Inscrivez-vous à la Quotidienne du Bâtiment

Accueil > Actualités du BTP > Vie des sociétés > Un premier semestre 2018 positif pour les travaux publics

Un premier semestre 2018 positif pour les travaux publics

Un premier semestre 2018 positif pour les travaux publics
L’activité des travaux publics a enregistré une hausse de 9,8% au premier semestre 2018. Ce redressement concerne la plupart des spécialités du secteur (route, canalisateurs, travaux électriques). La Fédération nationale des travaux publics (FNTP) souligne néanmoins que la pénurie de bitume et le manque de personnel pourraient venir ralentir le rythme de la croissance. La vigilance reste de mise.

Vie des sociétés |

Recommander cet article
Imprimer cet article

Le dernier baromètre de la FNTP est venu confirmer le redressement de l’activité des travaux publics. Au deuxième trimestre 2018, le montant des facturations a continué de progresser (+ 9,5%). Et sur les 6 premiers mois de l’année, l’activité est en hausse de + 9,8%.

Selon une enquête de la FNTP réalisée en juillet, les chefs d’entreprises sont plus nombreux qu’au 1er trimestre 2018 à déclarer une hausse de leur carnet de commandes quel que soit le type de clientèle (publique ou privée). La FNTP souligne cependant que les attributions de projets liés au Grand Paris Express perturbent encore la lecture des marchés conclus (- 9,6% en juin et – 3,9% sur les 6 premiers mois de l’année).

Ce chantier d’envergure semble pourtant bénéficier au secteur. La fédération professionnelle estime en effet que l’impact de Grand Paris Express « commence à se faire sentir ».

Une activité encore fragile

Les heures totales travaillées repartent à la hausse en juin (+ 8,6% par rapport à mai 2018 et + 5,5% comparé à juin 2017) tirées par les heures travaillées par les ouvriers permanents (+ 9,8% par rapport à mai 2018) et les heures intérimaires (+ 1,4%). Rappelons que le début d’année avait été quelque peu perturbé par les intempéries.

Concernant les effectifs ouvriers permanents, ils sont en hausse de + 1,8% en moyenne sur le 1er semestre. En revanche, l’emploi ouvrier permanent se stabilise en juin malgré « des besoins importants, ce qui peut être un symptôme de la pénurie de personnel ».

La FNTP rappelle qu’en juillet, plus de la moitié des chefs d’entreprises se sont confrontés à un manque de main d’œuvre les contraignant à limiter leur production. A cela est venue s’ajouter la pénurie de bitume qui a entrainé une forte hausse du prix du matériau (+ 15%) d’après les données de l’Insee.

La FNTP prévient ainsi : « La pénurie de bitume et le manque de personnel, s’ils perduraient, pourraient ralentir le rythme de croissance de l’activité ».

R.C

Photo de une : ©Fotolia

Recommander cet article
Imprimer cet article

Vos réactions | 0 réactions

Commenter cet article

Les champs à remplir sont obligatoires pour la publication de votre commentaire.

 

 

Le dépôt de votre commentaire ne nécessite pas d'authentification et sera soumis à la validation de notre modérateur.

Dossiers partenaires :

Visuel Dossiers partenaires

PARLUMIERE STH : Traiter les remontées d'humidité...


PAREXLANKO

L’eau, facteur de désordre. Les phénomènes d’humidité sont à l’origine...
Visuel Dossiers partenaires

Solution de Réfrigération au co2 TRANSCRITIQUE...


DAIKIN AIRCONDITIONING FRANCE

C’est à Boulazac, commune de Dordogne, que le groupe Daikin a accompagné l'installation et la mise en...

Suivez-nous :

Linkedin
Twitter
Facebook

Les produits de la semaine :