Inscrivez-vous à la Quotidienne du Bâtiment

Accueil > Actualités du BTP > Eco-construction > Les centrales solaires plus compétitives que les éoliennes pour François de Rugy

Les centrales solaires plus compétitives que les éoliennes pour François de Rugy

Les centrales solaires plus compétitives que les éoliennes pour François de Rugy
16 futures installations ont été retenues dans le cadre d'un appel d'offres lancé par le gouvernement mettant en concurrence les projets solaires et éoliens. Finalement, le photovoltaïque a été largement préféré par le ministère de la Transition écologique et solidaire, renforçant par là même sa compétitivité par rapport à d'autres filières. Le point sur les lauréats.

Eco-construction |

Recommander cet article
Imprimer cet article

Le ministre de la Transition écologique et solidaire François de Rudy a annoncé le 6 novembre les lauréats d'un appel d'offres inédit. Cette compétition expérimentale visait en effet à confronter la compétitivité des filières solaires et éoliennes, en adéquation avec les attentes de la Commission européenne « qui souhaite mettre les technologies en concurrence », comme le rappelle le gouvernement.

La Programmation pluriannuelle de l'énergie en ligne de mire

Le verdict est sans appel : les 16 lauréats retenus pour un volume de 200 MW consistent tous en des centrales solaires photovoltaïques. Pour autant, l'issue de cet appel d'offres ne traduit en rien la future Programmation pluriannuelle de l'énergie (PPE), comme l'a bien précisé François de Rugy.

« Les résultats de cet appel d'offres démontrent à la fois la très grande compétitivité du solaire au sol et la nécessité de développer un mix électrique renouvelable équilibré et diversifié grâce à des appels d'offres permettant de jouer la complémentarité des énergies, nécessaires au mix global », a déclaré le ministre.

Des projets répartis sur la France entière

Ce sont précisément 202 MW de puissance qui pourraient être installés à travers l'ensemble du pays dans le cadre des 16 projets de centrales solaires sélectionnés. Avec des puissances respectives de 52 MW, 46,5 MW et 26,5 MW, les régions Centre-Val de Loire, Nouvelle Aquitaine et Occitanie font office de bonnes élèves.

Les projets les plus importants sont quant à eux situés dans le Gard, avec la centrale photovoltaïque de Beaucaire 2 proposée par PLM Solaire (18 MWc), la Sarthe (17,993 MWc installés par 408 Energy) et la Meuse (17,985 MWc pour la centrale de Goussaincourt Nord).

Le ministère précise enfin que « les projets lauréats de cet appel d'offres valoriseront l'électricité produite à un prix moyen de 54,94 €/MWh ».

F.C

Photo de Une : ©Fotolia

Recommander cet article
Imprimer cet article

Vos réactions | 0 réactions

Commenter cet article

Les champs à remplir sont obligatoires pour la publication de votre commentaire.

 

 

Le dépôt de votre commentaire ne nécessite pas d'authentification et sera soumis à la validation de notre modérateur.

Dossiers partenaires :

Visuel Dossiers partenaires

KALORY E, la fenêtre aluminium à énergie...


KAWNEER FRANCE

Conçue sur le modèle de la fenêtre pariétodynamique, la fenêtre KALORY E de KAWNEER assure...
Visuel Dossiers partenaires

Aménagement Utilitaire : comment s’y retrouver...


WORK SYSTEM

La question de l’aménagement est primordiale chez les professionnels du bâtiment en particulier. L’enjeux...

Suivez-nous :

Linkedin
Twitter
Facebook

Les produits de la semaine :