Inscrivez-vous à la Quotidienne du Bâtiment

Accueil > Actualités du BTP > Insolite > A Sète, un trafic international de panneaux solaires démantelé

A Sète, un trafic international de panneaux solaires démantelé

A Sète, un trafic international de panneaux solaires démantelé
Le 21 août au soir, 1 000 panneaux photovoltaïques ont été découverts sur le port de Sète (Hérault) par les douaniers dans cinq camionnettes prêtes à embarquer sur un ferry à destination du Maroc. Cinq hommes ont été mis en examen, a indiqué le procureur de la République de Montpellier, Christophe Barret. Lors de leur interpellation, les conducteurs n’ont pu produire aucun document sur la provenance des panneaux.

Insolite |

Recommander cet article
Imprimer cet article

Cinq hommes de nationalité marocaine, arrêtés sur le port de Sète, ont été mis en examen mardi pour « recel en bande organisée » de panneaux photovoltaïques transportés d’Italie, a annoncé mercredi le procureur de la République de Montpellier.

Le 21 août au soir, 1 000 panneaux solaires ont été découverts dans des camionnettes prêtes à embarquer sur un ferry à destination du Maroc.

« C’est une affaire qui sort de l’ordinaire », a dit Christophe Barret lors d’un point presse. « Nous avons affaire à un véritable trafic organisé ».

Policiers, douaniers et magistrats français ont agi à la suite de renseignements fournis par le centre de coopération policier et douanier de Vintimille (Italie).

Selon l'enquête confiée à la Police aux frontières, ces cinq ressortissants marocains résidant en Calabre (sud de l'Italie) ont été payés de 700 à 1 200 euros pour le transport des panneaux qui auraient été volés en Italie, a relaté le procureur.

Lors de leur interpellation, les conducteurs n'ont pu produire aucun document sur la provenance des panneaux.

Un air de déjà vu

M. Barret a rapproché l'affaire de faits similaires commis en mars 2014 : 15 véhicules contenant au total 2 600 panneaux solaires, volés notamment dans la région de Trévise (nord-est de l'Italie), avaient été interceptés à Sète ainsi que les 15 conducteurs qui venaient de Naples et de Calabre.

Le montant de la marchandise, destinée à la revente au Maroc, avait été estimé entre un million et 1,5 million d'euros.

Cette fois, la marchandise est estimée à 500 000 euros et les cinq « mules », placées sous contrôle judiciaire, encourent 10 ans de prison.

« Nous allons travailler avec nos collègues italiens pour démanteler ce trafic », a dit le procureur de Montpellier. « Nous sommes particulièrement attentifs sur le port de Sète à tout ce qui est trafic organisé », a-t-il ajouté, faisant notamment référence au trafic de véhicules volés au Bénélux et embarqués à Sète, ou encore aux filières d'immigration depuis le port turc d'Izmir.

Avec AFP
Photo de une : Fotolia

Recommander cet article
Imprimer cet article

Vos réactions | 0 réactions

Commenter cet article

Les champs à remplir sont obligatoires pour la publication de votre commentaire.

 

 

Le dépôt de votre commentaire ne nécessite pas d'authentification et sera soumis à la validation de notre modérateur.

Dossiers partenaires :

Visuel Dossiers partenaires

Une vêture d’or mouvante au gré de l’ensoleillement...


ALUCOBOND 3A composites GMBH

La ville de Pessac a confié au Groupe A40 architectes la maîtrise d’œuvre du Grand complexe sportif...
Visuel Dossiers partenaires

Saunier Duval, des produits conformes aux exigences européennes...


SAUNIER DUVAL

Afin d’atteindre les engagements pris dans le cadre du Protocole de Kyoto, l’Union Européenne a voté...

Suivez-nous :

Linkedin
Twitter
Facebook

Les produits de la semaine :