Inscrivez-vous à la Quotidienne du Bâtiment

Accueil > Actualités du BTP > Eco-construction > Le gouvernement toujours déterminé à renégocier les tarifs de rachat de l'électricité issue de l'éolien en mer

Le gouvernement toujours déterminé à renégocier les tarifs de rachat de l'électricité issue de l'éolien en mer

Le gouvernement toujours déterminé à renégocier les tarifs de rachat de l'électricité issue de l'éolien en mer
Mercredi soir, le Sénat a finalement rejeté un amendement grâce auquel les tarifs de rachat de l'électricité issue des parcs éoliens en mer auraient pu être renégociés. Pour autant, le gouvernement ne s'avoue pas vaincu et compte bien aller au bout de sa stratégie de libération des énergies renouvelables, comme l'a fait savoir le secrétaire d'Etat Sébastien Lecornu. Explications.

Eco-construction |

Recommander cet article
Imprimer cet article

Bien que la France soit en retard dans sa transition énergétique, le Sénat a préféré rejeter mercredi soir un amendement du gouvernement qui aurait permis de renégocier les tarifs de rachat de l'électricité produite par des parcs éoliens en mer.

Grâce à cette initiative, l’exécutif espérait pouvoir revoir les tarifs des appels d'offres passés à la baisse, afin que ces derniers reviennent au niveau des prix du marché actuel. Une proposition présentée en dernière minute au Sénat, qui l'a rejeté en première lecture à main levée.

Des objectifs qui restent inchangés

Il en faudra cependant davantage pour faire fléchir la détermination du gouvernement ! Après avoir annoncé la mise en place imminente d'un groupe de travail dédié au solaire, le secrétaire d'Etat Sébastien Lecornu a assurer que les « objectifs restent les mêmes ».

« On a un modèle économique qui est en train de se dessiner autour des énergies renouvelables, c'est-à-dire que le marché de l'offre et de la demande commence à faire son œuvre, avec des prix qui sont en décroissance », a-t-il fait savoir lors d'une visite à l'Institut de radioprotection et de sûreté nucléaire (IRSN) en banlieue parisienne.

« Il est logique que les pouvoirs publics, qui ont imaginé des mécanismes d'incitation pour faire ces énergies renouvelables, adaptent petit à petit la sollicitation de l'argent du contribuable à mesure que le marché s'empare de ces projets », a-t-il ajouté.

Le bras droit de Nicolas Hulot a souligné qu'il n'était pas possible de « détacher cet amendement de toutes les mesures (…) prises ces dernières semaines » pour encourager les renouvelables. « Notre enjeu c'est d'arriver à soutenir à fond » la filière de l'éolien en mer, a conclu Sébastien Lecornu.

F.C (avec AFP)
Photo de Une : ©Fotolia

Recommander cet article
Imprimer cet article

Vos réactions | 0 réactions

Commenter cet article

Les champs à remplir sont obligatoires pour la publication de votre commentaire.

 

 

Le dépôt de votre commentaire ne nécessite pas d'authentification et sera soumis à la validation de notre modérateur.

Dossiers partenaires :

Visuel Dossiers partenaires

Revêtements de sol caoutchouc nora : La référence...


NORA

Les revêtements de sol caoutchouc nora équipent de nombreux hôpitaux et cliniques à travers le...
Visuel Dossiers partenaires

Ecole fondamentale Les Trèfles / Revêtement de...


ROCKPANEL

La nouvelle école fondamentale Les Trèfles, à Anderlecht (tout près de Bruxelles), forme une...

Suivez-nous :

Linkedin
Twitter
Facebook

Les produits de la semaine :