Remaniement : qui va prendre la tête du Ministère du Logement ? Collectivités territoriales | 01.04.14

Partager sur :
Suite au remaniement opéré par François Hollande, et à la nomination de Manuel Valls en tant que Premier Ministre, Cécile Duflot a annoncé qu'elle ne participerait pas au nouveau gouvernement. Les spéculations vont bon train pour savoir qui prendra la tête du Ministère de l'Egalité des territoires et du Logement. Seule certitude : de nombreux défis l'attendent pour relancer la construction en France.

Les deux écologistes Cécile Duflot et Pascal Canfin quittent le gouvernement. Plusieurs rumeurs annonçaient déjà le départ de la ministre de l'Egalité des territoires et du Logement en cas de remaniement. C'est un communiqué publié ce lundi 31 mars sur le site officiel de Pascal Canfin et signé par Cécile Duflot qui confirme l'information.

« Les idées portées par le nouveau Premier Ministre depuis plusieurs années, notamment lors de la primaire du parti socialiste ou comme Ministre de l’Intérieur ne constituent pas la réponse adéquate aux problèmes des Françaises et des Français.[...] Avec franchise et lucidité, nous en tirons donc toutes les conséquences et n’entendons pas participer à ce nouveau gouvernement », est-il écrit sur ce communiqué.

Par conséquent, l'ancienne secrétaire nationale d'Europe-Ecologie devrait faire son retour à l'Assemblée, en tant que députée, mettant fin au rôle de sa suppléante, Danièle Hoffma-Rispal.

Plusieurs défis attendent le nouveau ministre

Si le président du groupe socialiste au Sénat, François Rebsamen a affirmé sur RTL qu'il s'agit d'une « incompatibilité d'humeur avec Manuel Valls », la ministre a démenti cette information. « Ce n’est pas une question de personne, mais bien d’orientation politique », est-il écrit dans le communiqué conjoint avec Pascal Canfin.

La question sur toutes les lèvres est désormais celle de son successeur. Certains noms circulent déjà. Thierry Repentin, ancien dirigeant du mouvement HLM de l'Union social de l'Habitat (USH). Proche de François Hollande, il avait été nommé ministre délégué auprès du ministre des affaires étrangères, chargé des affaires européennes. Le nom de Marie-Noëlle Lienemann est également cité. L'ancienne ministre du Logement, sous Lionel Jospin, est aujourd'hui sénatrice PS de Paris.

Qui qu'il soit, son successeur aura la lourde tâche de relancer la construction, dont les chiffres sont en chute depuis plusieurs mois, et de rendre possible l'objectif lancé par Cécile Duflot de 500 000 logements construits et rénovés par an d'ici 2017. Autre défi : faire appliquer la loi Alur, votée avant les municipales, par le biais de décrets.

C.T

Redacteur

filter_list Sur le même sujet

Les architectes prennent part au Grand débat national

Les architectes prennent part au Grand débat national

Inspiré par le contexte du Grand débat national, le Conseil national de l’Ordre des architectes a annoncé mardi 29 janvier avoir ouvert un site dédié aux problématiques liées au logement, à l’aménagement et à la rénovation. Professionnels du cadre de vie et citoyens sont invités à donner leur avis et émettre des propositions. Conscients de leur mission d’intérêt général et des défis écologiques, les architectes mettent ainsi la démocratie participative à l’honneur.
Conseil des ministres : que faut-il retenir ?

Conseil des ministres : que faut-il retenir ?

Au lendemain du remaniement, le gouvernement Valls II s'est réuni ce mercredi pour son premier Conseil des ministres. L'occasion de resserrer les rangs autour de la même ligne social-libérale voulue par l'exécutif, alors que de nombreux dossiers - comme la relance de la construction, le pacte de responsabilité ou encore la transition énergétique - s'accumulent pour cette rentrée.
Alur : abandon du dispositif d'encadrement des loyers, sauf à Paris

Alur : abandon du dispositif d'encadrement des loyers, sauf à Paris

Le Premier ministre Manuel Valls et la ministre du Logement Sylvia Pinel ont annoncé un ensemble de mesures pour favoriser la relance du secteur construction. Parmi ces annonces, l'abandon du dispositif d'encadrement des loyers prévu par la loi Alur sauf à Paris qui servira de terrain d'expérimentation. L'ex-ministre du Logement Cécile Duflot n'a pas tardé à réagir.
Cécile Duflot répond aux détracteurs de la loi Alur

Cécile Duflot répond aux détracteurs de la loi Alur

Dans une tribune publiée ce jeudi dans le quotidien Le Monde, Cécile Duflot revient sur la polémique relative à la loi Alur. Selon ses détracteurs, cette loi « bloquerait la construction ». Un non sens pour l'ex-ministre du Logement qui défend une nouvelle fois les mesures de cette loi. Le 29 août dernier, le Premier ministre a annoncé une série de mesures pour relancer la construction, tout en amputant la loi Alur de l'une de ses mesures phares : l'encadrement des loyers.

En poursuivant votre navigation sur notre site, vous acceptez l'utilisation de cookies afin de nous permettre d'améliorer votre expérience utilisateur. En savoir plus

Accepter