Inscrivez-vous à la Quotidienne du Bâtiment

Accueil > Actualités du BTP > Vie des sociétés > Dynamisme plus modéré pour l’immobilier en 2018

Dynamisme plus modéré pour l’immobilier en 2018

Dynamisme plus modéré pour l’immobilier en 2018
Après l’année exceptionnelle qu’a été 2017 pour le marché de l’immobilier, le Crédit Foncier a présenté ce 31 janvier ses prévisions pour les 12 mois à venir. Sans surprise, le dynamisme devrait encore être de mise malgré la hausse des prix et la quasi-disparition de l’APL Accession. D’après la société de financements, les indicateurs se maintiendront néanmoins à des niveaux particulièrement élevés. Le point.

Vie des sociétés |

Recommander cet article
Imprimer cet article

Dès les premiers jours de janvier, les professionnels de l’immobilier faisaient état d’une année « hors norme » pour leur secteur en 2017, portée par la stabilisation des taux des crédits et la demande grandissante, notamment dans l’ancien.

Et la tendance devrait se poursuivre, d’après le Crédit Foncier ! La société a présenté ce mercredi 31 ses estimations pour les prochains mois, faisant état d’« une année dynamique, bien qu’en-deçà des records enregistrés en 2017 », comme l’a fait savoir Benoît Catel, directeur général.

« Pour les ménages, le surplus de pouvoir d’achat apporté par le niveau bas des taux d’intérêt devrait être contrarié, d’une part par la hausse des prix, d’autre part par la diminution des dispositifs de l’État. La quasi-suppression de l’APL accession et la baisse du PTZ auront un effet négatif sur la primo-accession », nuance-t-il toutefois.

Des indicateurs en léger recul

Dans le détail, si les taux d’intérêt des crédits immobiliers devraient se maintenir à des niveaux attractifs bien qu’en légère hausse (1,65% pour fin 2018), l'augmentation des prix, elle, devrait se faire ressentir sur l’activité des professionnels du secteur. Les coûts dans l’ancien, notamment, pourraient croître de 2,5% cette année, à raison de +2,9% en Île-de-France et +2,3% dans le reste du pays.

De quoi mettre en péril la plupart des indicateurs, qui se maintiendront néanmoins à des niveaux élevés. Le volume de crédits immobiliers est ainsi attendu à 167 milliards d’euros (-6% par rapport à 2017), et celui des transactions dans l’ancien à 900 000 unités (-7%). Le Crédit Foncier prévoit également la vente de 110 000 maisons individuelles (-15%) et la construction de 395 000 nouveaux logements (-5%).

Malgré tout, 80% des professionnels de l’immobilier sont optimistes pour 2018, comme le rappelle le dernier baromètre Crédit Foncier/CSA.

F.C
Photo de Une : ©Fotolia

Recommander cet article
Imprimer cet article

Vos réactions | 0 réactions

Commenter cet article

Les champs à remplir sont obligatoires pour la publication de votre commentaire.

 

 

Le dépôt de votre commentaire ne nécessite pas d'authentification et sera soumis à la validation de notre modérateur.

Dossiers partenaires :

Visuel Dossiers partenaires

La solution de rénovation ultime


TARKETT

Temps d’immobilisation, résistance, design….Les attentes des clients sont nombreuses pour réaliser...
Visuel Dossiers partenaires

Protect, la gamme de plaques de plâtre Isolava


ISOLAVA

Il existe toujours une solution Isolava pour satisfaire les plus exigeants en matière de qualité et de performances...

Suivez-nous :

Linkedin
Twitter
Facebook

Les produits de la semaine :