Inscrivez-vous à la Quotidienne du Bâtiment

Accueil > Actualités du BTP > Eco-construction > Le Syndicat des énergies renouvelables s’intéresse à l’éolien

Le Syndicat des énergies renouvelables s’intéresse à l’éolien

Le Syndicat des énergies renouvelables s’intéresse à l’éolien
Pourquoi la France développe-t-elle l’énergie éolienne ? La croissance du parc éolien nécessite-elle de nouvelles centrales thermiques ? La construction des machines est-elle suffisamment réglementée ? Autant de questions, et bien plus, auxquelles le Syndicat des énergies renouvelables (SER) a tenté de répondre à travers la nouvelle édition de son « Questions-réponses sur l’énergie éolienne terrestre en France ». L’occasion de faire le point sur le développement de la filière.

Eco-construction |

Recommander cet article
Imprimer cet article

Pour Jean-Louis Bal, président du Syndicat des énergies renouvelables (SER), aucun doute possible : l’éolien terrestre et maritime fera partie des filières en développement à horizon 2030.

Justement, c’est à cette source d’énergie renouvelable que l’organisme s’est récemment intéressé, en publiant une nouvelle édition de son guide « Questions-Réponses ».

Près de trente questions abordées

« Ce document vise à répondre à toutes les questions que se posent les riverains des parcs éoliens, les élus locaux, les parlementaires, les associations et, plus généralement, le grand public sur l’énergie éolienne en abordant l’ensemble des interrogations que peut susciter cette énergie renouvelable, appelée à jouer un rôle croissant dans notre production d’électricité », indique le SER.

Ce sont ainsi plus d’une vingtaine de questions qui sont abordées à travers cette publication, des plus basiques (Qu’est-ce qu’une éolienne ?) aux plus pratiques (Comment les riverons sont-ils informés ?) ou techniques (Peut-on se fier à l’énergie éolienne pour produire de l’électricité pendant les pics de consommation ?).

Une filière en bonne santé

Au-delà de répondre à ces nombreuses interrogations, le SER profite de ce guide pour faire le point sur le développement de la filière en France. En 2016, l’hexagone disposait d’une puissance installée de plus de 12 000 MW, avec près de 6 000 machines. L’année dernière, 20,7 TWh avaient été produits grâce à l’éolien, soit 4,7% de la consommation électrique.

Le Syndicat note également que cette source d’énergie ne manque pas d’atouts, aussi bien d’un point de vue environnemental (faible consommation d’eau, aucun déchet, aucun rejet de polluants atmosphériques) que financier (rentabilité en moins de 12 mois). L’éolien représente aussi plus de 600 entreprises actives sur le marché français, et 18 000 emplois directs ou indirects.

Autant d’indicateurs qui tendent plutôt à la hausse, l’organisme prévoyant l’installation de près de 4 000 éoliennes supplémentaires à horizon 2023 (soit 500 à 600 turbines par an). De quoi contribuer grandement aux objectifs fixés par la loi de transition énergétique et aux diverses Programmations pluriannuelles de l’énergie !

F.C
Photo de Une : ©Fotolia

Recommander cet article
Imprimer cet article

Vos réactions | 0 réactions

Commenter cet article

Les champs à remplir sont obligatoires pour la publication de votre commentaire.

 

 

Le dépôt de votre commentaire ne nécessite pas d'authentification et sera soumis à la validation de notre modérateur.

Dossiers partenaires :

Visuel Dossiers partenaires

Une vêture d’or mouvante au gré de l’ensoleillement...


ALUCOBOND 3A composites GMBH

La ville de Pessac a confié au Groupe A40 architectes la maîtrise d’œuvre du Grand complexe sportif...
Visuel Dossiers partenaires

Saunier Duval, des produits conformes aux exigences européennes...


SAUNIER DUVAL

Afin d’atteindre les engagements pris dans le cadre du Protocole de Kyoto, l’Union Européenne a voté...

Suivez-nous :

Linkedin
Twitter
Facebook

Les produits de la semaine :