Amanda Jones, le nouveau visage de Consolis Vie des sociétés | 19.06.18

Partager sur :
Amanda Jones, le nouveau visage de Consolis
Le groupe Consolis a officiellement présenté aujourd’hui Amanda Jones comme directrice Communication et Affaires Externes. Rattachée à Nicolas Yatzimirsky, directeur général de Consolis, elle devra contribuer à la croissance du groupe et au développement de son image.
Spécialisé dans les solutions de béton préfabriqué, Consolis s’adresse principalement au secteur du bâtiment en Europe du Nord et aux secteurs des transports et services publics en Europe, en Afrique du Nord, et en Asie du Sud-Est.

Le groupe détient notamment Bonna Sabla. Cette filiale propose des solutions pour le bâtiment et les travaux publics comme par exemple l’assainissement et le traitement des eaux, les réseaux secs, le génie civil, l’aménagement urbain et funéraire, les équipements ferroviaires …

Un talent en charge de la communication

Ce groupe n’a pas choisi n’importe qui comme Directrice Communication et Affaires Externes puisque il s’agit d’Amanda Jones.

De nationalité française et britannique, Amanda Jones rejoint aujourd’hui le groupe au poste de Directrice Communication et Affaires Externes, regroupant à la fois des affaires publiques et le développement durable.

Elle est titulaire d'un DESS en communication politique et sociale de l'Université Panthéon-Sorbonne de Paris et diplômée de l'ESCP (Ecole Supérieure de Commerce de Paris) et de l'Institut d’Études Politiques d’Aix-en-Provence, incluant une année à l'université d'Uppsala en Suède.

Sa carrière a débuté en 1999 dans l’administration française : tout d’abord au Ministère de la Justice, puis au cabinet du Ministère de l’Emploi et de la Solidarité. Ensuite, en 2003, elle rejoint un groupe pharmaceutique appelé Genzyme en tant que Directrice Communication et Affaires Publics.

Puis, de 2004 à 2015, elle travaille pour le groupe Lafarge sur différents postes dont celui de Directrice de la Communication Ciment France, Directrice Formation et Développement au sein des Ressources Humaines globales, et enfin Directrice de l'Image de Marque au niveau corporate.

Chez Lafarge, elle renforce l’image du groupe et s’implique « fortement » dans la fusion du groupe avec Holcim.

Enfin, depuis novembre 2015, elle était Directrice Image de Marque et Réputation pour le groupe Sanofi, où elle a mis en place le nouveau territoire de marque autour de la signature « Empowering Life ».

R.P
Photo de une : ©Consolis

Redacteur

filter_list Sur le même sujet

Lafarge et Holcim franchissent une étape avec la cession d'actifs à CRH

Lafarge et Holcim franchissent une étape avec la cession d'actifs à CRH

La société irlandaise de matériaux de construction CRH est entrée en négociations pour le rachat de quelques 6,5 milliards d'euros d'actifs que les cimentiers suisse Holcim et français Lafarge, en cours de fusion, cherchent à céder. Dans le même temps, le parquet suisse a ouvert une enquête après des soupçons de délit d'initié lors de cette fusion en avril dernier.
La centrale à béton de Holcim aux Batignolles est opérationnelle

La centrale à béton de Holcim aux Batignolles est opérationnelle

Après dix ans d'études et de travaux, la nouvelle centrale à béton du cimentier suisse Holcim, aux Batignolles, est désormais opérationnelle. L'investissement, d'un coût de 7 millions d'euros peut produire jusqu'à 10 000 m3 par mois. Le cimentier espère ainsi, par sa capacité de production et sa proximité, approvisionner les grands chantiers prévus en Ile-de-France. Visite.
Le projet de fusion entre Holcim et Lafarge validé par la Commission européenne

Le projet de fusion entre Holcim et Lafarge validé par la Commission européenne

Lafarge, leader mondial des matériaux de construction français et Holcim, leader mondial suisse de la fabrication et de la distribution de ciment et de granulats, ont obtenu lundi soir le feu vert de de la Commission européenne concernant leur projet de fusion entre égaux. En avril dernier, le Groupe avait entamé des discussions et procéder à la cession de certains actifs avec l'ambition de devenir le poids lourd mondial du ciment.
Le cimentier Holcim confirme la hausse de son bénéfice en 2014 à 1,2 %

Le cimentier Holcim confirme la hausse de son bénéfice en 2014 à 1,2 %

Au cours de l'exercice 2014, le cimentier suisse Holcim qui devrait bientôt fusionner avec le français Lafarge, a réalisé un bénéfice net attribuable aux actionnaires, en hausse de 1,2 % à 1,2 milliard de francs suisse, soit 1,1 milliard d'euros. L'activité a notamment été soutenue grâce à l'augmentation des ventes de ciment en Amérique du Nord, Asie-Pacifique, Moyen-Orient et Afrique. Détails.

En poursuivant votre navigation sur notre site, vous acceptez l'utilisation de cookies afin de nous permettre d'améliorer votre expérience utilisateur. En savoir plus

Accepter