Fermer

Matériaux de construction : malgré un rebond, l'incertitude persiste

Dans son bilan mensuel, l'Unicem fait état d'une bonne rentrée pour les matériaux de construction en septembre, malgré un rebond un peu moins soutenu comparé aux mois de juin à août. Sur les neuf derniers mois, les chiffres sont moins positifs, et laissent davantage présager la tendance de l'année 2020. Les mesures de reconfinement et la baisse des permis de construire et des prises de commandes laissent également planer l'incertitude pour la suite.
Publié le 05 novembre 2020

Partager : 

Matériaux de construction : malgré un rebond, l'incertitude persiste - Batiweb

En septembre, l'Unicem communiquait les derniers chiffres de la production de granulats et de béton prêt à l'emploi (BPE) durant l'été. Ces derniers témoignaient d'un rebond faisant suite aux deux mois de confinement strict de mi-mars à mi-mai, avec +88,9 % pour le BPE et +63,7 % pour les granulats de juin à août comparé au trimestre précédent. Un effet de rattrapage s'expliquant notamment par le retard accumulé et le report de chantiers. 

 

Une reprise un peu moins soutenue en septembre

 

Le dernier bilan de l'Unicem, publié le 2 novembre, montre que la reprise s'est poursuivie au mois de septembre, bien qu'à un rythme légèrement moins soutenu que les trois mois précédents. Dans le détail, l'Unicem enregistre -2,9 % pour la production de granulats en septembre comparé à août, mais +2,5 % comparé à l'année précédente. Les chiffres sont quasi-identiques pour le BPE, avec respectivement -2,9 % et +3 %.

 

Ainsi, de juillet à septembre 2020, l'activité des granulats bondit de +35 % comparé au deuxième trimestre (impacté par le confinement), et de +4,3 % comparé à septembre 2019. Le rebond est encore plus impressionnant du côté du BPE, avec +45,8 % par rapport au deuxième trimestre, et +6 % comparé à septembre 2019.

 

Les chiffres ne sont toutefois pas aussi positifs en glissement sur les neuf derniers mois, avec -7,5 % pour les granulats entre janvier et septembre 2020, et -11,5 % pour le BPE, qui annoncent, selon l'Unicem, davantage la réelle tendance de l'année 2020.

 

Evolution de l'activité des granulats et du BPE. Source : Unicem

 

Reconfinement, baisse de la demande... une conjoncture qui reste incertaine

 

Si l'opinion des entreprises du BTP quant à leur carnets de commandes est encore positive, en partie grâce à l'effet de rattrapage, certaines constatent une raréfaction des prises de commandes.

 

Les promoteurs s'inquiètent également d'une baisse de la demande. Alors que le prix moyen des logements neufs augmente, le taux de désistement progresse parallèlement, et le durcissement des conditions d'octroi de crédit risque d'aggraver la situation.

 

Cette baisse de la demande pourrait d'ailleurs s'accentuer avec les mesures de reconfinement qui, – bien que le BTP ne soit cette fois-ci pas directement impacté – risquent de ralentir une reprise durable.

 

Si les mises en chantier ont bien repris, avec +6,3 % comparé à la même période l'an dernier, les permis de construire restent en revanche en-dessous des chiffres de l'année précédente, avec -11,5 % comparé à octobre 2019, ce qui ne laisse rien présager de bon pour l'activité à venir de la construction.

 

Du côté des travaux publics, les entreprises déplorent la baisse de la commande publique et par là même des carnets de commandes.

 

De ce fait, l'Unicem ne prévoit pas de retour à la normale avant 2022 pour l'activité du BPE et des granulats.

 

Claire Lemonnier

Photo de une : Adobe Stock

 

Par Redacteur

Sur le même sujet

bloqueur de pub détecté sur votre navigateur

Les articles et les contenus de Batiweb sont rédigés par des journalistes et rédacteurs spécialisés. La publicité est une source de revenus essentielle pour nous permettre de vous proposer du contenu de qualité et accessible gratuitement. Merci pour votre compréhension.