Inscrivez-vous à la Quotidienne du Bâtiment

Accueil > Actualités du BTP > Vie des sociétés > Construction de logements : la chute ralentit

Construction de logements : la chute ralentit

Construction de logements : la chute ralentit
Depuis le début de l’année, le secteur de la construction connaît une baisse de son activité, un recul qui concerne tout particulièrement les permis de construire de logements (- 6,4% sur les douze derniers mois). La situation semble néanmoins se stabiliser. Selon les derniers chiffres du ministère de la Cohésion des territoires publiés ce jour, logements autorisés et commencés ont atténué leur déclin.

Vie des sociétés |

Recommander cet article
Imprimer cet article

Les chiffres de la construction publiés ce mercredi par le ministère de la Cohésion des territoires fait état d’une (très) légère amélioration. En effet, entre août et octobre 2018, les permis de construire ont nettement ralenti leur recul (+ 1,4% par rapport au trois mois précédents après - 2,1%). Les logements individuels « rebondissent » (+ 4% après - 4,2%) et la baisse des logements collectifs « s’atténue » (- 0,2% vs - 0,8%).

Bien sûr, par rapport à la même période l’an dernier, le résultat est moins reluisant: les logements autorisés se sont élevés à 122 400 unités à fin octobre 2018, soit un recul de - 5,9% par rapport à 2017.

Concernant les mises en chantier, elles ont fléchi d’août à octobre 2018 (-3,6%) après une légère augmentation précédemment (+ 0,6%): « l’individuel poursuit sa baisse (- 2,3%) » tandis que le collectif, y compris en résidence se replie (- 4,4% après + 3,5%).

Ainsi de novembre 2017 à octobre 2018, avec 470 600 logements, les autorisations à la construction ont diminué de - 6,4% par rapport aux douze mois précédents. Malgré la baisse des trois derniers mois, les mises en chantier progressent (+ 1,2%) sur douze mois cumulés pour s’établir à 419 500 unités.

Dans le détail, durant cette période, les logements individuels autorisés et commencés baissent respectivement de - 4,2% et - 1,5%. Concernant le collectif, les autorisations diminuent de - 7,7% et les mises en chantier augmentent de + 3,2%.

Au mois d’octobre, le taux d’annulation moyen sur les trois derniers mois des permis de construire est de 11,4% vs 10,7% en janvier 2018. Il reste cependant « inférieur à sa moyenne de longue durée (12,2% d’octobre 2009 à octobre 2018) », note le ministère.

Le délai moyen d’ouverture de chantier sur les trois derniers mois des logements individuels est de 5,4 mois (contre 5,1 en janvier). Dans le collectif, il est de 11,1 mois, en légère progression. Mais il reste proche de sa moyenne de longue période (11,3 mois).    

Les conséquences du rabotage des aides

Les acteurs du marché se réfèrent à de multiples raisons pour expliquer la baisse de l’activité. Le monde du logement social souligne que les économies demandées par le gouvernement, à hauteur de 1,5 milliard d’euros par an, n’encouragent pas les projets. Les promoteurs mettent l’accent sur la frilosité des élus locaux à l’approche des élections de 2020. Chez les constructeurs de maisons, c’est le rabotage des aides, comme le prêt à taux zéro (PTZ), qui est particulièrement évoqué.

Il faudra maintenant patienter pour évaluer l’impact des différentes mesures prises par le gouvernement sur la construction. Promulguée le 27 novembre, la loi Elan doit par exemple venir « simplifier les normes, améliorer l’accès au logement, soutenir la rénovation des bâtiments et accompagner les collectivités dans la redynamisation de leurs territoires ».

La loi pour un Etat au service d’une société de confiance (ESSOC) a instauré le « permis de faire ». Elle prévoit aussi « la réécriture complète des règles de construction pour passer d’une logique actuelle prescriptive de moyens à une logique d’obligation de résultats exigeants », selon un communique du ministère. Des mesures qui permettront « de libérer l’innovation dans la construction aujourd’hui contrainte par un cadre réglementaire figé en métropole comme en outre-mer ».

Le Gouvernement réussira-t-il enfin à créer un choc de l’offre de logements ?

R.C (avec AFP)
Photo de une : ©Fotolia    

Recommander cet article
Imprimer cet article

Vos réactions | 0 réactions

Commenter cet article

Les champs à remplir sont obligatoires pour la publication de votre commentaire.

 

 

Le dépôt de votre commentaire ne nécessite pas d'authentification et sera soumis à la validation de notre modérateur.

Dossiers partenaires :

Visuel Dossiers partenaires

La protection acoustique au coeur de l'innovation TECHNAL


TECHNAL

À l’heure de la densification urbaine et de l’amplification des nuisances sonores, l’exposition...
Visuel Dossiers partenaires

Drain’Up, Une gamme de postes de relevage pour l'habitat...


SEBICO

Sebico propose des réponses pour tous les besoins en postes de relevage pour les eaux usées ou les eaux pluviales....

Suivez-nous :

Linkedin
Twitter
Facebook

Les produits de la semaine :