Inscrivez-vous à la Quotidienne du Bâtiment

Accueil > Actualités du BTP > Vie des sociétés > Eiffage poursuit son dynamisme en 2017

Eiffage poursuit son dynamisme en 2017

Eiffage poursuit son dynamisme en 2017
À l’instar de Sika ou Vinci, le groupe Eiffage a lui aussi connu une hausse conséquente de son chiffre d’affaires l’année dernière. Celui-ci a en effet progressé de 6,9%, culminant à 15,0 milliards d’euros. Surtout, l’ensemble des pôles de l’entreprise a progressé, aussi bien la branche Énergie systèmes (+9,3%) que la Construction (+2,3%) ou les Infrastructures (+8,8%). Tous les chiffres.

Vie des sociétés |

Recommander cet article
Imprimer cet article

Encore une entreprise dont les résultats témoignent clairement de la vivacité du secteur ! Le 28 février dernier, Eiffage a partagé son bilan annuel, faisant état d’une croissance de son chiffre d’affaires à hauteur de 6,9%. Il atteint ainsi les 15,0 milliards d’euros sur l’année. 

Après un quatrième particulièrement dynamique, la totalité des indicateurs est dans le vert ! La construction a en effet progressé de 2,3%, principalement portée par la France (+5,5%), tandis que les infrastructures affichent une hausse de 8,8% (+2,5% en France et +23,9% à l’international).

Du côté de la branche énergie systèmes, l’activité affiche une augmentation de 9,3%, avec un chiffre d’affaires qui culmine à 3,78 milliards d’euros. Les concessions, enfin, ont largement profité de la progression du trafic autoroutier, progressant finalement de 7,2%.

L’ensemble des zones géographiques a également contribué aux bons résultats du groupe, qu’il s’agisse de la France (+5,0%) ou de l’international (+14,8%), à raison de +13,3% pour l’Europe hors France et +24,3% hors Europe.

De belles perspectives pour 2018

Le résultat opérationnel courant, quand à lui, affiche une belle progression de 8,3%, atteignant les 1 729 millions d’euros. Le groupe enregistre ainsi une marge opérationnelle de 11,5% contre 11,4% l’année précédente. Là encore, le groupe précise que toutes les branches ont contribué à cette croissance.

Eiffage a également vu le coût de son endettement financier net baisser pour la troisième année consécutive (-9%), qui a permis, a contrario, de permettre au résultat net part de croître de 23% à 512 millions d’euros (contre 416 millions en 2016 et 312 millions en 2015).

Dans ce contexte favorable, l’entreprise s’attend aujourd’hui à « une nouvelle augmentation de son chiffre d’affaires en 2018 ». « Ses résultats sont également attendus en progression », ajoute l’industriel français. « Au-delà de cette échéance, les projets à venir du Grand Paris Express, dont le lot 1 de la ligne 16 attribué à Eiffage en groupement le 20 février 2018, viendront soutenir l’activité du groupe », conclut-il.

F.C

Recommander cet article
Imprimer cet article

Vos réactions | 0 réactions

Commenter cet article

Les champs à remplir sont obligatoires pour la publication de votre commentaire.

 

 

Le dépôt de votre commentaire ne nécessite pas d'authentification et sera soumis à la validation de notre modérateur.

Dossiers partenaires :

Visuel Dossiers partenaires

La protection acoustique au coeur de l'innovation TECHNAL


TECHNAL

À l’heure de la densification urbaine et de l’amplification des nuisances sonores, l’exposition...
Visuel Dossiers partenaires

Drain’Up, Une gamme de postes de relevage pour l'habitat...


SEBICO

Sebico propose des réponses pour tous les besoins en postes de relevage pour les eaux usées ou les eaux pluviales....

Suivez-nous :

Linkedin
Twitter
Facebook

Les produits de la semaine :