Denis Dessus nommé Président de l’Ordre des architectes Architecture | 01.12.17

Partager sur :
Denis Dessus nommé Président de l’Ordre des architectes
L’Ordre des architectes a un nouveau président ! Le 30 novembre dernier, Denis Dessus, architecte DPLG, a été nommé à la tête de l’organisation. Précédemment vice-président du Conseil national, il vient succéder à Catherine Jacquot qui a exercé la présidence de fin 2013 à 2017. Détails.
Le 24 novembre dernier, le Conseil national de l’Ordre des architectes a renouvelé de moitié ses membres. Composé de 24 membres élus pour six ans par les conseillers régionaux, le Conseil national se renouvelle en effet par moitié tous les trois ans. 12 sièges étaient donc à pourvoir pour l’élection 2017.

Trois listes étaient en lice pour un total de 36 candidats. Et c’est finalement les *12 membres de la liste « Ensemble » qui ont été élus. Le taux de participation s’est élevé à 95%.

Nouvelle présidence

Une semaine après ce renouvellement triennal, les nouveaux membres du bureau ont également été nommés. Denis Dessus, architecte DPLG, précédemment vice-président du Conseil national, a été élu président. Il succède à Catherine Jacquot qui a exercé la présidence de fin 2013 à 2017.

Le bureau se compose des vice-présidents Eric Wirth et Valérie Flicoteaux, du trésorier Régis Rioton, et de Anne Desplanques-Bettinger, secrétaire.

« Efficacité, compétence, réactivité sont les maîtres mots de ce nouveau Conseil élu pour trois ans », précise la Cnoa. Il s’agira de porter « le message clair de l’intérêt public auprès des élus, des institutions, des maîtres d’ouvrage publics et privés, des partenaires et du grand Public ».

Le conseil souhaite que « la profession prenne toute sa place dans la commande du particulier ». Il entend également explorer « plus à fond les nouveaux champs que sont le numérique bien sûr, mais également les questions urbaines et le logement très social en partenariat avec les ONG et autres acteurs engagés sur ce sujet ».

* Les 12 membres de la liste « Ensemble » sont : Anne Bettinger, Roland Marques, Natalina Da Costa, Thierry Naberes, Julie Fernandez, Gilles Taulier, Valérie Flicoteaux, Vincent Toffaloni, Elizabeth Gossart, Julien Vincent, Anne-Sophie Kehr et Eric Wirth 

R.C
Photo de une : Denis Dessus (DR)
Redacteur

filter_list Sur le même sujet

Loi Elan : la mobilisation des architectes s’intensifie

Loi Elan : la mobilisation des architectes s’intensifie

Le 17 mai dernier, les architectes ont organisé une journée nationale de débat et de sensibilisation sur tout le territoire afin d’alerter les citoyens et les élus des effets négatifs que pourrait avoir le projet de loi Elan sur la qualité architecturale du bâti. Pour inscrire cette mobilisation dans le temps, ils ont annoncé la création du Collectif « Ambition Logement ». L’objectif, mobiliser le plus grand nombre et initier une contre-offensive.
Plus les agences maîtrisent la maquette numérique, plus elles « démystifient » l’outil - CNOA

Plus les agences maîtrisent la maquette numérique, plus elles « démystifient » l’outil - CNOA

Suite au sondage sur le ressenti des architectes sur le BIM, publié mardi dernier par le Conseil national de l'Ordre des architectes, nous avons voulu en savoir plus sur l'évolution de l'usage de la maquette numérique au sein des agences d'architecture, qu'elles soient grandes ou petites. Interview de Stéphane Lutard, chargé de mission Transition énergétique et Maquette numérique au CNOA.
Permis d'aménager : l'Unsfa souhaite lever le seuil minimal

Permis d'aménager : l'Unsfa souhaite lever le seuil minimal

En juillet dernier, l’Ordre des architectes et le Syndicat des aménageurs-lotisseurs demandaient au gouvernement à ce que le seuil d’intervention de l’architecte pour les permis d’aménager soit fixé à 2 000 m2. En réaction à cette proposition, l’Unsfa a fait part de sa position sur le sujet, à savoir que la question du seuil soit tout simplement levée. Explications.
« Malgré la loi Elan », les architectes restent « optimistes »

« Malgré la loi Elan », les architectes restent « optimistes »

Le 17 janvier dernier, Denis Dessus, président de l’Ordre des architectes (CNOA) présentait ses vœux pour 2019. Parmi les grands chantiers de cette année, la gestion de l’après Elan, une loi qui « fait régresser la France », la refonte du contrat de maîtrise d’œuvre ou encore la création d’une plateforme visant à sensibiliser les acteurs sur « une approche écologique et sociale » de la construction et de la rénovation.

En poursuivant votre navigation sur notre site, vous acceptez l'utilisation de cookies afin de nous permettre d'améliorer votre expérience utilisateur. En savoir plus

Accepter