Inscrivez-vous à la Quotidienne du Bâtiment

Accueil > Actualités du BTP > Vie des sociétés > Eiffage poursuit son dynamisme en 2017

Eiffage poursuit son dynamisme en 2017

Eiffage poursuit son dynamisme en 2017
À l’instar de Sika ou Vinci, le groupe Eiffage a lui aussi connu une hausse conséquente de son chiffre d’affaires l’année dernière. Celui-ci a en effet progressé de 6,9%, culminant à 15,0 milliards d’euros. Surtout, l’ensemble des pôles de l’entreprise a progressé, aussi bien la branche Énergie systèmes (+9,3%) que la Construction (+2,3%) ou les Infrastructures (+8,8%). Tous les chiffres.

Vie des sociétés |

Recommander cet article
Imprimer cet article

Encore une entreprise dont les résultats témoignent clairement de la vivacité du secteur ! Le 28 février dernier, Eiffage a partagé son bilan annuel, faisant état d’une croissance de son chiffre d’affaires à hauteur de 6,9%. Il atteint ainsi les 15,0 milliards d’euros sur l’année. 

Après un quatrième particulièrement dynamique, la totalité des indicateurs est dans le vert ! La construction a en effet progressé de 2,3%, principalement portée par la France (+5,5%), tandis que les infrastructures affichent une hausse de 8,8% (+2,5% en France et +23,9% à l’international).

Du côté de la branche énergie systèmes, l’activité affiche une augmentation de 9,3%, avec un chiffre d’affaires qui culmine à 3,78 milliards d’euros. Les concessions, enfin, ont largement profité de la progression du trafic autoroutier, progressant finalement de 7,2%.

L’ensemble des zones géographiques a également contribué aux bons résultats du groupe, qu’il s’agisse de la France (+5,0%) ou de l’international (+14,8%), à raison de +13,3% pour l’Europe hors France et +24,3% hors Europe.

De belles perspectives pour 2018

Le résultat opérationnel courant, quand à lui, affiche une belle progression de 8,3%, atteignant les 1 729 millions d’euros. Le groupe enregistre ainsi une marge opérationnelle de 11,5% contre 11,4% l’année précédente. Là encore, le groupe précise que toutes les branches ont contribué à cette croissance.

Eiffage a également vu le coût de son endettement financier net baisser pour la troisième année consécutive (-9%), qui a permis, a contrario, de permettre au résultat net part de croître de 23% à 512 millions d’euros (contre 416 millions en 2016 et 312 millions en 2015).

Dans ce contexte favorable, l’entreprise s’attend aujourd’hui à « une nouvelle augmentation de son chiffre d’affaires en 2018 ». « Ses résultats sont également attendus en progression », ajoute l’industriel français. « Au-delà de cette échéance, les projets à venir du Grand Paris Express, dont le lot 1 de la ligne 16 attribué à Eiffage en groupement le 20 février 2018, viendront soutenir l’activité du groupe », conclut-il.

F.C

Recommander cet article
Imprimer cet article

Vos réactions | 0 réactions

Commenter cet article

Les champs à remplir sont obligatoires pour la publication de votre commentaire.

 

 

Le dépôt de votre commentaire ne nécessite pas d'authentification et sera soumis à la validation de notre modérateur.

Dossiers partenaires :

Visuel Dossiers partenaires

Sanitaires mobiles sous vide en Andorre


Evac

Le Cirque du Soleil s’est installé à Andorre-la-Vieille durant le mois de juillet 2018 et a rassemblé...
Visuel Dossiers partenaires

SINIAT lance SLIMISOL®, le système d’isolation par...


SINIAT

SLIMISOL®, un système innovant unique sur le marché. Le Programme d’investissements d’avenir (PIA) a été...

Suivez-nous :

Linkedin
Twitter
Facebook

Les produits de la semaine :