Comprendre et construire le "monde de l’Energie 2.0" Eco-construction | 16.09.13

Partager sur :
Myriam Maestroni, dirigeante d’entreprise et spécialiste reconnue des questions énergétiques, revient dans un nouvel ouvrage sur la transition énergétique, et sur l’importance d’aider chacun à réduire sa consommation, dans l’intérêt de tous. "Comprendre le nouveau monde de l’énergie" reprend également les textes et lois pouvant éclairer le lecteur.
Dans son nouvel ouvrage intitulé "Comprendre le nouveau monde de l'énergie", Myriam Maestroni rappelle les grands enjeux géopolitiques et les défis économiques, climatiques et environnementaux liés à l’énergie. Elle aborde ensuite le thème plus actuel que jamais de la transition énergétique, dont elle montre que l’efficacité énergétique et les économies d’énergie sont les piliers majeurs.

L’idée-force de cette ancienne directrice de Primagaz – qui a créée en 2010 la société innovante Economie d’Energie (EdE) -, consiste à réussir la transition énergétique en aidant chacun à réaliser de économies d’énergie et atteindre l’efficacité énergétique.

Myriam Maestroni a été la première « énergéticienne » à comprendre que les vendeurs et fournisseurs d’énergie ont intérêt à aider leurs clients à consommer moins. Lancée au sein du groupe Primagaz, cette idée est devenue aujourd’hui une obligation légale et une évidence.

« L’énergie est l’affaire de tous »

L’auteure montre ainsi que l’énergie est l’affaire de tous, à commencer par les « consomm’acteurs ». Son entreprise, EdE, a d’ailleurs pour vocation de les aider à réaliser des économies, ce qui est plus que nécessaire en période de renchérissement de la facture énergétique des ménages.

Mais Myriam Maestroni s’adresse aussi aux entreprises, aux énergéticiens, aux collectivités locales et aux associations, acteurs essentiels de cette « Energie 2.0 ». Elle a également souhaité explorer de façon concrète les différents textes, pistes, propositions, lois, etc., qui ouvrent une période d’innovations susceptibles de construire ce « nouveau monde de l’Energie 2.0 » aux niveaux international, européen, national ou local. Elle cite en exemple nombre de réalisations concrètes, d’initiatives publiques, entrepreneuriales, locales ou associatives et d’innovations technologiques.

Ce maître-livre, rédigé avec la collaboration de Jean-Marie Chevalier et de Michel Derdevet, spécialistes de l’énergie, donne également la parole à quelques personnalités incontournables du monde de l’Energie et présente plusieurs pistes qui permettent de se faire une idée des changements envisageables dan l’avenir.

Comprendre le nouveau monde de l’energie

Économie d’énergie et efficacité énergétique :
le monde de « l’énergie 2.0 »

Myriam Maestroni
Avec la collaboration de JM. Chevalier et M. Derdevet

En librairie le 26 septembre 2013 – Publié aux éditions Maxima
18x23 cm – 294 pages – 34,80€

L.P

Redacteur

filter_list Sur le même sujet

Une villa reçoit le label Passivhaus en Languedoc-Roussillon

Une villa reçoit le label Passivhaus en Languedoc-Roussillon

Une maison passive livrée en 2014 vient d'obtenir le label allemand Passivhaus, certifiant les projets de construction à faible consommation d'énergie. Conçu par l'architecte Catherine Perrin-Labeur, cette villa de 250 m2 a bénéficié de solutions techniques innovantes, faciles à mettre en oeuvre et économiques.
Le recyclage d’eau, pour toutes les douches

Le recyclage d’eau, pour toutes les douches

Les économies d’eau par installation d’un circuit fermé ne sont plus exclusivement réservées aux seules cabines de douche. Le recyclage de l’eau est en effet désormais accessible à toutes les solutions d’évacuation. Le système, basé sur le recyclage de l’eau, permet une diminution de la consommation d’eau annoncée à 80 % en comparaison d’une installation classique.
« Ready to Grids » : du Smart Building à la Smart City

« Ready to Grids » : du Smart Building à la Smart City

A l’occasion du SIMI organisé du 5 au 7 décembre 2018, la Smart Building Alliance et Certivéa, ont annoncé le déploiement de R2G (Ready to Grids), 1ère déclinaison du label R2S (Ready to Services) pour le volet énergétique des bâtiments. La démarche va venir valoriser les bâtiments flexibles, c’est-à-dire des bâtiments connectés et communicants capables d’échanger des informations avec les réseaux extérieurs. Pour en savoir plus, nous avons interrogé Patrick Nossent, président de Certivéa.

En poursuivant votre navigation sur notre site, vous acceptez l'utilisation de cookies afin de nous permettre d'améliorer votre expérience utilisateur. En savoir plus

Accepter