Partenariat entre Action Logement et Pôle Emploi pour dynamiser les territoires Vie des sociétés | 21.03.19

Partager sur :
Partenariat entre Action Logement et Pôle Emploi pour dynamiser les territoires
Action Logement et Pôle Emploi ont annoncé ce lundi 18 mars avoir signé une convention-cadre « en faveur de la sécurisation des parcours d’insertion professionnelle et de la dynamique économique des territoires ». Les principaux axes : agir efficacement au service du lien emploi–logement, fluidifier les mobilités professionnelles, et répondre aux besoins exprimés par les territoires.

Action Logement est décidément au cœur de l’actualité en ce début d’année 2019. Après avoir mobilisé une enveloppe de 9 milliards d’euros pour soutenir les salariés les plus modestes en janvier dernier, l’organisme annonce aujourd’hui avoir signé une convention avec Pôle Emploi concernant les mobilités professionnelles. L’objectif : faciliter l’accès au logement des demandeurs d’emploi en mobilité résidentielle dans le cadre d’une reprise d’emploi, et s’engager dans des dispositifs territoriaux concrets et innovants afin de fluidifier la mobilité professionnelle.
 

« Traduire le dynamisme économique national en nouvelles opportunités professionnelles »


« Par la signature de cette convention, les deux partenaires s’engagent à agir pour lever certains freins à l’emploi (...). Il s’agit de mieux répondre concrètement aux besoins exprimés par les demandeurs d’emploi, les actifs en mobilité, les entreprises rencontrant des difficultés de recrutement, et les collectivités attachées à leur attractivité territoriale », expliquent-ils dans un communiqué commun.

« L’enjeu de ce partenariat est de traduire l’actuel dynamisme économique national en nouvelles opportunités professionnelles pour les personnes dépourvues d’emploi et de dynamiser les parcours d’insertion des plus fragiles », ajoutent les deux partenaires.

Dans le cadre de cette convention, trois principaux axes de coopération ont été déterminés :

-Agir efficacement au service du lien emploi–logement ;

-Faciliter l’accès au logement des publics-cibles en optimisant le recours aux aides et services proposés par Action Logement ;

-S’engager dans des dispositifs territoriaux concrets et innovants, afin de fluidifier la mobilité professionnelle des actifs et répondre aux besoins exprimés par les territoires.

Les deux partenaires ont également convenu de solliciter au besoin le parc de logements disponibles afin de sécuriser les mobilités résidentielles pour l’emploi de publics spécifiques, et de participer activement au dispositif « Louer pour l’emploi » porté par Action Logement dans certains territoires. Le mois dernier, Action Logement annonçait également la création de l’Opérateur National de Vente (ONV) de HLM pour accélérer la production de HLM.

C.L

Photo de Une : ©Adobe Stock

 

Redacteur

filter_list Sur le même sujet

Un partenariat pour adapter les formations aux évolutions du secteur

Un partenariat pour adapter les formations aux évolutions du secteur

Le GIE Réseau des CERC et le CCCA-BTP ont signé, mercredi 24 mai, une convention de partenariat, pour une durée de trois ans, afin de renforcer les travaux permettant d’anticiper les besoins de main-d’œuvre qualifiée des entreprises du BTP. Il s’agit ainsi d’adapter l’offre de formation professionnelle aux évolutions du secteur tout en prenant en compte les besoins des territoires.
Le Grand Paris fait un geste pour l’emploi local et l'insertion

Le Grand Paris fait un geste pour l’emploi local et l'insertion

La Société du Grand Paris a signé vendredi 23 juin une convention avec la communauté d’agglomération Paris-Vallée de la Marne pour développer l’emploi local et l’insertion sur les chantiers qui traversent ses territoires. Une collaboration qui comprend des initiatives des collectivités locales et la mise en relation entre entreprises, PME locales et individus. Le coût est estimé à 60 000 euros par an pendant au moins 5 ans.
Fracture territoriale : encore trop d’inégalités entre les métropoles

Fracture territoriale : encore trop d’inégalités entre les métropoles

Le cabinet Arthur Loyd, spécialiste de l’immobilier d’entreprise, a communiqué ce 13 novembre à propos de l’édition 2018 de son Baromètre de l’attractivité et du dynamisme des métropoles françaises. S’inscrivant plus que jamais dans l’actualité, après le lancement du plan « Action cœur de ville » l’année dernière, le rapport revient notamment sur la nécessité d’adapter le parc immobilier afin d’accompagner les mutations des territoires. Les détails.

En poursuivant votre navigation sur notre site, vous acceptez l'utilisation de cookies afin de nous permettre d'améliorer votre expérience utilisateur. En savoir plus

Accepter