Layher lance une nouvelle plateforme pour la rénovation rapide d’ouvrages d’art Vie des sociétés | 06.03.19

Partager sur :
Layher étend son offre avec Flexbeam, une plateforme suspendue qui facilite la rénovation rapide de ponts et d’ouvrages d’art. Des rénovations nécessaires et parfois urgentes qui vont se multiplier dans les prochaines années. Cette nouvelle plateforme qui permet un montage rapide et une haute résistance vient d’être primée au Mat d’Or 2019. Le point sur ses avantages.

Alors que la France s’est engagée dans un vaste programme de rénovation de plus de 200 000 ponts et ouvrages d’art et que 800 millions d’euros ont déjà été débloqués pour des travaux d’urgence à réaliser sur près de 160 ponts, Layher étend son offre de solutions pour répondre aux besoins des entreprises en charge de ces rénovations.

Pour aider ces entreprises, Layher annonce compléter son offre avec la plateforme suspendue Flexbeam, qui propose un montage rapide, une haute capacité de résistance et un poids réduit. Cette nouvelle plateforme suspendue associe les performances de l’échafaudage Universel de Layher à une poutre en aluminium nouvelle génération. Par rapport à une poutre traditionnelle en treillis acier 450, la plateforme Flexbeam garantit :

- Une résistance en charge à la flexion supérieure d’environ 40 % pour des portées et suspensions plus importantes ;

- Une hauteur inférieure de 40 % (seulement 280 mm) pour économiser l’espace et multiplier les possibilités ;

- Aucun laçage à rajouter ;

- Un montage plus rapide grâce au profil de la section permettant le support direct des planchers profilés en U, et au joint de sécurité facile à mettre en place.
 

Flexbeam, une solution qui permet de nombreuses extensions


Adaptée pour s’installer en sous face ou sur les côtés, cette nouvelle plateforme permet également de nombreuses extensions grâce aux accessoires déjà existants de la gamme Layher :

- En échafaudage suspendu, une plaque d’ancrage et un étrier de suspension accueillent la poutre, la plaque s’amarrant directement sur la maçonnerie de la structure.

- L’étrier se raccorde normalement directement à une manille. La suspension peut aussi être allongée par l’emploi de montants Universel avec un goujon d’adaptation mâle ou femelle. La manille permet le raccord de la poutre à un tirant amarré sur la structure et prévu à cet effet.

- L’adaptateur de montant permet toutes les extensions aux dimensions du système Layher. Le joint de sécurité s’insère sur n’importe quel point et peut se déplacer dans le sens longitudinal de la poutre. Il est ensuite bloqué par un boulon spécifique.

C.L

Photo de Une : ©Layher

 

Redacteur

filter_list Sur le même sujet

Resolving accompagne Rabot Dutilleul dans la digitalisation de ses chantiers

Resolving accompagne Rabot Dutilleul dans la digitalisation de ses chantiers

Rabot Dutilleul et Resolving ont annoncé, en janvier dernier, la signature d’une convention de partenariat en faveur de la digitalisation des métiers de la construction. L’initiative va notamment permettre aux deux partenaires de développer des solutions toujours plus collaboratives et innovantes. Pour Rabot Dutilleul, il s’agira de poursuivre sa mutation numérique et de proposer à ses clients, une offre « toujours plus globale et pertinente ».
Vaux-le-Vicomte : défi technique pour les échafaudages

Vaux-le-Vicomte : défi technique pour les échafaudages

Un mois a été nécessaire au bureau d’étude LAYHER pour trouver LA réponse à ce défi : la réfection de la couverture du château de Vaux-le-Vicomte. Cette solution très technique a offert à UTB la possibilité de travailler directement sur le dôme, sans que les échafaudages n’entrent en contact avec celui-ci.

En poursuivant votre navigation sur notre site, vous acceptez l'utilisation de cookies afin de nous permettre d'améliorer votre expérience utilisateur. En savoir plus

Accepter