174 candidatures pour « Réinventer la Seine » Collectivités territoriales | 21.10.16

Partager sur :
Décidément, l’impulsion donnée par l’appel à projets « Réinventer Paris » n’en finit plus d’inspirer les collectivités et autres organisations ! En effet, alors que les sites retenus pour le concours « Inventons la Métropole du Grand Paris » ont été annoncés il y a peu, c’est aujourd’hui au tour de l’appel à projets « Réinventer la Seine » de faire le point sur le nombre de candidatures reçues. Au total, 174 projets ont été proposés pour analyse d’ici la fin de l’année.
Le 14 mars 2016, les représentants des villes de Paris, Rouen et du Havre s’étaient réunis pour lancer un vaste appel à projets : « Réinventer la Seine », petit frère de l’opération « Réinventer Paris ».

Ce sont ainsi 35 sites localisés tout le long de la Seine qui ont été soumis à la créativité des architectes, associations, exploitants et startups afin d’inscrire le fleuve dans une approche d’innovation et d’attractivité. 174 candidatures ont finalement été reçues par le jury de sélection, soit 28 propositions pour les sites aux alentours du Havre, 20 pour le territoire Rouennais et 126 pour le Grand Paris.

Des projets innovants en perspective

« Certains sites ont particulièrement inspiré les candidats : le site dit "Gros Caillou", à Paris, l’hébergement sur l’eau au Havre ou encore le Chai à vin à Rouen ont suscité l’engouement des candidats », indique la Ville de Paris.

Chacun a ainsi redoublé de créativité pour proposer des programmes couvrant tous les domaines, des loisirs à l’industrie, en passant par la culture et l’environnement. « Sur l’eau ou sur les berges, éphémères ou permanents, des modes d’occupation variés sont également proposés en favorisant l’accessibilité des publics et la mise en valeur de la Seine et des canaux », ajoute la Ville de Paris.

L’ensemble des candidatures sera analysé entre novembre et décembre par un jury mêlant élus des collectivités propriétaires, partenaires de l’événement et experts du secteur. L’annonce des trois à quatre propositions retenues pour chacun des sites sera in fine faite avant Noël. Les heureux élus pourront alors poursuivre la compétition afin de formuler une offre définitive.

F.C
Photo de Une : ©Fotolia
Redacteur

filter_list Sur le même sujet

« Réinventer la Seine » : 72 projets finalistes  - Batiweb

« Réinventer la Seine » : 72 projets finalistes

L’appel à projets « Réinventer la Seine » a su séduire un grand nombre de professionnels, architectes, associations, exploitants et startups. Des 174 candidatures reçues, 72 ont été retenues en finale par les partenaires de cette compétition internationale. Les équipes sélectionnées ont désormais quatre mois pour proposer une offre complète et développer leurs projets. L’annonce des lauréats est prévue au début de l’été 2017.
20 projets retenus pour « Réinventer la Seine » - Batiweb

20 projets retenus pour « Réinventer la Seine »

L’étau se resserre autour des candidats encore en lice pour l’appel à projets « Réinventer la Seine ». S’ils étaient 72 à avoir été retenus en janvier dernier (sur 174), ils ne sont désormais plus que 20 à pouvoir encore défendre leurs idées, toutes plus originales les unes que les autres. Petit florilège des candidatures les plus créatives.
164 candidats encore en compétition pour inventer la Métropole du Grand Paris - Batiweb

164 candidats encore en compétition pour inventer la Métropole du Grand Paris

Il y a quelques mois, la Métropole du Grand Paris proposait aux porteurs de projets de réinventer 61 sites franciliens dans le cadre d'un programme particulièrement ambitieux. Au final, 164 groupements d'entreprises sont encore en lice sur les 420 candidats initialement inscrits. Pour les heureux élus, c'est désormais la phase deux de la compétition qui commence, avec l'élaboration d'un cahier des charges minutieux.
A Rouen, le futur CFA du BTP fait la part belle au matériau béton - Batiweb

A Rouen, le futur CFA du BTP fait la part belle au matériau béton

Le nouveau CFA du BTP de Rouen devrait ouvrir ses portes cet été et accueillir, dès la rentrée prochaine, près de 1 300 élèves, dont 120 pensionnaires. Le bâtiment, d’une surface de 15 000 m2, se veut une vitrine des métiers du bâtiment et de leur constante évolution. Pour répondre aux ambitions du futur complexe, des matériaux performants ont été déployés. Le béton apparent apporte notamment originalité et modernité au bâtiment. Tous les détails.

En poursuivant votre navigation sur notre site, vous acceptez l'utilisation de cookies afin de nous permettre d'améliorer votre expérience utilisateur. En savoir plus

Accepter