Inscrivez-vous à la Quotidienne du Bâtiment

Accueil > Actualités du BTP > Vie des sociétés > Baisse du nombre de logements sociaux financés par le gouvernement en 2018

Baisse du nombre de logements sociaux financés par le gouvernement en 2018

Baisse du nombre de logements sociaux financés par le gouvernement en 2018
Nouveau coup dur pour le monde HLM ! Alors que le secteur fait l'objet d'une importante réforme, le ministre Julien Denormandie a indiqué le 1er février sur Franceinfo que le nombre de biens sociaux financés par l'État était en baisse l'année passée. De fait, 109 000 logements seront produits en 2019, contre 113 000 l'an dernier. Seule catégorie en hausse : celle des Prêts locatifs aides d'intégration (PLAI), destinés aux ménages les plus démunis. Précisions.

Vie des sociétés |

Recommander cet article
Imprimer cet article

124 000 en 2016, 113 000 en 2017, et 109 000 en 2018 : d'année en année, le nombre de biens sociaux financés par le gouvernement, et correspondant à autant de constructions à venir, ne cesse de baisser. Le ministre de la Ville et du Logement Julien Denormandie l'a d'ailleurs confirmé lui-même vendredi dernier sur Franceinfo.

Moins de financements, à une exception près

Bien que n'intégrant pas le nombre de logements sociaux financés en Outre-mer, ces indicateurs donnent malgré tout une représentation fidèle du contexte observé dans les territoires ultramarins. De fait, si aucune donnée précise n'a été communiquée, les biens financés avaient également baissé dans les Départements et régions d'Outre-mer (DROM) en 2017.

Seul point positif : la catégorie des Prêts locatifs aidés d'intégration (PLAI), réservés aux classes les moins aisées, affiche une nette augmentation par rapport à l'année dernière. Ce type d'habitat ne représente cependant qu'entre un tiers et un quart des logements qui sortent de terre chaque année dans le parc HLM.

Vers une réforme plus globale du logement social

Si les déclarations du ministre ont de quoi agacer les acteurs du secteur, ils viennent surtout s'ajouter à une liste déjà longue de mauvais traitements dont ils ont fait les frais au cours de ces derniers mois. Pour rappel, le gouvernement a notamment demandé aux bailleurs de réduire les loyers des logements afin de compenser la réduction des APL initiée dès 2017.

« Dans les hypothèses actuellement à l'étude à Bercy, il est clair que la production de logements sociaux, la rénovation urbaine, la rénovation énergétique et les capacités d'entretien du parc seraient gravement réduites », a déploré l'Union sociale pour l'habitat (USH) dans un récent communiqué.

Se voulant rassurant, Julien Denormandie a assuré qu'il réexaminerait dès ce début d'année les économies demandées, qui représentent la coquette somme de 1,5 milliard d'euros par an.

F.C (avec AFP)

Photo de Une : ©Fotolia

Recommander cet article
Imprimer cet article

Vos réactions | 0 réactions

Commenter cet article

Les champs à remplir sont obligatoires pour la publication de votre commentaire.

 

 

Le dépôt de votre commentaire ne nécessite pas d'authentification et sera soumis à la validation de notre modérateur.

Dossiers partenaires :

Visuel Dossiers partenaires

Système Connecté par Cheminées Poujoulat...


CHEMINEES POUJOULAT

Consommation, tirage, qualité de combustion, stock de bois, entretien… Connaissez-vous vraiment bien votre...
Visuel Dossiers partenaires

VRV IVe GÉNÉRATION optimisé pour les applications...


DAIKIN AIRCONDITIONING FRANCE

Pour répondre aux besoins des zones géographiques françaises qui affichent des températures basses en hiver, Daikin...

Suivez-nous :

Linkedin
Twitter
Facebook

Les produits de la semaine :