Inscrivez-vous à la Quotidienne du Bâtiment

Accueil > Actualités du BTP > Collectivités territoriales > Rocade de Strasbourg : après la suspension d’un permis d’aménagement, les manifestations se poursuivent

Rocade de Strasbourg : après la suspension d’un permis d’aménagement, les manifestations se poursuivent

Rocade de Strasbourg : après la suspension d’un permis d’aménagement, les manifestations se poursuivent
Bien que validé par le préfet de la région Grand Est, le projet de rocade de Strasbourg est loin de faire l’unanimité ! Le tribunal administratif local a en effet suspendu le permis d’aménagement d’un viaduc situé sur le tracé du contournement autoroutier. De quoi donner raison aux opposants du projet, qui se sont rassemblés samedi 15 lors d’une grande manifestation.

Collectivités territoriales |

Recommander cet article
Imprimer cet article

Décidément, le projet de rocade autoroutière de Strasbourg, pourtant validé par le préfet local il y a plusieurs semaines, ne cesse de déclencher de vives critiques à son encontre ! Outre Stéphane Bern, en charge de la mission patrimoine, qui avait fait part de son indignation à l’encontre du contournement envisagé, plusieurs associations avaient également partagé leur mécontentement.

Un dossier environnemental inexistant

Parmi elles, Alsace Nature, notamment, a remporté une première victoire après la décision du tribunal administratif local de suspendre le permis d’aménagement d’un viaduc de 470 mètres initialement situé sur le tracé de la rocade. Les juges avaient notamment souligné l’absence « d’étude d’impact actualisée » et « d’avis définitif » des Bâtiments de France.

« Les insuffisances du dossier en termes d’études d’impact ont été mises au jour », s'était réjoui Maurice Wtinz, vice-président d’Alsace Nature. « Mais cette décision ne remet malheureusement pas en cause l’abattage des arbres [nécessaire à la construction du projet, ndlr] qui va continuer ».

En revanche, aucune inquiétude du côté d’Arcos, concessionnaire de l’autoroute et filiale de Vinci, qui a rappelé dans un communiqué que « l’arrêté suspendu, dont la légalité n’a pas été jugée au fond, ne concerne pas les travaux en cours, et n’entraîne donc pas l’arrêt du chantier ».

« Non au Grand Contournement Ouest »

Pour autant, les opposants au projet n’en démordent pas et ont organisé samedi dernier une manifestation de grande envergure à Kolbsheim. Entre 950 et 1 900 personnes (selon les sources) ont ainsi répondu à cet appel à défiler pour protester contre le contournement autoroutier et ses conséquences sur l’environnement.

« Nous nous opposons à un projet d’un autre âge, un massacre de la nature », a déclaré Dany Karcher, maire de la commune. « Tant que le béton n’est pas coulé, il faut qu’on empêche la construction de ce couloir à camions », a rajouté son conseiller Lucien Kratz.

Tous les regards sont à présent tournés vers le tribunal administratif de Strasbourg, où l’arrêté préfectoral délivré à Arcos a récemment fait l’objet d’une requête en référé. Il faudra attendre mercredi pour enfin connaître la décision des juges.

F.C (avec AFP)
Photo de Une : ©Fotolia

Recommander cet article
Imprimer cet article

Vos réactions | 0 réactions

Commenter cet article

Les champs à remplir sont obligatoires pour la publication de votre commentaire.

 

 

Le dépôt de votre commentaire ne nécessite pas d'authentification et sera soumis à la validation de notre modérateur.

Dossiers partenaires :

Visuel Dossiers partenaires

Information prévention : Chute de hauteur – prévenir...


OPPBTP

L’OPPBTP vous accompagne dans votre métier en mettant à votre disposition un mémento prévention...
Visuel Dossiers partenaires

Laissez libre cours à votre imagination avec Ecophon...


ECOPHON

Ecophon dévoile sa nouvelle gamme d’îlots flottants. Votre palette de création a été...

Suivez-nous :

Linkedin
Twitter
Facebook

Les produits de la semaine :