Un Grand prix de l'Urbanisme résolument international Architecture | 11.05.11

Partager sur :
Le Grand prix de l’Urbanisme 2011 a été remis au paysagiste Michel Desvigne et un Grand Prix spécial a été attribué à Joan Busquets, annonce mercredi le Ministère de l'Ecologie. Deux prix qui témoignent de la dimension internationale du prix.

Le Grand prix de l’Urbanisme 2011 a été remis à Michel Desvigne. Né en 1958, ce paysagiste développe une palette allant du jardin (logements de Renzo Piano rue de Meaux), des parcs (Millenium à Londres), à des plans directeurs (entrée de ville à Montpellier), à l’aménagement (rive droite à Bordeaux, place de Dallas entre Opéra et Théâtre, espaces publics de Lyon Confluence, petite île à Anvers, vieux port de Marseille). Il a contribué au Grand Paris dans le cadre de l’équipe Jean Nouvel avec son travail sur la lisière épaisse, lieu de vie entre ville et campagne.

Lauréat de la consultation pour le plateau de Saclay, il fonde le projet d’aménagement sur le durable, l’eau, la géographie, la mobilité. Il conduit également l’équipe lauréate en charge du projet d’Euralens autour du futur Louvre où il crée les bases de la régénération urbaine et de la densification sur la mémoire du pays minier.  Homme de concepts et d’intuitions, il a enseigné à Harvard et préside le conseil d’administration de l’école nationale du paysage. Son dernier ouvrage « Natures intermédiaires » présente ses réalisations et sa démarche intellectuelle.

Prix spécial

Un Grand Prix spécial a été attribué à Joan Busquets. Cet architecte urbaniste catalan né en 1946 est professeur à l’université de Harvard depuis 2002. Il a dirigé l’urbanisme de Barcelone pendant la décennie 90 où il a initié une transformation urbaine de la ville par l’espace public et élaboré le concept de nouvelle centralité. Il a travaillé sur de nombreux projets : à Tolède, Lleida, la Haye aux Pays Bas, le Chiado à Lisbonne avec Alvaro Siza, ainsi qu’un projet urbain entre expo et gare à Lisbonne. Il a travaillé en France sur les Hauts de Rouen, le centre de Toulouse, Dunkerque et Echirolles. Prônant le lien entre planification stratégique et projet urbain, il est l'auteur de nombreux ouvrages dont un portrait en commun de l’urbanisme mondial « City X lines, a new lens for the urbanistic project ».

Témoignant de la dimension internationale du grand prix de l’urbanisme, ces deux prix seront remis par la ministre de l’Écologie, du Développement durable, des Transports et du Logement à l’automne 2011.

Laurent Perrin

Redacteur

filter_list Sur le même sujet

Patrick Bouchain, Grand Prix de l’urbanisme 2019

Patrick Bouchain, Grand Prix de l’urbanisme 2019

Le 8 avril dernier, le jury du Grand Prix de l’urbanisme 2019 a désigné son lauréat. Il s’agit de Patrick Bouchain, architecte et scénographe. Connu comme étant le pionnier du réaménagement de lieux industriels en espaces culturels, il a fait de la culture « le fil rouge de son action ». Convaincu que « l’architecture est politique », il a toujours conçu ses projets de façon à améliorer le quotidien du plus grand nombre.
Programmation urbaine et architecturale : ouverture d’un nouveau cursus en formation continue

Programmation urbaine et architecturale : ouverture d’un nouveau cursus en formation continue

Dès février 2019, les professionnels de l’architecture, du paysagisme, de l’urbanisme et de la construction pourront étudier la programmation urbaine et architecturale en formation continue. Ce nouveau cursus post-master se veut unique en France. Il apportera aux participants les compétences nécessaires pour l’intégration de méthodes renouvelées et le déploiement de solutions plus durables.
Pierre Veltz, Grand Prix de l’Urbanisme 2017

Pierre Veltz, Grand Prix de l’Urbanisme 2017

Lors d’une cérémonie organisée mardi 19 décembre, Jacques Mézard, ministre de la Cohésion des territoires, a remis le Grand Prix de l’urbanisme 2017 à Pierre Veltz. En le récompensant, le jury a souhaité saluer un acteur qui, à travers ses pratiques, a réinventé l’utilisation des ressources et « notre rapport au monde ».
Tropicalia : un projet de serre tropicale sur la Côte d’Opale

Tropicalia : un projet de serre tropicale sur la Côte d’Opale

La plus grande serre tropicale au monde pourrait bien voir le jour dans les Hauts-de-France ! Coldefy & Associés Architectes Urbanistes ont en effet indiqué ce 22 mars que le cabinet avait été retenu pour la conception de Tropicalia, dont le chantier devrait débuter dès le premier trimestre 2019 à Rang-du-Fliers (62). Au programme : une serre au design unique, des boutiques, un auditorium, des restaurants et chambres d’hôtes, ainsi qu’un espace scientifique complet.

En poursuivant votre navigation sur notre site, vous acceptez l'utilisation de cookies afin de nous permettre d'améliorer votre expérience utilisateur. En savoir plus

Accepter