Inscrivez-vous à la Quotidienne du Bâtiment

Accueil > Actualités du BTP > Vie des sociétés > L’interdiction du gazole non routier, une menace pour les pierres de construction

L’interdiction du gazole non routier, une menace pour les pierres de construction

L’interdiction du gazole non routier, une menace pour les pierres de construction
Après les réactions de la FFB, de la FNTP, de la Capeb et de l’Unicem, c’est au tour du Syndicat national des industries de roches ornementales et de la construction (SNROC) de réagir face aux dangers de l’interdiction du gazole non routier (GNR) pour les pierres naturelles françaises, déjà soumises à une rude concurrence internationale.

Vie des sociétés |

Recommander cet article
Imprimer cet article

Dans un communiqué de presse publié le vendredi 23 novembre, le SNROC alarme sur les risques de l’interdiction du GNR pour les 850 entreprises françaises d’extraction et de transformation de pierres naturelles, qui vont brutalement pâtir de la hausse des taxes sur le gazole à compter du 1er janvier 2019.

Une inflation qui s’élève à plus de 50 centimes par litre, soit une augmentation de 50%. « Un vrai coup de massue pour les TPE du secteur qui vont voir leur marge, déjà très faible, se transformer en perte sèche entrainant leur disparition et celle de leurs emplois », estime le syndicat.

Doper les produits étrangers importés : un contresens écologique

Le principal risque : une augmentation des coûts des produits français, « de l’ordre de 6% en moyenne », qui va « doper les produits étrangers qui couvrent déjà quasiment la moitié du marché national », selon le SNROC.

Les pierres naturelles françaises vont de ce fait se retrouver concurrencées par des produits importés « qui parcourent parfois plus de 18 000 kilomètres, produisant huit fois plus de gaz à effet de serre que leurs équivalents français », s’indigne le syndicat. « C’est un comble pour une mesure se voulant écologique », ajoute-t-il.

Le syndicat réclame au gouvernement de pouvoir s’aligner sur le cas des agriculteurs, qui vont pouvoir continuer à bénéficier des taux réduits du GNR. Une demande formulée « à six ministres, dont Bruno Le Maire et Gérald Darmanin, sans aucune réponse à ce jour ! », regrette le SNROC.

C.L
Photo de Une : ©Fotolia

Recommander cet article
Imprimer cet article

Vos réactions | 0 réactions

Commenter cet article

Les champs à remplir sont obligatoires pour la publication de votre commentaire.

 

 

Le dépôt de votre commentaire ne nécessite pas d'authentification et sera soumis à la validation de notre modérateur.

Dossiers partenaires :

Visuel Dossiers partenaires

Vue directe sur le ciel pour « Somfy Lighthouse »


VELUX FRANCE

Conçu pour accueillir des visiteurs et leur faire découvrir la marque SOMFY et ses solutions connectées, SOMFY Lighthouse...
Visuel Dossiers partenaires

Solution de Réfrigération au co2 TRANSCRITIQUE...


DAIKIN AIRCONDITIONING FRANCE

C’est à Boulazac, commune de Dordogne, que le groupe Daikin a accompagné l'installation et la mise en...

Suivez-nous :

Linkedin
Twitter
Facebook

Les produits de la semaine :