Fermer

CEE : artisans, comparez les primes des fournisseurs d'énergie

Le dispositif des certificats d’économies d’énergie est encore méconnu des artisans. Trop complexe, une idée de polytechnicien... Ces Certificats d’Économies d’Énergie (appelés aussi CEE, C2E ou Certificats Blancs) sont pourtant un bon moyen pour les artisans d'obtenir des primes suite à des travaux liés aux économies d’énergie.
Publié le 08 octobre 2012

Partager : 

CEE : artisans, comparez les primes des fournisseurs d'énergie - Batiweb

Le dispositif des Certificats d’Économies d’Énergie (CEE) a été introduit en France pour inciter les acteurs économiques à réduire leur consommation d’énergie, principalement dans le secteur des bâtiments existants. Les CEE sont attribués, d’une manière générale, à des investissements concrets, dans des équipements ou matériels énergétiquement performants. Le dispositif repose sur une obligation de réalisation d’économies d’énergie, imposée par les pouvoirs publics aux vendeurs d’énergie, appelées « obligés » (électricité, gaz naturel, GPL, chaleur, froid, fioul domestique et même carburants pour automobiles), qui doivent ainsi inciter à promouvoir activement l'efficacité énergétique auprès de leurs clients : ménages, collectivités territoriales ou professionnels.

Comparer les primes

Mais quel est l’intérêt pour l'artisan de mieux connaître les CEE ? « Les fournisseurs d'énergie ont l'obligation de financer des projets d'efficacité énergétique pour obtenir des CEE et ainsi éviter de payer des amendes conséquentes », indique François Amadeï, président de NR-Pro. Les fournisseurs d'énergie ont donc décidé d’offrir des primes aux artisans pour les inciter à réaliser leurs travaux. « Ces primes varient énormément d'un fournisseur d'énergie à l'autre », précise François Amadeï, « il faut donc comparer ces primes, qui peuvent représenter entre 5 et 40% du montant global des travaux,car ce ne sont pas les plus gros fournisseurs d'énergie qui offrent forcément les meilleures primes».

Pour obtenir ces primes, l'artisan à la possibilité de contacter en direct les fournisseurs d'énergie ou de mettre son profil sur une plateforme, afin d'être contacter par les « obligés ». « Soit l'artisan est sur un gros projet et il va le déposer sur la plateforme pour recevoir des propositions de fournisseurs » précise François Amadeï, « soit l'artisan n'a pas de projet à proposer et il inscrit son profil sur la plateforme pour être contacté et, en fonction de son volume d'activité et de sa géographie, il va recevoir des propositions de partenariat ».

Plus de CEE, plus de travaux à effectuer

Afin de mieux faire connaître ces CCE, NR-Pro pilote avec la FFB un suivi de cette plateforme de comparateur d'offres dédiées aux artisans. Car les artisans ne sont pas toujours assez bien informés de ce dispositif jugé complexe, qui peut devenir un manque de compétitivité/prix important pour les artisans. De plus, ce dispositif est établi en période triennale par le ministère de l'écologie. La seconde période triennale (2011-2013) a un objectif de 345 TWh cumac pour les fournisseurs d'énergie. Autant dire un nombre de certificats d'économie d'énergie importants à obtenir pour les « obligés », qui vont sans doute devoir trouver encore plus de travaux d'économie d'énergie pour la prochaine période triennale, puisqu'il est évoqué un objectif d'environ 900 TWh cumac...

Bruno Poulard

Par Redacteur

bloqueur de pub détecté sur votre navigateur

Les articles et les contenus de Batiweb sont rédigés par des journalistes et rédacteurs spécialisés. La publicité est une source de revenus essentielle pour nous permettre de vous proposer du contenu de qualité et accessible gratuitement. Merci pour votre compréhension.