Inscrivez-vous à la Quotidienne du Bâtiment

Accueil > Actualités du BTP > Vie des sociétés > La Fédération française des constructeurs s’oppose à la conférence de consensus sur le logement

La Fédération française des constructeurs s’oppose à la conférence de consensus sur le logement

La Fédération française des constructeurs s’oppose à la conférence de consensus sur le logement
Lancée en décembre dernier dans le cadre du projet de loi Logement, la conférence de consensus n’a visiblement pas séduit tout le monde ! La Fédération française des constructeurs de maisons individuelles (FFC) a notamment fait part de sa surprise quant à cette initiative inédite. Selon l’organisme, elle ne répondrait en rien aux attentes des professionnels.

Vie des sociétés |

Recommander cet article
Imprimer cet article

Surprise et déception sont de mise pour la Fédération française des constructeurs de maisons individuelles (FFC) ! L’organisme indépendant a fait part, dans un communiqué datant du 31 janvier, de ses désillusions quant à la conférence de consensus sur le logement lancée en décembre dernier.

« Une déception sur la forme et sur le fond », déplore la FFC. « Alors que les acteurs attendent une loi de programmation leur permettant dans le temps d’avoir un peu de perspective, ils obtiennent un avant-projet de loi ‘’ficelé’’ portant sur le développement de l’offre logement en promotion, valorisant une forte densité dans certains territoires, tout en laissant de côté la maison individuelle neuve ».

Des problèmes de logement que la rénovation ne peut combler

Les zones détendues, elles aussi, sont oubliées par cette initiative, d’après l’organisation, qui estime pourtant que ces territoires abritent une population importante. Une grave erreur pour Gérard Lebesgue, président de la FFC, qui rappelle que ces régions « offrent l’unique possibilité aux ménages primo-accédants aux revenus les plus faibles de pouvoir devenir propriétaires dans le neuf ».

À l’inverse, la FFC considère que la stratégie de rénovation adoptée par le gouvernement ne peut répondre seule aux objectifs de revitalisation des centres-villes. D’une part car la filière ne serait pas prête à relever un tel défi, et d’autre part du fait des coûts trop élevés que de tels travaux entraînent pour les ménages.

« Nous espérons que le gouvernement saura entendre les attentes et les besoins des Français en matière de logement et notamment ceux des primo-accédants », déclare Gérard Lebesgue. « Nous espérons que le projet de loi et les débats parlementaires permettront un rééquilibrage et une véritable cohésion des territoires en matière de logement ».

F.C

Recommander cet article
Imprimer cet article

Vos réactions | 0 réactions

Commenter cet article

Les champs à remplir sont obligatoires pour la publication de votre commentaire.

 

 

Le dépôt de votre commentaire ne nécessite pas d'authentification et sera soumis à la validation de notre modérateur. Veuillez taper les caractères tels qu'ils apparaissent ci-dessous.

Dossiers partenaires :

Visuel Dossiers partenaires

Garde-corps FERIA à barreaudage, la modularité


HORIZAL

Le garde-corps FERIA se plie à toutes le exigences de l’acier. Il a l’esthétisme de l’acier,...
Visuel Dossiers partenaires

Simplicité, Design et Connectivité avec Alfea...


ATLANTIC POMPES A CHALEUR ET CHAUDIERES

Atlantic, fabricant français spécialiste du confort thermique, fait évoluer sa pompe à chaleur...

Suivez-nous :

Linkedin
Twitter
Facebook

Les produits de la semaine :