Inscrivez-vous à la Quotidienne du Bâtiment

Accueil > Actualités du BTP > Vie des sociétés > Le manque de compétences, premier frein au recrutement dans le BTP

Le manque de compétences, premier frein au recrutement dans le BTP

Le manque de compétences, premier frein au recrutement dans le BTP
Il y a quelques jours, la Fédération française du bâtiment (FFB) faisait part de la difficulté pour les entreprises du secteur de dénicher de nouveaux talents. Et si, finalement, le problème n’était pas dû à un manque de candidats, mais plutôt à des exigences trop élevées du côté des recruteurs ? D’après l’Insee, bon nombre d’acteurs du bâtiment considèrent que la main d’œuvre disponible n’est pas assez compétente. Les détails.

Vie des sociétés |

Recommander cet article
Imprimer cet article

Si l’emploi semble enfin repartir dans le secteur du BTP, tout n’est cependant pas rose sur le marché du travail ! L’Insee a en effet publié ce 21 décembre les résultats peu glorieux d’une étude relative à l’embauche.

D’après cette dernière, en octobre 2017, 70% des entreprises du bâtiment ont déclaré rencontrer des difficultés pour recruter davantage de salariés, aussi bien en CDI qu’en CDD. Tous secteurs confondus, seulement un tiers des sociétés considèrent qu’elles n’ont aucune barrière pour embaucher.

Les petites entreprises particulièrement touchées

Principale difficulté rencontrée par les recruteurs, l’indisponibilité d’une main-d’œuvre compétente est citée par 32% d’entre eux – un taux qui monte à 50% dans le bâtiment. Dans le secteur de la construction, l’incertitude économique est le deuxième critère le plus inquiétant (43%), devant les coûts liés à l’emploi (33%) et la réglementation (30%).

Par ailleurs, l’Insee constate que « les PME subissent un peu plus de barrières à l’embauche » que les autres sociétés. Elles sont en effet 53% à rencontrer des difficultés, contre 51% des ETI (Entreprises de taille intermédiaire) et 46% des grandes entreprises.

Enfin, les difficultés de recrutement auraient « nettement » augmenté depuis deux ans, comme le relate l’Institut. « La barrière liée à l’indisponibilité de main d’œuvre compétente a un peu gagné en importance au cours des derniers mois (+5 points de pourcentage entre avril et octobre 2017), particulièrement dans l’industrie (+9 points). La barrière liée à l’incertitude sur la situation économique a en revanche légèrement diminué (-3 points de pourcentage) », indique l’Insee.

F.C
Photo de Une : ©Fotolia

Recommander cet article
Imprimer cet article

Vos réactions | 2 réactions

1 - FRANK le 22 décembre 2017

MANQUE DE COMPÉTENCE DANS LE BTP

Le premier frein au recrutement est le niveau des salaires proposés, pas le manque de compétences. Quand on cherche à recruter un directeur technique et qu'on lui propose 40K€ annuel brut par an, il ne faut pas s'étonner de ne trouver personne. Bien évidemment cela s'applique à toute la chaine de compétences nécessaires au BTP. Donc, il faut arrêter d'être hypocrite et regarder ou est vraiment le problème. Je connais beaucoup de personnes autour de moi, qui sont parti ce domaine d'activité, pour la raison sus-citée. J'ai moi même dissuadé mes fils de ne pas aller dans ce secteur d'activité et ils sont tous les deux ingénieurs.

 

 

2 - JULIEN le 11 avril 2018

MANQUE DE COMPÉTENCE DANS LE BTP

Outre le fait que les salaires ne soient pas attrayants, il faut surtout remettre en question la formation au sein des entreprises et la mentalité franco-française qui regarde avant tout le diplôme plutôt que la motivation des candidats.

Commenter cet article

Dossiers partenaires :

Visuel Dossiers partenaires

Sanitaires mobiles sous vide en Andorre


Evac

Le Cirque du Soleil s’est installé à Andorre-la-Vieille durant le mois de juillet 2018 et a rassemblé...
Visuel Dossiers partenaires

SINIAT lance SLIMISOL®, le système d’isolation par...


SINIAT

SLIMISOL®, un système innovant unique sur le marché. Le Programme d’investissements d’avenir (PIA) a été...

Suivez-nous :

Linkedin
Twitter
Facebook

Les produits de la semaine :