Inscrivez-vous à la Quotidienne du Bâtiment

Accueil > Actualités du BTP > Eco-construction > Certivéa fait évoluer son offre de labels

Certivéa fait évoluer son offre de labels

Certivéa fait évoluer son offre de labels
Toujours plus impliqué dans la croissance verte des bâtiments, Certivéa a récemment actualisé son offre de labels pour le non résidentiel en intégrant les certifications E+C-, BBCA (pour le bas-carbone) et Effinergie 2017 (pour l’énergie). Une initiative qui devrait permettre à l’organisme d’accompagner les professionnels du bâtiment qui souhaitent se préparer aux standards imposés par la loi de transition énergétique.

Eco-construction |

Recommander cet article
Imprimer cet article

Alors que le ministère du Logement remettait il y a peu les premiers labels E+C-, Certivéa, partenaire de l’Alliance HQE – GBC, a décidé de renouveler son offre de certifications pour les bâtiments non résidentiels.

Ainsi, les labels BBCA (bas-carbone) et Effinergie (énergie), qui étaient déjà proposés aux professionnels, ont été actualisés afin d’intégrer « le socle de base du label E+C- de l’État ». Certivéa sera également en mesure de délivrer le label E+C- (Bâtiments à énergie positive et réduction carbone), dont la création avait été annoncée par Emmanuelle Cosse et Ségolène Royal en novembre dernier.

« Avec ces 3 labels, les professionnels du secteur du bâtiment et de l’immobilier peuvent se préparer en amont à la construction des bâtiments performants aux ‘’standards’’ de demain. La filière du bâtiment fait ainsi un pas de plus vers l’adoption de technologies et de procédés respectueux de l’environnement », déclare l’organisme.

Un nouveau dispositif d’obtention

En parallèle, Certivéa a également tenu à simplifier les démarches visant à obtenir les différentes certifications. Ainsi, s’il suffira de respecter les exigences du label E+C- pour bénéficier de ce dernier, la conquête des certification BBCA et Effinergie 2017 repose, quant à elle, sur le niveau d’exigence d’E+C-.

En effet, il sera nécessaire « de suivre les exigences aux niveaux E1 et C2 du label E+C- et de satisfaire aux exigences additionnelles du référentiel du label BBCA » pour obtenir ce dernier. Les exigences montent encore d’un cran pour Effinergie 2017, pour lequel il faudra se plier aux niveaux E2 et C1 du label Bâtiments à énergie positive et réduction carbone, sans oublier de « satisfaire aux exigences additionnelles des règles techniques Effinergie ».

©Certivéa - Capture d'écran : Certivéa - Communiqué de presse - mars 2017

Grâce à ce nouveau dispositif, les professionnels du BTP pourront non seulement prétendre à trois reconnaissances selon le niveau d’exigence atteint, mais également « démonter que leur bâtiment limite les déperditions énergétiques, les consommations d’énergie et les émissions de GES (gaz à effet de serre) », comme le rappelle Certivéa.

F.C

Recommander cet article
Imprimer cet article

Vos réactions | 0 réactions

Commenter cet article

Les champs à remplir sont obligatoires pour la publication de votre commentaire.

 

 

Le dépôt de votre commentaire ne nécessite pas d'authentification et sera soumis à la validation de notre modérateur. Veuillez taper les caractères tels qu'ils apparaissent ci-dessous.

Dossiers partenaires :

Visuel Dossiers partenaires

Weber va encore plus loin dans la résistance au feu avec...


WEBER

Pour son système weber.therm XM PSE, weber a fait réaliser en avril 2016 un essai LEPIR2 et confirme ainsi...
Visuel Dossiers partenaires

La géométrie prend une nouvelle dimension : une...


LG Hausys Europe GmbH

Sous l’angle du cristal Au cœur de la tour HVB de la HypoVereinsbank, formes géométriques, angles...

Suivez-nous :

Linkedin
Twitter
Facebook

Les produits de la semaine :