Inscrivez-vous à la Quotidienne du Bâtiment

Accueil > Actualités du BTP > Publi-rédactionnels > Les CCTP affichent trop d’erreurs

Les CCTP affichent trop d’erreurs

Les CCTP affichent trop d’erreurs
Le cahier des charges est indispensable pour donner vie à un bâtiment. Pourtant, celui-ci comprend souvent de multiples erreurs qui pourraient fortement influencer la bonne réalisation de la construction. En effet, le document vient tout à la fois détailler l’ensemble des travaux et les prescriptions, mais définit aussi les liens à mettre en place entre chaque lot. Une étape essentielle encore trop souvent aléatoire faute de précision.

Publi-rédactionnels |

Recommander cet article
Imprimer cet article


Une mauvaise rédaction des CCTP, source de confusion

La bonne réalisation des travaux de construction commence par la bonne rédaction des différents documents de référence. Aux plans, viennent s'ajouter les pièces écrites, permettant de disposer d'un dossier complet s'adressant à chaque corps de métier. Mais pour cela, les CCTP nécessitent une certaine justesse, ce qui est loin d'être la norme.

Aujourd'hui encore, de nombreux cahiers des charges, appartenant aux documents contractuels, affichent différentes erreurs souvent issues d'un manque de maîtrise dans leur rédaction. La plus courante est celle du copier-coller d'autres opérations de construction, aboutissant à la présence de descriptions sans rapport avec le chantier à réaliser. Il en résulte une incompréhension, source de perte de temps, mais qui pourrait aussi conduire à des erreurs de construction, notamment dans le choix des matériaux.

Parmi les remarques les plus souvent indiquées par les entreprises, c'est d'ailleurs ce manque de précision qui est mis en avant.


Les liaisons entre entreprises, souvent mal formulées

Autre erreur récurrente dans les CCTP : l'oubli du détail des liaisons entre les intervenants. Pourtant, celui-ci est le seul document écrit à préciser ces interactions, le planning des travaux prévisionnel se limitant à décrire l'avancée des opérations, sans noter les interventions croisées des entreprises qui peuvent intervenir sur certains chantiers.

Le CCTP doit noter quel corps de métier a la responsabilité des travaux, validant ainsi qui fait quoi. Cette donnée est d'autant plus importante en cas de malfaçon. En effet, c'est le cahier des charges qui sert alors de document contractuel lors de l'intervention de la garantie décennale.

Les erreurs les plus fréquentes, tout comme les principaux points de vigilance dans la rédaction des cahiers des charges seront détaillés au cours de Rencontres CCTP Expert. Prochaines étapes : Nantes, Paris et Lyon, avec un accès gratuit pour tous les maîtres d'œuvre et maîtres d'ouvrage.


Retrouvez l'article original sur le site d'ETI Construction : Des erreurs encore trop fréquentes dans les CCTP.

 





Demandez votre documentation
 

Recommander cet article
Imprimer cet article

Vos réactions | 0 réactions

Commenter cet article

Les champs à remplir sont obligatoires pour la publication de votre commentaire.

 

 

Le dépôt de votre commentaire ne nécessite pas d'authentification et sera soumis à la validation de notre modérateur. Veuillez taper les caractères tels qu'ils apparaissent ci-dessous.

Dossiers partenaires :

Visuel Dossiers partenaires

Weber va encore plus loin dans la résistance au feu avec...


WEBER

Pour son système weber.therm XM PSE, weber a fait réaliser en avril 2016 un essai LEPIR2 et confirme ainsi...
Visuel Dossiers partenaires

La géométrie prend une nouvelle dimension : une...


LG Hausys Europe GmbH

Sous l’angle du cristal Au cœur de la tour HVB de la HypoVereinsbank, formes géométriques, angles...

Suivez-nous :

Linkedin
Twitter
Facebook

Les produits de la semaine :