Bouygues livre la plus grande ferme solaire d'Asie du Sud-Est Eco-construction | 08.03.16

Partager sur :
Bouygues construction vient de livrer la plus grande ferme photovoltaïque d'Asie du Sud-Est sur l'île de Negros aux Philippines. D'une puissance totale de 132 MWc, elle fournira l’équivalent de la consommation annuelle moyenne de 170 000 foyers philippins. Le contrat comporte aussi un engagement sur la performance de la centrale. Explications.
Après la réalisation par Bouygues Energies & Services, avec Bouygues Thai, de trois fermes solaires en Thaïlande, le groupe livre une ferme solaire aux Philippines. 

La centrale, raccordée au réseau national, aura une production annuelle proche de 190 000 MWh par an, soit l’équivalent de la consommation annuelle moyenne de 170 000 foyers philippins. 

Plus de 425 000 panneaux photovoltaïques ont été posés sur une surface de 170 hectares. Il s'agit de la plus grande ferme photovoltaïque d'Asie du Sud-est, dans un pays qui connaît une croissance annuelle forte (entre 6 et 7 % par an depuis 3 ans) et un déficit chronique de production d’énergie.

« Nous sommes ravis d’avoir relevé ce challenge et espérons développer d’autres projets en commun à l’avenir », indique Jean-Christophe Perraud, Directeur général de Bouygues Energies & Services.

Les Philippines, un marché prometteur

Ce projet entre dans le cadre de la politique des Philippines qui place le développement des énergies renouvelables au cœur de son programme. Les travaux ont démarré en mai 2015, après la signature d'un contrat clé en mains entre le groupe français et Helios Solar Energy Corporation, une joint-venture entre le développeur local Gregorio Araneta Inc. et Soleq, la branche solaire du groupe asiatique d'EnR Equis Pte Ltd.

Ce contrat comprend l’ingénierie, la fourniture des équipements et la construction de la ferme solaire. Bouygues Construction s'est également engagé sur la performance de la centrale au moment de la livraison et pendant les premières années d’exploitation. Le groupe sera en charge de l’exploitation et de la maintenance de la centrale pendant quatre années.

Les Philippines est l’un des marchés les plus importants d’Asie dans le domaine des EnR. Bouygues l'a bien compris et souhaite y développer davantage ses activités. Le groupe a recruté et formé plus de 1 500 collaborateurs locaux, dont une soixantaine contribueront à l’exploitation et la maintenance de la centrale solaire.

C.T
© Bouygues Energies et Services

Redacteur

filter_list Sur le même sujet

Bouygues prévoit un chiffre d'affaires quasi stable en 2014

Bouygues prévoit un chiffre d'affaires quasi stable en 2014

Le groupe Bouygues vient de publier ses résultats sur les neufs premiers mois de l'année 2014. Son chiffre d'affaires devrait rester quasiment stable par rapport 2013. L'environnement international reste porteur tandis que le marché français s'avère difficile, notamment pour les activités Construction. Explications.
Bouygues poursuit son développement à l’international

Bouygues poursuit son développement à l’international

Bouygues peut compter sur son développement à l’international pour maintenir un niveau de croissance positif. C'est ce qui ressort du bilan 2015 du géant français récemment publié. Léger recul du chiffre d’affaires, stabilisation de la marge opérationnelle courante, baisse de l’activité en France compensée par un carnet de commandes particulièrement élevé à l’étranger... Le résultat est assez contrasté. Pour 2016, le groupe attend une nette amélioration de sa rentabilité.
Les bétons bas carbone, préoccupation majeure des majors du BTP

Les bétons bas carbone, préoccupation majeure des majors du BTP

Au Centre d’études et de recherches de l’industrie du béton (Cerib), Philippe Francisco, adjoint au directeur Matériaux et Économie circulaire, est bien placé pour le savoir : les acteurs de la construction s’intéressent de plus en plus à l’économie circulaire et à leur impact carbone. Dans ce contexte, les études autour des bétons bas carbone se multiplient. Si cette tendance tend à s’accroître, le spécialiste rappelle que les initiatives ne doivent pas se limiter aux recherches autour des matériaux, mais s’inscrire dans une démarche globale, passant par les processus de fabrication, les efforts des usines, ou encore la limitation des transports. Entretien.
Eiffage prévoit une « légère contraction » de son chiffre d'affaires en 2014

Eiffage prévoit une « légère contraction » de son chiffre d'affaires en 2014

En raison de la baisse de la commande publique, le groupe de BTP et de concessions Eiffage prévoit une « légère contraction » de son chiffre d'affaires en 2014. Fin septembre, le groupe affichait une activité en baisse de 1,7 % à 10,2 milliards d'euros de chiffre d'affaires par rapport à la même période en 2013, malgré les bons résultats de sa branche Concessions. Détails.

En poursuivant votre navigation sur notre site, vous acceptez l'utilisation de cookies afin de nous permettre d'améliorer votre expérience utilisateur. En savoir plus

Accepter