Inscrivez-vous à la Quotidienne du Bâtiment

Accueil > Actualités du BTP > Architecture > La structure du musée Aeroscopia prête à accueillir sa peau de zinc

La structure du musée Aeroscopia prête à accueillir sa peau de zinc

La structure du musée Aeroscopia prête à accueillir sa peau de zinc
Le futur musée de l'aéronautique Aeroscopia de Blagnac, près de Toulouse, sort de terre avec un gigantesque treillis métallique formant la structure qui accueillera par la suite une peau en zinc.

Architecture |

Recommander cet article
Imprimer cet article

Le gigantesque treillis métallique formant la structure du futur musée de l'aéronautique Aeroscopia de Blagnac, près de Toulouse, a été achevé vendredi et sera recouvert d'une peau en zinc avant son ouverture au public au premier trimestre 2014. Le hall présentera l'aspect d'un long tube courbe d'une centaine de mètres de long sur 70 m de large et environ 25 m de hauteur intérieure, a précisé Marie Laurent, chef du projet au sein du cabinet Cardete et Huet, lors d'une visite du chantier par l'association des journalistes professionnels de l'aéronautique et de l'espace (AJPAE). Les trois vaisseaux vedettes de l'exposition seront un exemplaire du supersonique Concorde, un biréacteur Airbus A300, et un Super Guppy, qui fut le premier avion cargo transportant des tronçons d'Airbus entre les usines de l'avionneur européen.

Une partie de la vingtaine d'autres appareils plus petits confiés à Aeroscopia par de nombreuses associations dont les « Ailes anciennes », seront suspendus dans le hall. Ce bâtiment métallique de 7800 m2 est doté d'une charpente métallique tridimensionnelle peu commune en France, fabriquée par le groupe espagnol Lanik. L'ensemble est très léger (300 tonnes contre 8000 tonnes pour les halls d'assemblage de l'avion géant Airbus A380 situés en face du musée). L'ensemble du projet de musée, qui comprendra aussi un bâtiment d'accueil avec un centre de documentation et un parcours pédagogique, un simulateur de vol Concorde, ainsi que 5000 m2 d'exposition en plein air pour d'autres machines volantes, représente un investissement de 15 millions d'euros environ.

L'opération pourrait coûter au total plus de 20 millions d'euros en incluant la réhabilitation d'une ancienne ferme qui accueillera des restaurants pour les visiteurs et logera les associations. Les promoteurs du projet, dont la gestion est confiée à Manatour, déjà organisateur des visites des usines Airbus, attendent 110 000 visiteurs la première année et 145 000 par an au bout de cinq ans. Si le succès est au rendez-vous, ils envisagent de doubler la longueur du hall d'exposition principal grâce à une importante réserve foncière.

  • Lieu : Toulouse
  • Maître d’ouvrage : Grand Toulouse.
  • Architectes : Cardete & Huet
  • Muséographe : Verbitzh.
  • Paysagiste : Paulet
  • BE : Technip TPS, Cabinet Jaillet Rouby
  • Mission : Complète
  • SHON : 11 032 m2
  • Coût : 12,5 M€
  • Date : livraison 2013

 

B.P

Recommander cet article
Imprimer cet article

Vos réactions | 0 réactions

Commenter cet article

Les champs à remplir sont obligatoires pour la publication de votre commentaire.

 

 

Le dépôt de votre commentaire ne nécessite pas d'authentification et sera soumis à la validation de notre modérateur.

Dossiers partenaires :

Visuel Dossiers partenaires

KALORY E, la fenêtre aluminium à énergie...


KAWNEER FRANCE

Conçue sur le modèle de la fenêtre pariétodynamique, la fenêtre KALORY E de KAWNEER assure...
Visuel Dossiers partenaires

Aménagement Utilitaire : comment s’y retrouver...


WORK SYSTEM

La question de l’aménagement est primordiale chez les professionnels du bâtiment en particulier. L’enjeux...

Suivez-nous :

Linkedin
Twitter
Facebook

Les produits de la semaine :