Inscrivez-vous à la Quotidienne du Bâtiment

Accueil > Actualités du BTP > Collectivités territoriales > Les élus franciliens réclament un audit du Grand Paris Express et de la Société du Grand Paris

Les élus franciliens réclament un audit du Grand Paris Express et de la Société du Grand Paris

Les élus franciliens réclament un audit du Grand Paris Express et de la Société du Grand Paris
Les retards déjà annoncés des différents chantiers relatifs au Grand Paris Express auront eu raison de la patience des élus franciliens. Les sept départements et la Région Île-de-France ont en effet demandé ce mardi 10 à ce qu’un audit externe soit réalisé concernant le projet de super métro parisien et la Société du Grand Paris elle-même. Les détails.

Collectivités territoriales |

Recommander cet article
Imprimer cet article

Si le chantier de la ligne 14 du Grand Paris Express progresse doucement mais sûrement, le reste du projet, lui, peine encore à se développer. De quoi agacer les représentants des sept départements franciliens et de la Région Île-de-France, visiblement peu satisfaits par le calendrier annoncé en février dernier.

Ces derniers ont donc adressé un courrier au président du conseil de surveillance de la Société du Grand Paris afin que soit organisée « une séance exceptionnelle de ce conseil » en vue « de procéder au lancement d’un audit technique et financier » du Grand Paris Express et des porteurs du projet.

« En bouleversant, sans aucune concertation avec les élus ni avec la population, le calendrier de réalisation du Grand Paris Express, et en passant sous silence les causes réelles de cette décision, l’État a rompu brutalement l’équilibre de gouvernance et la relation de confiance qui avaient, jusqu’ici, permis l’avancement du projet », estiment les auteurs de la missive.

Pour rappel, ce n’est pas la première fois que les représentants des départements (Seine-et-Marne, Yvelines, Essonne, Hauts-de-Seine, Seine-Saint-Denis, Val-de-Marne et Val-d’Oise) tirent la sonnette d’alarme concernant le projet de super métro. Ils avaient notamment voté contre la nomination de Thierry Dallard au poste de président du directoire de la Société du Grand Paris en avril dernier, et s’étaient également opposés au budget rectificatif du 22 mars. Autant dire que le bras de fer est loin d’être terminé !

F.C (avec AFP)
Photo de Une : ©Fotolia

Recommander cet article
Imprimer cet article

Vos réactions | 0 réactions

Commenter cet article

Les champs à remplir sont obligatoires pour la publication de votre commentaire.

 

 

Le dépôt de votre commentaire ne nécessite pas d'authentification et sera soumis à la validation de notre modérateur.

Dossiers partenaires :

Visuel Dossiers partenaires

Une vêture d’or mouvante au gré de l’ensoleillement...


ALUCOBOND 3A composites GMBH

La ville de Pessac a confié au Groupe A40 architectes la maîtrise d’œuvre du Grand complexe sportif...
Visuel Dossiers partenaires

Saunier Duval, des produits conformes aux exigences européennes...


SAUNIER DUVAL

Afin d’atteindre les engagements pris dans le cadre du Protocole de Kyoto, l’Union Européenne a voté...

Suivez-nous :

Linkedin
Twitter
Facebook

Les produits de la semaine :