Inscrivez-vous à la Quotidienne du Bâtiment

Accueil > Actualités du BTP > Reportages/interviews > La photocatalyse : quand le bâtiment dépollue

La photocatalyse : quand le bâtiment dépollue

La photocatalyse : quand le bâtiment dépollue
La pollution atmosphérique est responsable de nombreux maux tant d'un point de vue urbain (dégradation du paysage) que sanitaire (augmentation des comportements allergiques). Aujourd'hui, une solution permet de dégrader les polluants pour les réduire à néant : c'est la photocatalyse.

Reportages/interviews |

Recommander cet article
Imprimer cet article

La photocatalyse est un phénomène naturel utilisant la lumière et permettant grâce à l'action du soleil d'activer dans le béton des particules de dioxyde de titane, aussi nommées catalyseurs. Ces derniers dégradent les polluants pour les transformer en sels et éléments gazeux non nocifs.

Cette technique est applicable à de nombreux domaines : revêtement auto-nettoyant de surfaces, purification et potabilisation de l'eau, purification de l'air. Elle permet également d'éliminer les odeurs, de désintoxiquer les eaux de rinçage du matériel agricole ou industriel.

Air pollué : attention danger

Les polluants sont soit des gaz, soit des particules, irritants et agressifs, pénétrant l'appareil respiratoire et générant certaines maladies. Ces dernières années, les réactions allergiques se sont multipliées, au point d'être classées par l'OMS au quatrième rang des pathologies mondiales. 18 millions de Français sont aujourd'hui allergiques, soit 30 % de la population. Un chiffre qui a doublé en 20 ans.

Augmentation des risques respiratoires, asthme, risques cardio-vasculaires... Risques sur du long terme de maladies graves par effets mutagènes et cancérigènes...La photocatalyse pourrait bien représenter une véritable bouffée d'oxygène...

Cette technique permet de détruire sur une longue période 99,9 % des polluants organiques entrant en contact avec les surfaces traitées par photocatalyse. Ainsi, exit les oxydes d'azote (Nox), les composés organiques volatils (COV) mais aussi les odeurs humaines, animales et chimiques, les bactéries et les virus, les moisissures, les pollens et les acariens.

(T.C)

Recommander cet article
Imprimer cet article

Vos réactions | 0 réactions

Commenter cet article

Les champs à remplir sont obligatoires pour la publication de votre commentaire.

 

 

Le dépôt de votre commentaire ne nécessite pas d'authentification et sera soumis à la validation de notre modérateur. Veuillez taper les caractères tels qu'ils apparaissent ci-dessous.

Les produits de la semaine :

Suivez-nous :

Linkedin
Twitter
Facebook

Dossiers partenaires :

Visuel Dossiers partenaires

Les packs GT préprogrammés AIPHONE : Un contrôle...


AIPHONE

Souhaitant répondre à une demande croissante des clients pour des solutions « prêt à installer...
Visuel Dossiers partenaires

Les clôtures résidentielles Betafence


BETAFENCE FRANCE

Tout pour protéger les abords de sa maison et aménager son extérieur !