Inscrivez-vous à la Quotidienne du Bâtiment

Accueil > Actualités du BTP > Législation et règlements > Revitalisation des centres-ville, le CNCC avance des solutions

Revitalisation des centres-ville, le CNCC avance des solutions

Revitalisation des centres-ville, le CNCC avance des solutions
Le Conseil National des Centres Commerciaux annonce que trois des solutions qu’il a proposées ont été retenues par la mission Marcon pour relancer le commerce de centre-ville. C’est une façon de répondre aux reproches récurrents qui sont adressés aux centres commerciaux et aux grandes surfaces qui se sont multipliées ces vingt dernières années à la périphérie des villes moyennes.

Législation et règlements |

Recommander cet article
Imprimer cet article

Le sujet de la revitalisation des centres-ville agite à juste titre gouvernement et élus locaux et nationaux. En novembre 2017 le sénat a mis en place un groupe de travail et en décembre de la même année le gouvernement a tenu une Conférence nationale des territoires.
 
L’objectif de cette mobilisation est de lutter conte la désertification des centres-villes des villes moyennes, qui concentrent presque un quart de la population française et un peu plus de l'emploi, tout en étant confrontées à d'importantes difficultés, avec notamment un taux de pauvreté de plus important que la moyenne nationale. Les logements vacants y sont aussi très nombreux.
 
Et les centres commerciaux de périphérie font souvent figure d’accusés. Ils sont jugés responsables de la fermeture de nombreux petits commerces, fermetures qui transforment la physionomie de ces villes et renforcent le sentiment d’abandon. Lequel sentiment d’abandon accélère le départ des populations aisées. 
Ces raisons ont poussé le Conseil National des Centres Commerciaux à proposer trois mesures :

- Simplifier le redéploiement des commerces de toute taille en les exonérant d’autorisation d’exploitation commerciale dans les périmètres de centre-ville définis comme prioritaires, afin d’alléger les contraintes administratives et d’accélérer la mise en œuvre des projets commerciaux.
- Inciter les commerçants, dans les mêmes périmètres prioritaires, à la reprise ou la création d’activités en centre-ville en les exonérant de taxes locales, pour une période de trois ans.
- Favoriser l’investissement privé pour le financement d’équipements mixtes de centre-ville en incitant à la création de micro foncières locales qui pourraient permettre de mobiliser l’épargne de proximité. 

Antoine FREY, le Président du CNCC, précise : « … La revitalisation des centres de nos petites et moyennes villes passe par la mise en place de politiques d’urbanisme dynamiques, incitatives et cohérentes. Elles ne réussiront que si l’on parvient à rendre attractives les activités du commerce en centre-ville  … dont (il) constitue un élément fondamental, tant d’un point de vue économique que social
 
Et Gontran Thüring, délégué général du CNCC ajoute : « La première mesure sera vraisemblablement intégrée dans le projet de loi ELAN et la seconde a reçu un accueil très favorable des sénateurs réunis au sein de la mission conduite par les sénateurs POINTEREAU et BOURQUIN. Ces derniers ont même exprimé le souhait que cette exonération soit étendue à cinq ans »
 
La démarche du  CNCC est complémentaire de celle proposée par Francis Palombi, président de la Confédération des commerçants de France qui présentait mi-2017 un projet de coopératives de développement économique. Et de ceux qui préconisent l’ouverture des commerces entre midi et deux et le dimanche toute la journée.
 
Ces initiatives sont intéressantes car elles recentrent l’attention sur les centres-ville. Attention toutefois à ne pas déséquilibrer trop les moyens des communes par des allègements fiscaux sur de longues périodes. Et la déréglementation ou la « simplification » des normes sont-elles les seules causes de la dévitalisation des centres-villes des villes moyennes ?
 
Il faudra en tout cas beaucoup de volontarisme et de coordination des différents acteurs pour que les villes puissent faire face à l’urbanisme commercial triomphant des périphéries et que leur centre-ville reprenne vie.
 
Régis Bourdot
 
Crédit photo Fotolia

Recommander cet article
Imprimer cet article

Vos réactions | 1 réactions

1 - JMB le 16 mars 2018

REVITALISATION DES CENTRES VILLES

Enfin, il est temps de prendre conscience de la désertification de centres villes mais comment n'y avoir pas pensé plus tôt car c'était prévisible. Je ne comprends pas que nos politiques les plus brillants n'aient pas pris le problème à bras le corps. J'espère que cette fois-ci, les mesures prises vont inverser cette situation catastrophique et redonner vie aux centres ville.

Commenter cet article

Dossiers partenaires :

Visuel Dossiers partenaires

Sanitaires mobiles sous vide en Andorre


Evac

Le Cirque du Soleil s’est installé à Andorre-la-Vieille durant le mois de juillet 2018 et a rassemblé...
Visuel Dossiers partenaires

SINIAT lance SLIMISOL®, le système d’isolation par...


SINIAT

SLIMISOL®, un système innovant unique sur le marché. Le Programme d’investissements d’avenir (PIA) a été...

Suivez-nous :

Linkedin
Twitter
Facebook

Les produits de la semaine :