Inscrivez-vous à la Quotidienne du Bâtiment

Accueil > Actualités du BTP > Vie des sociétés > 62 millions d’euros collectés grâce au crowdfunding immobilier depuis le début de l’année

62 millions d’euros collectés grâce au crowdfunding immobilier depuis le début de l’année

62 millions d’euros collectés grâce au crowdfunding immobilier depuis le début de l’année
L’année dernière, plus de 100 millions d’euros avaient été réunis grâce au crowdfunding immobilier, cette tendance qui consiste à organiser des levées de fonds sur le web. Selon la plateforme Fundimmo, le financement participatif est toujours dynamique en France, avec pas moins de 62 millions d’euros collectés au cours du premier semestre 2018 pour le seul marché immobilier. En parallèle, 19 millions d’euros ont déjà été remboursés.

Vie des sociétés |

Recommander cet article
Imprimer cet article

Le financement participatif n’a jamais eu autant de succès, y compris dans le secteur de l’immobilier ! Pour preuve, la plateforme Fundimmo a présenté le 3 juillet dernier les résultats de son baromètre semestriel mené auprès de 23 spécialistes du crowdfunding, aux côtés de Hellocrowdfunding.

Toujours plus de projets financés via le crowdfunding

Le document fait ainsi état de niveaux record pour les six premiers mois de l’année, qui ont totalisé 62 millions d’euros, soit 72% de plus qu’en 2017. De quoi financer pas moins de 126 projets immobiliers (dont 57% concernent des logements), contre 85 l’an dernier. La moyenne des montants collectés est également en nette progression, à 499 786 euros par projet en 2018, après 423 529 euros au premier semestre de l’année précédente.

« Sur les 23 plateformes de crowdfunding proposant des projets immobiliers, on observe une diversification des projets plus importante. Par exemple, la finalité altruiste séduit les investisseurs qui souhaitent engager leurs ressources pour un retour sur investissement tout en conciliant l’aspect humain. C’est le cas du financement de la construction des logements sociaux. Au-delà de la dimension sociale, cette catégorie de projet comporte l’avantage d’avoir un risque limité », détaille Jérémie Benmoussa, directeur général de Fundimmo.

Des retards notables du côté des remboursements

L’étude révèle par ailleurs que les montants remboursés ont, eux aussi, largement augmenté en un an, passant de 9 à 19 millions d’euros au premier semestre 2018 (+111%). Dans le même temps, alors que seulement 31 projets avaient été remboursés de janvier à juin 2017, ils étaient 49 cette année (+58%).

En revanche, Fundimmo déplore des retards de plus en plus fréquents, certaines plateformes enregistrant un taux moyen de 11,3% depuis 2012. Cependant, 18 sites de crowdfunding n’observeraient aucun retard. L’étude rappelle enfin qu’il est possible, grâce à l’agrégateur de projets HelloCrowdfunding, de suivre ceux qui ont du retard, les donnes étant actualisées chaque mois.
                       
Les franciliens particulièrement friands du crowdfunding immobilier

Tout comme l’année dernière, l’Île-de-France est la région la plus active sur les plateformes de financement participatif dédiées à l’immobilier. Suivent l’Auvergne-Rhône-Alpes, la Provence-Alpes-Côte d’Azur et l’Occitanie. « L’Île-de-France reste la région dans laquelle les acteurs de l’immobilier font le plus appel au crowdfunding. Malgré la perspective des élections municipales de 2020, de nature à freiner les permis de construire, on enregistre une croissance positive des demandes de financement partout sur le territoire », conclut Stéphane Bombon, président de Fundimmo.
 

F.C
Photo de Une : ©Fotolia

Recommander cet article
Imprimer cet article

Vos réactions | 0 réactions

Commenter cet article

Les champs à remplir sont obligatoires pour la publication de votre commentaire.

 

 

Le dépôt de votre commentaire ne nécessite pas d'authentification et sera soumis à la validation de notre modérateur.

Dossiers partenaires :

Suivez-nous :

Linkedin
Twitter
Facebook

Les produits de la semaine :