Eiffage prévoit une « légère contraction » de son chiffre d'affaires en 2014 Vie des sociétés | 13.11.14

Partager sur :
En raison de la baisse de la commande publique, le groupe de BTP et de concessions Eiffage prévoit une « légère contraction » de son chiffre d'affaires en 2014. Fin septembre, le groupe affichait une activité en baisse de 1,7 % à 10,2 milliards d'euros de chiffre d'affaires par rapport à la même période en 2013, malgré les bons résultats de sa branche Concessions. Détails.

Le numéro trois français du BTP est finalement impacté dans son activité en 2014 par la baisse de la commande publique. « Compte tenu de la baisse de la commande publique, plus importante qu'anticipé dans la route et de la poursuite d'une politique sélective de prise d'affaires », Eiffage est en effet obligé de revoir ses prévisions à la baisse pour 2014, précise le Groupe dans un communiqué.

Au troisième trimestre 2014, son chiffre d'affaires s'élevait à 3,7 milliards d'euros, en baisse de 4,1 % par rapport au troisième trimestre 2013.

Les branches Travaux Publics, Energie et Métal en retrait

En Europe et en France, la baisse de la commande publique a impacté la branche des Travaux Publics avec un chiffre d'affaires en retrait de 5,2 % à 2,9 milliards d'euros. Hors Europe en revanche, il s'affiche en hausse de 6,4 %, et atteint 116 millions d’euros.

Dans sa branche Energie, le chiffre d'affaires est de 2,2 milliards d'euros (en baisse de 6,4 %). En France, « la montée en puissance des travaux de la branche sur la ligne à grande vitesse Bretagne-Pays de la Loire (commence) à produire ses effets ». Le chiffre d'affaires est toujours en baisse au 30 septembre à 1,7 milliards d'euros (-8,7 %) mais l'activité se redresse légèrement en comparaison avec fin juin (-10,8 %). En Europe et hors-Europe, l'activité progresse respectivement de 2,6 et 12 %, notamment grâce à la reprise de la commande privée en Espagne.

Enfin, dans sa branche Metal le chiffre d'affaires en France est en baisse de 22,0 % à 373 millions d'euros, les neuf premiers mois de 2014 ayant bénéficié des travaux réalisés sur la plateforme offshore Ofon et d’importants chantiers de façades en Ile-de-France, livrés depuis.

En Europe, l’activité atteint 251 millions d’euros, contre 96 millions à fin septembre 2013, du fait, notamment, de l’entrée du groupe Smulders dans le périmètre de la branche.

La branche Construction en hausse

Pour la construction, l'activité s'inscrit en hausse de 1,9 % à 2,6 milliards d'euros. « Dans l’immobilier, le chiffre d’affaires progresse de + 4,4 % et la commercialisation de logements demeure dynamique avec 2 443 réservations enregistrées à fin septembre 2014, contre 2 789 à fin septembre 2013 (année record) et 1 900 à fin septembre 2012 » en France, détaille le groupe.

En Europe, son activité reste stable à 498 millions d'euros.

La branche Concessions se porte bien

Enfin, pour sa branche Concessions, Eiffage note une augmentation globale du trafic sur le réseau d'APRR, +1,4 % par rapport à la même période de 2013. Le chiffre d’affaires consolidé d’APRR s’établit à 1 645 millions d’euros au 30 septembre 2014 contre 1 607 millions d’euros à fin septembre 2013, en hausse de 2,3 %.

Les autres concessions et les opérations de Partenariat Public-Privé ont dégagé un chiffre d’affaires de 48,3 millions d’euros, contre 52,7 millions d’euros sur la même période de 2013, plusieurs contrats ayant été cédés depuis.

Perspectives

Globalement, si le chiffre d'affaires du groupe devrait afficher un léger recul en cette fin d'année 2014, son carnet de commandes progresse à 11,9 milliards d'euros au 1er octobre 2014 (+1,1 % par rapport au 1er janvier 2014). Il assure ainsi plus de douze mois d'activité aux branches Travaux.

Le groupe publiera son chiffre d'affaires le 10 février 2015 et les résultats de l'exercice le 25 février.

C.T

Redacteur

filter_list Sur le même sujet

L'activité en France, point noir pour le CA de Vinci en 2015

L'activité en France, point noir pour le CA de Vinci en 2015

Le géant français de BTP et de concessions Vinci a révélé un chiffre d'affaires en baisse de 5,3 % à 8,2 milliards d'euros au premier trimestre 2015. Sur la branche construction plus précisément, le chiffre d'affaires est en baisse de 12 %, cette contraction marquant la fin des grands travaux de la LGV et la décroissance du marché français du BPT. Au vu des résultats de ce début d'année, le groupe prévoit une « légère baisse » de son chiffre d'affaires pour l'année 2015.
Eiffage confirme ses objectifs en 2014

Eiffage confirme ses objectifs en 2014

Le chiffre d'affaires consolidé du groupe de BTP Eiffage est stable au 1er semestre 2014 à 6,5 milliards d'euros. Le groupe maintient un carnet de commandes élevé, améliore sa rentabilité et baisse son endettement au premier semestre dans un contexte économique toujours difficile en France. La progression attendue des résultats en 2014 est confirmée.

En poursuivant votre navigation sur notre site, vous acceptez l'utilisation de cookies afin de nous permettre d'améliorer votre expérience utilisateur. En savoir plus

Accepter