès le lendemain, les choses s’accélèrent, avec une ‘’vraie’’ présentation à l’américaine, un keynote d’ouverture. La musique est lancée à fond, les effets de lumière ne font qu’accentuer l’impatience de l’audience, jusqu’à l’arrivée d’Andrew Anagnost, président-CEO d’Autodesk, qui ne cessera de marteler la stratégie du groupe : « more, better, less », ou « faire plus, mieux et moins cher ».

Rappelant que la Terre devrait compter près de 10 milliards d’habitants à horizon 2050 d’après l’ONU, le dirigeant estime qu’il sera nécessaire de construire « 100 buildings par an » d’ici là pour loger toute la population. Or, « nous sommes dans l’incapacité de faire ce que les gens demandent », affirme-t-il. À raison : les moyens financiers manquent, de même que l’espace (le problème de libération du foncier n’est donc pas typiquement français !).

C’est là qu’interviennent l’intelligence artificielle et la robotique, « pour faire des choses meilleures ». Pour Andrew Anagnost, aucun doute possible : les nouvelles technologies « sont bien plus efficaces pour créer des emplois et stimuler la croissance économique que ce que certains sceptiques veulent vous faire croire ».

Andrew Anagnost, CEO d'Autodesk, lors de l'AU Opening Keynote
 
Des propos appuyés par Hilbrand Katsma, chef des opérations au sein de Van Wijnen, entreprise de BTP néerlandaise. « En 2011, nous étions au milieu de la crise économique, et pour les professionnels de la construction, c’était extrêmement difficile », se remémore-t-il.

« Nous avons réalisé que nous devions revoir nos process et notre organisation. (…) Nous sommes passés d’une conception 2D à 3D (…) et avons optimisé la logistique sur nos sites. Plus tard, nous avons appris à nos équipes de construction à utiliser des tablettes, qui simplifient la communication avec les équipes de design, réduisent les conflits et les changements de séquençage sur le chantier », témoigne Hilbrand Katsma.

Un cas de figure qui pourrait également trouver sa place au sein des entreprises françaises, comme l’a fait savoir Pierre Maillot de chez Bosch. « Nous croyons que les humains et les nouvelles technologies peuvent accomplir beaucoup ensemble », a-t-il souligné.

Du BIM, des projets et des concours

La robotique et l’intelligence artificielle n’étaient pas les seules nouvelles technologies mises à l’honneur cette semaine ! En effet, comment parler d’Autodesk sans évoquer la fameuse maquette numérique ?

Représentant la France, Vinci Construction était notamment invité afin de présenter un projet de capture d’images portant sur un hôpital ; l’occasion de revenir sur les fusions de scans réalisés avec des drones. Plusieurs industriels ont également pu démontrer les différents usages du BIM, à l’instar de la société d’ingénierie Systra, qui intervient, entre autres, sur le Grand Paris Express.

L’Autodesk University a également levé le voile sur les lauréats de plusieurs concours, dont les AEC Excellence Awards, qui récompensent des projets s’appuyant sur les technologies BIM au service de la construction et du développement durable. Plus insolite mais non moins intéressant, HP a présenté le mardi 14 le palmarès complet de la compétition ‘’Mars Home Planet'', pour lequel les candidats devaient « imaginer, concevoir et expérimenter une civilisation sophistiquée sur Mars ».

Autant de projets passionnants et d’innovations prometteuses que nous vous proposerons de découvrir plus en détail dans des articles ultérieurs !

Autodesk et Esri, partenaires pour faire évoluer le BIM

Lieu de rencontres et d’échanges, l’Autodesk University a également marqué un nouveau tournant dans le rapprochement du BIM et des SIG (systèmes d’information géographique).

En effet, Autodesk et Esri, spécialiste des SIG, ont annoncé le mercredi 15 un nouveau partenariat visant à « combiner la puissance de la cartographie BIM et SIG, ce qui permettra à nos clients communs de construire n’importe quoi, n’importe où », comme l’a indiqué Andrew Anagnost.

« Nos objectifs sont de fournir aux concepteurs de l’industrie et de la ville la capacité de concevoir dans le contexte du monde réel. Cela va permettra aux collectivités de construire des villes plus résilientes et connectées, ainsi qu’une infrastructure axée sur le développement durable », poursuivait-il.

De son côté, Jack Dangermond, président d’Esri, a souligné la nécessité « de prendre en compte les besoins des générations futures lors de la conception et de la construction de projets aujourd’hui ». Le mouvement est lancé !
 

Fabien Carré
Photos : ©FC

Recommander cet article
Imprimer cet article

Vos réactions | 0 réactions

Commenter cet article

Les champs à remplir sont obligatoires pour la publication de votre commentaire.

 

 

Le dépôt de votre commentaire ne nécessite pas d'authentification et sera soumis à la validation de notre modérateur.

Dossiers partenaires :

Visuel Dossiers partenaires

Une vêture d’or mouvante au gré de l’ensoleillement...


ALUCOBOND 3A composites GMBH

La ville de Pessac a confié au Groupe A40 architectes la maîtrise d’œuvre du Grand complexe sportif...
Visuel Dossiers partenaires

Saunier Duval, des produits conformes aux exigences européennes...


SAUNIER DUVAL

Afin d’atteindre les engagements pris dans le cadre du Protocole de Kyoto, l’Union Européenne a voté...

Suivez-nous :

Linkedin
Twitter
Facebook

Les produits de la semaine :