Inscrivez-vous à la Quotidienne du Bâtiment

Accueil > Actualités du BTP > Insolite > Pokémon Go : des riverains s’introduisent sur les chantiers

Pokémon Go : des riverains s’introduisent sur les chantiers

Pokémon Go : des riverains s’introduisent sur les chantiers
Le phénomène « Pokémon Go » n’épargne personne et s’est même emparé des chantiers du BTP. De nombreuses entreprises ont dénoncé la présence de riverains à la recherche de Pokémons sur les chantiers. La FNTP appelle à la plus grande vigilance pour empêcher ces intrusions et lance aujourd’hui une campagne de sensibilisation.

Insolite |

Recommander cet article
Imprimer cet article

Depuis la sortie de « Pokémon Go », le 24 juillet dernier, les actions de prévention ne cessent de se multiplier pour sensibiliser les utilisateurs aux dangers que présente le jeu de réalité augmentée.

En effet, parmi les 6 millions de joueurs répertoriés en France, nombreux sont ceux à utiliser l’application en conduisant. Dans la rue, les utilisateurs ne font pas toujours preuve de vigilance et se déplacent les yeux rivés sur leur smartphone.

Ainsi, de nombreux slogans sont nés tels que « Piétons, redoublez d’attention », « Conducteurs, ne jouez pas au volant », ou encore « Attrapez les tous, mais pas n’importe où ».

Le BTP concerné

Le BTP a également été touché par la folie Pokémon. Le 25 juillet, la FFB Dordogne avait d’ailleurs anticipé le phénomène en publiant sur ces réseaux sociaux un message adressé aux joueurs : « Attention les chantiers du bâtiment sont interdits aux visiteurs !! Alors...Laissez-nous les attraper ;)) ».

Aujourd’hui c’est au tour de la Fédération Nationale des Travaux Publics (FNTP) de tirer la sonnette d’alarme. En effet, de nombreuses entreprises ont signalé la présence de riverains sur les chantiers « au mépris des règles élémentaires de sécurité ».

Le jeu Pokémon GO consiste « à attraper des monstres dans une réalité virtuelle », rappelle la FNTP. « Tout monstre peut se trouver n’importe où, et notamment sur un chantier de travaux publics ».

Ainsi, en Ile-de-France, une personne a fait irruption sur un chantier et « s’est mise à courir entre une pelle et un camion » raconte la fédération, citant également le cas de cinq jeunes étant descendus dans une tranchée alors que le chantier était en activité.

La FNTP recommande ainsi de ne pas « sous-estimer le jeu qui risque de prendre de l’ampleur dans les semaines à venir ».

Elle conseille également de maintenir un balisage de chantier aussi isolant que possible, de baliser les zones dangereuses à l’intérieur du chantier (tranchées, regards ouverts, puits) à l’aide de barrière ou autre, et de soigner la lisibilité des cheminements piétons.

Elle appelle les entreprises à faire preuve de fermeté pour maintenir les riverains hors du chantier. En cas d’intrusion, les engins doivent immédiatement être stoppés et une plainte doit être déposée.

La FNTP appelle bien sûr à sécuriser au maximum le chantier en fin de journée et au besoin de mettre une affichette sur les cabanes de chantiers.

R.C
Photo de une : Capture d'écran - Affiche FNTP

Recommander cet article
Imprimer cet article

Vos réactions | 0 réactions

Commenter cet article

Les champs à remplir sont obligatoires pour la publication de votre commentaire.

 

 

Le dépôt de votre commentaire ne nécessite pas d'authentification et sera soumis à la validation de notre modérateur.

Dossiers partenaires :

Visuel Dossiers partenaires

Sanitaires mobiles sous vide en Andorre


Evac

Le Cirque du Soleil s’est installé à Andorre-la-Vieille durant le mois de juillet 2018 et a rassemblé...
Visuel Dossiers partenaires

SINIAT lance SLIMISOL®, le système d’isolation par...


SINIAT

SLIMISOL®, un système innovant unique sur le marché. Le Programme d’investissements d’avenir (PIA) a été...

Suivez-nous :

Linkedin
Twitter
Facebook

Les produits de la semaine :