Inscrivez-vous à la Quotidienne du Bâtiment

Accueil > Actualités du BTP > Vie des sociétés > A Lyon, les coûts de stationnement limitent les interventions des artisans

A Lyon, les coûts de stationnement limitent les interventions des artisans

A Lyon, les coûts de stationnement limitent les interventions des artisans
Dans un communiqué daté du 28 août 2018, la Capeb Rhône alerte la Ville de Lyon sur les difficultés de stationnement rencontrées par les artisans du bâtiment. Le syndicat dénonce « le manque de place » et des coûts de stationnement « exorbitants ». Une situation qui pourrait bien limiter les interventions en centre-ville. « Un très rapide aménagement » s’impose.

Vie des sociétés |

Recommander cet article
Imprimer cet article

A Lyon, les artisans du bâtiment se confrontent à des problèmes de stationnement. Résultat, nombreux sont ceux à se demander s’il faut continuer ou non à intervenir en centre-ville.

Dans un communiqué, la Capeb Rhône explique que le centre-ville manque de places de livraison et de stationnement. A cela s’ajoute « des coûts de stationnement exorbitants » qui se doivent notamment à la mise en place d’un nouveau dispositif le 1er janvier dernier.

Un système de stationnement « totalement inadapté »

Le syndicat professionnel rappelle en effet que le « PIAF » a été remplacé « sans concertation » par « Pay by phone compte artisan ». En quoi se différencient les systèmes ?

Le « PIAF » permettait aux artisans de bénéficier d’avantages financiers et de fonctionnalités lors d’interventions en centre-ville, explique la Capeb Rhône. « Une ½ heure gratuite, tarif préférentiel à l’heure, possibilité de rester 4 heures de suite sur l’emplacement sans l’obligation de mettre des pièces toutes les deux heures…».

« Pay by phone compte artisan » est une solution de paiement par mobile, sur internet ou via un serveur vocal, avec un coût d’accès par an et par véhicule de 200 € auxquels s’ajoute le paiement du stationnement. Cette nouvelle organisation « impose d’équiper tous les salariés de smartphones ». « Des coûts difficiles à supporter pour certaines entreprises ».

Pour une flotte de 6 véhicules, 7h de stationnement par jour et 200 jours de travail, la Capeb Rhône estime à 56 400 € / an le coût moyen d’un tel dispositif.

Faciliter le stationnement des professionnels du bâtiment est pourtant crucial : « Difficile de prendre le métro avec une chaudière dans le dos ! C’est simple, certaines activités ne permettent pas le recours à d’autres modes de déplacement et utilisent des véhicules au gabarit bien spécifique », s’exclame le syndicat.

Une activité freinée

La Capeb Rhône assure qu’elle « perçoit déjà un recul des travaux de rénovation et une détérioration du parc immobilier ; un risque de dégradation permanent pour une ville dont la qualité du bâti renforce l’attractivité, un comble pour une ville inscrite au Patrimoine Mondiale de l’Unesco ».

La Capeb Rhône constate également d’autres incidences : « sur la sécurité de chacun : certaines cheminées risques de s’écrouler et balcons de s’effondrer sur la chaussée ».

Quelles solutions pour remédier à la situation ? La réduction du coût de l’abonnement « Pay by Phone compte artisan » par an par véhicule de 200 € à 60 € ; la simple application du tarif « résident second véhicule » et la possibilité de réserver des places sur plusieurs jours, quels que soit le type de chantier.

R.C

Photo de une : ©Fotolia

Recommander cet article
Imprimer cet article

Vos réactions | 0 réactions

Commenter cet article

Les champs à remplir sont obligatoires pour la publication de votre commentaire.

 

 

Le dépôt de votre commentaire ne nécessite pas d'authentification et sera soumis à la validation de notre modérateur.

Dossiers partenaires :

Visuel Dossiers partenaires

KALORY E, la fenêtre aluminium à énergie...


KAWNEER FRANCE

Conçue sur le modèle de la fenêtre pariétodynamique, la fenêtre KALORY E de KAWNEER assure...
Visuel Dossiers partenaires

Aménagement Utilitaire : comment s’y retrouver...


WORK SYSTEM

La question de l’aménagement est primordiale chez les professionnels du bâtiment en particulier. L’enjeux...

Suivez-nous :

Linkedin
Twitter
Facebook

Les produits de la semaine :