Inscrivez-vous à la Quotidienne du Bâtiment

Accueil > Actualités du BTP > Collectivités territoriales > Quand l'éolien sert à la rénovation énergétique des bâtiments publics

Quand l'éolien sert à la rénovation énergétique des bâtiments publics

Quand l'éolien sert à la rénovation énergétique des bâtiments publics
La communauté de communes de l'Atrébatie développe depuis 1999 un projet de territoire durable, basé sur le développement d'une énergie propre, la modernisation du parc de bâtiment public du territoire et le développement de savoir faire dans le domaine de la construction pour améliorer le bâti. Dans cette optique, elle lance en 2003 son projet éolien. Il entre cette année dans sa dernière phase d'implantation. Visite de chantier.

Collectivités territoriales |

Recommander cet article
Imprimer cet article

Au milieu des champs de colza encore bien verts, deux éoliennes se dressent au vent dans le parc des Champs aux chats à proximité d'Arras. Bientôt, deux autres éoliennes seront construites ici. Certains éléments sont déjà posés, d'autres sont encore au sol et attendent que le vent tombe pour être emporté au sommet du mât par la grue de chantier.

Ce parc, appartenant à la communauté de communes de l'Atrébatie, fait en réalité partie d'un vaste projet d'implantation de 18 éoliennes, développé en 2003.

La construction du parc débute au mois de septembre 2012, sous la houlette d'Ostwind une société allemande qui développe des programmes éoliens d'envergure, clés en main, en partenariat avec les territoires. « Nous aurions pu choisir un groupe français mais ils ne sont malheureusement pas à la hauteur des sociétés allemandes. Le système à l'allemande fait vraiment une place au local et c'est tout à fait ce que nous recherchions », justifie le président de la communauté de communes de l'Atrébatie, Pierre Guillemant.

Le chantier nécessite le terrassement et le renforcement de plus de 50 000 m2 de chemins et d'aires de grutage, le déblai et le remblai de 50 000 m3 de matériaux. Sur les 14 éoliennes prévues, 7 ont nécessité des amélioration de sols et plus de 500 collonnes ont été forées sous 5 fondations. Pour les deux autres, une injection de coulis à 25 mètres de profondeur a été nécessaire. Fin 2013, les machines sont déjà en service.

240 tonnes d'acier et 2000 m3 de béton

Au cours de cet hiver 2013-2014, la seconde phase de chantier débute avec la construction de 4 éoliennes. 240 tonnes d'acier et 2000 m3 de béton seront nécessaires au total pour les 4 fondations. Actuellement, seules deux éoliennes sont achevées. Le reste est en cours d'assemblage, pour ce parc d'une puissance de 12MW qui sera relié au réseau ERDF grâce au déploiement de 13 km de câbles.

   

« Ce projet s'inscrit dans une politique globale s'appuyant à la fois sur le développement des énergies renouvelables, un accompagnement pour la réhabilitation thermique des bâtiments de la communauté et accompagnement de la filière du bâtiment vers l'éco-construction. Il nous a fallu dix ans pour que ce projet imprègne l'opinion et prenne forme. Nous avons moniliser les populations de toutes les communes pendant six mois pour prendre en compte leur avis sur le projet. Aujourd'hui, il sert d'exemple, c'est un investissement heureux pour le pays », souligne fièrement Pierre Guillemant.

Améliorer la performance énergétique des bâtiments publics

Grâce à la taxe professionnelle des éoliennes, la communauté de communes a créé un fonds d'éco-énergie territoriale. Il est utilisé pour financer 35 % de la dépense liée à l'amélioration énergétique des bâtiments publics (écoles, mairies, salles polyvalentes) de la communauté de communes afin d'en réduire les coûts de fonctionnement.

« Depuis le lancement du projet, douze communes ont déjà bénéficié de cette aide, ce qui représente près de 10 millions d'euros de chantier », souligne Pierre Guillemant, qui cite également les subventions obtenues auprès des partenaires comme l'Etat, la région, le département, l'ADEME et la FDE. 

L'engagement de ces différents chantiers est une véritable opportunité pour les entreprises et les artisans de la région en termes d'activité. Ils peuvent aussi bénéficier d'un accompagnement en terme de formation aux techniques innovantes et à l'éco-construction.
 

Le projet de l'Atrébatie en bref

18 éoliennes Vestas V90 réparties en 5 parcs

Hauteur du moyeu : 105 mètres

Diamètre du rotor : 90 mètrs

Capacité totale du projet : 54 MW

Equivalent en conso électriquer 54 000 personnes, chauffage inclus

Emission de CO2 annuelle évitée : 38 880 tonnes

Développeur du parc éolien : Ostwind

Claire Thibault
© C.T – batiweb.com

 

Recommander cet article
Imprimer cet article

Vos réactions | 0 réactions

Commenter cet article

Les champs à remplir sont obligatoires pour la publication de votre commentaire.

 

 

Le dépôt de votre commentaire ne nécessite pas d'authentification et sera soumis à la validation de notre modérateur. Veuillez taper les caractères tels qu'ils apparaissent ci-dessous.

Dossiers partenaires :

Visuel Dossiers partenaires

K-LINE CITY, le nouveau système prêt-à-poser...


K LINE

Avec K-LINE CITY, K-LINE propose une nouvelle approche du tertiaire: un système modulable sur-mesure et prêt-à-poser,...
Visuel Dossiers partenaires

GAGNER EN EFFICACITE AVEC LES SOLUTIONS CHANTIERS DE TOUPRET


TOUPRET SA

Toupret G et Toupret F : 2 nouvelles références pour enduire en plein conçus avec des entreprises partenaires...

Suivez-nous :

Linkedin
Twitter
Facebook

Les produits de la semaine :