Les sources d’isolation naturelle Eco-construction | 06.12.11

Partager sur :
La protection des bâtiments, notamment par l’extérieur, est aujourd’hui devenue un impératif dans beaucoup d’habitats. Dans ce domaine, les isolants naturels peinent à s’imposer, notamment en raison de leur prix. En effet, celui-ci reste plus important que les produits usuels généralement installés. Ces nouveaux éléments disposent pourtant de meilleurs atouts environnementaux, avec des performances largement reconnues.
Les nouveaux isolants, faits de paille, de coton et de papier

Existant depuis longtemps, mais d'une utilisation jusque-là assez marginale, les isolants naturels commencent cependant à être intégrés aux nouvelles constructions, avec l'idée de disposer d'un intérieur plus sain. Les effets se retrouvent dans la qualité des maisons en leur assurant de mieux passer les années.

La gamme d'isolants naturels est aujourd'hui vaste. Parmi les solutions proposées, on trouve notamment la laine de mouton, le coton, le chanvre, la ouate de cellulose, le liège, les fibres textiles, le lin et les panneaux de paille compressée qui ne sont pas sans rappeler les qualités du bois.

Pour mieux définir les atouts des isolants naturels, il suffit d'en observer les performances thermiques, mais aussi phoniques, tout comme leurs aptitudes à absorber et réduire l'humidité. Le taux d'énergies grises inclus dans ces équipements est également un autre indicateur.

Enfin, le choix de la matière dépend de l'usage qu'il est prévu d'en faire. En effet, certains isolants s'avèrent plus adaptés à une utilisation en isolation pour les cloisons intérieures.




Le meilleur choix pour son isolation naturelle

Les matériaux d'isolation naturelle sont donc nombreux sur le marché avec, pour chacun, un lieu de pose conseillé. Ainsi, la ouate de cellulose, le Métisse, la laine de bois et la paille sont à préférer pour une isolation des toitures et des murs. Les cotons cultivés sur des terres avec pesticides, la plume d'oie ou de canard souvent allergène, le liège provenant d'arbres à protéger sont en revanche exclus de ces solutions saines.

Préalablement au choix de l'isolant, il est donc conseillé de regarder les énergies grises (pour plus d'informations, consultez notre publication sur les énergies grises ) induites (analyse du cycle de vie), mais aussi les coefficients R, le lieu géographique du bien immobilier et le type d'habitat. Ces données permettent notamment de définir l'épaisseur d'isolant à mettre en place.

Disponibles en rouleaux, en flocons ou en plaques, la mise en place de ces isolants naturels est simple. Il faudra cependant veiller, lors de cette opération, à la bonne imperméabilité à l'air pour supprimer les ponts thermiques.

Reste alors à diminuer le coût de ces isolants biosourcés pour leur offrir une place plus large sur le marché.


D'après ETI Construction - Isolation naturelle : ce qu'il faut savoir


Redacteur

filter_list Sur le même sujet

Une nouvelle gamme d’enduits pour l’extérieur chez PRESTONETT

Une nouvelle gamme d’enduits pour l’extérieur chez PRESTONETT

Trois nouveaux enduits poudre Prestonett ont été conçus par Beissier. Ils ont en commun : leur facilité de préparation et de mise en œuvre, leur compatibilité avec tous types de revêtements et de peintures et leur capacité à laisser respirer les supports, pour un habitat sain. Si la gamme Prestonett a été renouvelée, que les professionnels se rassurent : le prix reste attractif, tout comme la qualité des produits, leur facilité d’application, de lissage et leur tenue ! Le travail devient plus rapide, plus efficace, avec des façades aux finitions parfaites et qui le demeurent pour longtemps.
Le chauffage améliore ses performances avec la chaudière hybride

Le chauffage améliore ses performances avec la chaudière hybride

Les équipements de chauffage sont aujourd’hui en pleine mutation. C’est le cas avec le développement des chaudières hybrides. Leur particularité est d’allier les énergies fossiles aux énergies vertes, utilisant les avantages des deux systèmes tout en contournant les inconvénients de chaque équipement. Le premier effet est d’obtenir des économies d’énergie tout en profitant d’un excellent confort dans l’habitat. Cet appareil peut être utilisé dans les constructions neuves comme les opérations de rénovation.
Une solution écologique : le bois rétifié

Une solution écologique : le bois rétifié

Très présent dans le secteur de la construction, le bois en est aujourd’hui l’un des éléments primordiaux. L’idée émergente est désormais de le rendre toujours plus performant. Les recherches se multiplient depuis ces dernières années avec, parmi elles, la mise au point du bois rétifié. Celui-ci présente une plus grande résistance, parfaitement adapté pour une utilisation dans les pièces humides et en extérieur.

En poursuivant votre navigation sur notre site, vous acceptez l'utilisation de cookies afin de nous permettre d'améliorer votre expérience utilisateur. En savoir plus

Accepter