Inscrivez-vous à la Quotidienne du Bâtiment

Accueil > Actualités du BTP > Vie des sociétés > Logement social : plus de demandes, moins de moyens

Logement social : plus de demandes, moins de moyens

Logement social : plus de demandes, moins de moyens
Profitant de la présentation de son congrès annuel qui se déroulera en octobre prochain, l’Union sociale de l’habitat (USH) est revenue sur différentes mesures gouvernementales récentes. Entre autres, l’État réclame aux bailleurs sociaux de réaliser une économie de 1,5 milliard d’euros par an d’ici à 2020. Une absurdité pour l’organisme, qui note pourtant que les demandes ne cessent d’augmenter. Les détails.

Vie des sociétés |

Recommander cet article
Imprimer cet article

Le congrès national de l’Union sociale de l’habitat (USH), qui se déroulera du 9 au 11 octobre à Marseille, s’annonce mouvementé ! L’événement pourrait en effet être marqué par les protestations des professionnels du logement social, dont l’activité a été fragilisé par une succession de mesures gouvernementales visiblement néfastes.

D’une part, l’État réclame aux acteurs concernés des économies équivalentes à 1,5 milliard d’euros par an d’ici à 2020, passant notamment par une réduction des loyers pratiqués. Par ailleurs, la loi Elan, de son côté, prévoit le regroupement des petits bailleurs sociaux, bien que cette mesure fasse encore l’objet de vifs débats entre sénateurs et députés.

« Il y a un contexte de prise en étau : aujourd’hui, on ne voit pas comment on va (en) sortir », commentait récemment Marianne Louis, directrice générale de l’organisme, à l’occasion de la présentation du congrès. « Dans le même moment, les besoins augmentent puisque les demandes sont en hausse », poursuit-elle, évoquant une augmentation de près de 5% en 2017.

Une nouvelle aide financière, mais…

Si l’État se défend des économies demandées aux acteurs du parc HLM, il rappelle néanmoins le déblocage de 10 milliards d'euros via la Caisse des dépôts et Action Logement. Cette somme sera ainsi attribuée sous forme de prêts aux bailleurs « qui construisent plus et qui rénovent », comme l’avait annoncé le secrétaire d’État Julien Denormandie en avril dernier.

Pour autant, cela ne « résout pas un problème financier mais le déporte dans le temps : c’est l’anesthésie du problème », considérait, lundi 10, Dominique Hoorens, économiste en chef de l’USH. Celui-ci soulignait notamment le fait que les prêts, en toute logique, doivent être remboursés, ne faisant que retarder l’échéance.

Quoiqu’il en soit, le congrès annuel de l’Union sera l’occasion idéale d’aborder ces différentes problématiques, avec plusieurs débats dont les thèmes ont déjà été révélés : « Une chance pour la France » et « ‘’L’entreprise’’ HLM demain, ses valeurs, ses missions, ses parties prenantes », entre autres. Espérons en revanche que la présence de Jacques Mézard, ministre de la Cohésion des territoires, attendu pour la cérémonie de clôture, ne déclenche pas l'agitation qu'avait provoquée la venue de Julien Denormandie lors de l’édition précédente.

F.C (avec AFP)
Photo de Une : ©Fotolia

Recommander cet article
Imprimer cet article

Vos réactions | 0 réactions

Commenter cet article

Les champs à remplir sont obligatoires pour la publication de votre commentaire.

 

 

Le dépôt de votre commentaire ne nécessite pas d'authentification et sera soumis à la validation de notre modérateur.

Dossiers partenaires :

Visuel Dossiers partenaires

Sanitaires mobiles sous vide en Andorre


Evac

Le Cirque du Soleil s’est installé à Andorre-la-Vieille durant le mois de juillet 2018 et a rassemblé...
Visuel Dossiers partenaires

SINIAT lance SLIMISOL®, le système d’isolation par...


SINIAT

SLIMISOL®, un système innovant unique sur le marché. Le Programme d’investissements d’avenir (PIA) a été...

Suivez-nous :

Linkedin
Twitter
Facebook

Les produits de la semaine :