Green Gas Book, un ouvrage « unique » pour promouvoir le gaz vert Eco-construction | 12.02.19

Partager sur :
Green Gas Book, un ouvrage « unique » pour promouvoir le gaz vert
Via le Green Gas Tour, l’association France gaz renouvelables donne la parole à tous ceux, experts ou citoyens, qui soutiennent et/ou participent au développement de cette énergie verte. Les témoignages, recueillis de juin à septembre 2018, sont rassemblés dans un livre : le Green Gas Book. L’ouvrage démontre combien le gaz renouvelable, et notamment le biométhane, peut répondre aux enjeux climatiques, économiques et agricoles.
Dans un ouvrage intitulé Green Gas Book, France gaz renouvelables a recueilli les témoignages de celles et ceux qui participent au quotidien au développement de cette énergie verte (particulier, association, entreprise, collectivité, etc.).

Dans un communiqué, l’association souligne que le biométhane est une filière « à la croisée des enjeux de l’agriculture, des territoires, de l’énergie et du climat ». Les gaz renouvelables « illustrent la complémentarité entre territoires urbains et territoires ruraux, agriculture et énergie, dans une logique d’économie circulaire et de décarbonation ».

Le gaz vert se présente ainsi comme une « solution d’avenir » et c’est justement ce que les témoignages, recueillis de juin à septembre 2018 en France et plus largement en Europe, démontrent.

Le Green Gas Book s’articule autour de 6 grandes thématiques qui présentent les impacts positifs du gaz renouvelable pour la société et aussi les freins à son développement :

- Choisir la méthanisation agricole, c’est choisir une agriculture plus durable ;
- Le gaz vert, un véritable atout écologique ;
- Favoriser le déploiement de l’économie circulaire et solidaire ;
- Émergence d’un modèle économique pérenne ;
- Pas de transition énergétique sans mix énergétique diversifié ;
- Un fort potentiel de développement industriel.

Reportages, entretiens et tribunes rythment l’ouvrage

Chacune des thématiques est constituée de reportages, entretiens, points de vue, tribunes ou encore avis d’experts. Le chapitre « Le gaz vert, un véritable atout écologique », rappelle que le biométhane, peu émetteur de CO2, est par nature une énergie verte qui soutient la transition énergétique.

Pour Simon Moser, cadre technique chez Gaz de Barr, « l’essor du gaz vert repose sur la capacité de mobilisation et de convergence d’une grande diversité d’acteurs ». Mais encore faut-il que le gouvernement soutienne son développement. Isabelle Autissier, Présidente de WWF France estime en effet que « la France manque d’une vraie politique énergétique en faveur des énergies renouvelables (…). L’avenir est à un mix d’énergies renouvelables, produites localement de manière décentralisée ».

« La complémentarité des énergies et des réseaux est indispensable pour un monde décarboné. Flexible, stockable… le gaz vert est l’allié naturel des énergies renouvelables intermittentes », peut-on lire dans l’ouvrage. Scientifiques, élus ou simples citoyens, « tous sont d’accord sur le diagnostic à poser et la voie à suivre : développer la production de gaz renouvelable pour accélérer la transition énergétique ».

Interrogé à ce sujet, Jean-François Carence, président de la Commission de Régulation de l’Énergie (CRE), déclare : « L’articulation des réseaux énergétiques entre eux sera de plus en plus nécessaire pour assurer l’alimentation énergétique la plus sobre possible de la France (…). Les centrales thermiques au gaz permettent de produire de l’électricité à partir de gaz, en complément du solaire et de l’éolien, énergies intermittentes par nature. Elles peuvent ainsi compléter les autres productions pour faire face aux périodes de pic de consommation d’électricité, en s’appuyant sur les importantes capacités de stockage souterrain qui existent en France ». Il poursuit : « D’ailleurs, l’une des pistes pour stocker la production d’électricité excédentaire des énergies renouvelables réside dans la filière Power-to-Gas ». 

« A travers cet ouvrage, nous avons souhaité démontrer que les gaz renouvelables sont un élément essentiel de la Stratégie Nationale Bas Carbone », témoigne Olivier Dauger, président de France Gaz Renouvelables. Jacques Pierre Quaak, co-président, ajoute : « Ce recueil l’opportunité de mieux comprendre et de faire connaître cette filière, encore méconnue ou trop peu valorisée par les différents parties prenantes ».

Pour découvrir le Green Gas Book, rendez-vous ici !

R.C
Photo de une : ©Adobe Stock
Redacteur

filter_list Sur le même sujet

La PPE, « chronique d’un rendez-vous manqué avec les territoires », selon Coénove

La PPE, « chronique d’un rendez-vous manqué avec les territoires », selon Coénove

Le projet de Programmation Pluriannuelle de l’Énergie (PPE) n’aura guère convaincu Coénove, bien au contraire ! L’association reproche au texte de laisser sur la touche l’énergie gaz « au mépris même de son avenir renouvelable ». Bien que déçu, son président, Bernard Aulagne, va continuer de « porter haut et fort » les atouts du gaz, « pierre angulaire » pour la transition écologique et solidaire française, notamment dans le bâtiment.
Avec HomeBiogas 2.0, le biogaz s’invite chez les particuliers

Avec HomeBiogas 2.0, le biogaz s’invite chez les particuliers

Engie, via son fonds d’investissement « Engie New Ventures », a annoncé mardi avoir pris une participation de 13% dans HomeBiogas, une société pionnière dans le développement du biogaz à domicile basée en Israël. Cet investissement doit permettre d’accélérer le déploiement de cette solution à la fois en Europe et dans les pays émergents. Il vise à contribuer au développement mondial des gaz verts.
La Programmation pluriannuelle de l’énergie doit retrouver « sa grandeur »

La Programmation pluriannuelle de l’énergie doit retrouver « sa grandeur »

42 acteurs engagés en faveur de la transition énergétique ont co-signé ce jour un texte de soutien au développement d’un modèle français durable de production de gaz renouvelable. L’objectif, interpeler le Président de la République afin que la Programmation pluriannuelle de l’énergie (PPE) considère davantage la méthanisation, une filière qui contribue à la préservation des ressources et à la lutte contre le changement climatique.
F. de Rugy va réunir les acteurs du bâtiment et de l’énergie pour parler rénovation

F. de Rugy va réunir les acteurs du bâtiment et de l’énergie pour parler rénovation

François de Rugy, ministre de la Transition écologique et solidaire, était ce vendredi matin l’invité de Jean-Jacques Bourdin sur BFMTV et RMC. Interrogé sur la programmation pluriannuelle de l’énergie, il a notamment indiqué vouloir réformer le système d’aides « qui n’est pas efficace ». Il a également précisé qu’il réunirait « dans les semaines à venir » les acteurs du bâtiment et de l’énergie pour organiser la rénovation énergétique des bâtiments. Précisions.

En poursuivant votre navigation sur notre site, vous acceptez l'utilisation de cookies afin de nous permettre d'améliorer votre expérience utilisateur. En savoir plus

Accepter