Inscrivez-vous à la Quotidienne du Bâtiment

Accueil > Actualités du BTP > Vie des sociétés > Le chiffre d'affaires du secteur des ascenseurs chute de 8%

Le chiffre d'affaires du secteur des ascenseurs chute de 8%

Le chiffre d'affaires du secteur des ascenseurs chute de 8%
Alors que la population vieillit, que les villes se densifient, la Fédération des Ascenseurs a annoncé un baisse de 8% de son chiffre d'affaire en 2014 à l’occasion de la publication annuelle des chiffres du secteur. Un « paradoxe français » selon la fédération qui tient à rappeler son engagement pour accompagner décideurs, pouvoirs publics et propriétaires afin de redonner toute sa place à l’ascenseur.

Vie des sociétés |

Recommander cet article
Imprimer cet article

Malgré une densification des zones urbaines (20 millions d’habitants supplémentaires en 50 ans dans les villes françaises), la France diminue constamment la hauteur des nouvelles constructions. Une tendance qui a pour corollaire une diminution du taux d’équipement en ascenseurs. Preuve en est : si, en 2001, un immeuble de logement nouveau sur 2 était desservi par un ascenseur ; seulement un sur trois l’était en 2012 (Source Fédération). Un constat d’autant plus étonnant qu’en 2030, 30% de la population française aura plus de 60 ans.

« Maintien à domicile des personnes âgées, croissance verticale des villes, besoin de mobilité et d’accessibilité accrus… l'ascenseur apporte des réponses concrètes et innovantes pour inventer la ville de demain. En tant que professionnels du secteur, nous nous devons d’anticiper les changements et de proposer les solutions et services adéquats » explique Pierre Hardouin, Président de la Fédération.

Un constat qui confirme un certain paradoxe français en Europe. Alors même que la France détient l’un des plus hauts taux d’urbanisation d’Europe (80% en 2015) et que les enjeux d’aménagement urbain sont plus importants que jamais, son nombre d’ascenseurs pour 100 habitants est l’un des plus bas : 0,76 en 2015 pour 1,57 en Italie et 2,15 en Espagne par exemple indique la Fédération. La plupart des chiffres s’inscrivent en baisse par rapport à 2103.

Le chiffre d’affaires du secteur a perdu 8% passant à 2,46 milliards d’euros, les effectifs ont baissé de 3%, les ventes du neuf de 5 % et les ventes de modernisation ont, quant à elles, chuté de 60% par rapport au pic d’activité de 2008 (665M€/256M€ en 2014) et de 35% de 2013 à 2014 (392M€/256M€). Pourtant, la « modernisation d’un ascenseur permet de réduire sa consommation énergétique de 50% passant de 3400 KWh à 1190 KWh. Aujourd’hui, la consommation moyenne des appareils les plus récents est de l’ordre de 650 KWh soit 5 fois moins qu’un appareil datant des années 60 » conclut la fédération. A bon entendeur.

B.P

Recommander cet article
Imprimer cet article

Vos réactions | 3 réactions

1 - jeannot le 03 avril 2015

CHIFFRE D AFFAIRE DES ASCENSEURS

Je viens de lire l article sur les ascenseurs, trop de contrôle trop de contrainte revient beaucoup trop cher ,plus un abonnement téléphonique obligatoire pour la sécurité dans la cabine, à l heure ou l on veut diminuer les charges dans les immeubles l ascenseur revient beaucoup trop cher.

 

 

2 - JYP le 03 avril 2015

ASCENSEURS

Je ne suis pas surpris par cette nouvelle qui va dans le mauvais sens ! Cette situation n’est pas étonnante lorsqu’il n’y a pas d’obligation d’ascenseur pour un bâtiment qui est composé d’un R-2, R-3, R, R+1, R+2, R+3 ou R-1, R, R+1, R+2, R+3, R+4 ou R, R+1, R+2, R+3, R+4. Chercher l’erreur ! Nous sommes les seuls au Monde à avoir cette approche. Il me semble que de nombreuses personnes ne sont pas pragmatiques et devraient découvrir ce que peut représenter la Conception Universelle dans la vie de tous et pour tous.

 

 

3 - RB le 07 avril 2015

ASCENSEURS

Le prix des ascenseurs en France est le plus élevé d'Europe. Les professionnels du secteur privilégient les marges au détriment du chiffre d'affaires. Voyez les prix en Allemagne et surtout en Italie ou en Pologne. Les industriels Français disparaîtront dés que la libre circulation des installateurs sera acquise. Le prix d'un ascenseur en France n'a aucune justification économique : c'est un luxe, donc ça se paie au prix du luxe, peu importe le prix de revient.

Commenter cet article

Dossiers partenaires :

Visuel Dossiers partenaires

Nouvelle porte pare-flamme E30 WICONA


WICONA

La protection incendie est l’un des secteurs les plus sensibles du bâtiment. La verticalisation des villes participe...
Visuel Dossiers partenaires

VENTÉLIA, la nouvelle sortie de toit ventilation haute...


CHEMINEES POUJOULAT

Innovation Cheminées Poujoulat, la sortie de toit ventilation VENTÉLIA est une solution alternative à...

Suivez-nous :

Linkedin
Twitter
Facebook

Les produits de la semaine :