Inscrivez-vous à la Quotidienne du Bâtiment

Accueil > Actualités du BTP > Eco-construction > Enfin une ville française signataire de la charte pour l'efficacité énergétique des bâtiments tertiaires

Enfin une ville française signataire de la charte pour l'efficacité énergétique des bâtiments tertiaires

Enfin une ville française signataire de la charte pour l'efficacité énergétique des bâtiments tertiaires
C'est une certitude : le succès de la transition énergétique de la France nécessite l'implication de tous les acteurs. Souhaitant contribuer, à son niveau, à l'effort national, Paris a signé le 17 mai dernier la charte pour l'efficacité énergétique et environnementale des bâtiments tertiaires publics et privés du Plan Bâtiment Durable. La capitale est ainsi la première ville à soutenir cette initiative.

Eco-construction |

Recommander cet article
Imprimer cet article

La charte pour l'efficacité énergétique et environnementale des bâtiments tertiaires publics et privés du Plan Bâtiment Durable a trouvé jeudi dernier son 126e signataire, et non des moindres. Paris a en effet rejoint le mouvement, étant ainsi la première ville française à s'engager dans cette démarche.

Ce sont Célia Blauel, adjointe à la Maire en charge de l'environnement, du développement durable et du plan climat énergie territorial, et Jacques Baudrier, conseiller délégué aux constructions publiques et à l'architecture, qui sont allés à la rencontre du président du Plan Bâtiment Durable Philippe Pelletier pour signer ledit document, mis en place en 2013.

Celui-ci vise avant tout à engager l'ensemble des acteurs autour d'une démarche commune afin de renforcer l'efficacité énergétique du parc tertiaire. De quoi intéresser les élus franciliens, d'autant que la capitale française est déjà très impliquée dans les problématiques liées à l'environnement.

« Le bâtiment est un secteur clé de la transition énergétique. Les travaux de rénovation énergétique permettent d'améliorer le confort, de réduire les factures d'énergie et de créer des emplois. La Ville de Paris entend prendre pleinement sa part à ce chantier majeur », a fait savoir Célia Blauel.

Un engagement très fort en faveur de l'environnement

A travers la signature de la charte, ce ne sont pas moins de 8 objectifs ambitieux qui engagent désormais la capitale, parmi lesquels la réduction de 40% des consommations énergétiques du parc municipal à horizon 2030, et de 60% d'ici 2050, le renforcement du dispositif de management de l'énergie, ou encore la poursuite du programme de rénovation énergétique des écoles parisiennes.

Philippe Pelletier en a profité pour saluer « l'engagement résolu de la Ville de Paris en faveur de l'efficacité énergétique et environnementale de son parc. » « Cette signature est notamment le témoin des actions engagées par Paris en faveur de la rénovation énergétique de ses écoles ; il s'agit là d'un formidable exemple et des prémices au lancement d'un grand Plan bâtiments scolaires », a-t-il déclaré.

Ces engagements viennent ainsi s'ajouter à ceux qui ont déjà été pris dans le cadre du Plan Climat, présenté en novembre dernier. Pour rappel, celui-ci prévoit notamment de réduire de 25% les émissions de gaz à effet de serre et les consommations d'énergie et de porter à 25% la part des EnR et de récupération entre 2004 et 2020. Autant d'objectifs ambitieux qui témoignent de la volonté de Paris à devenir un modèle de ville éco-responsable.

F.C
Photo de Une : ©Plan Bâtiment Durable

Recommander cet article
Imprimer cet article

Vos réactions | 0 réactions

Commenter cet article

Les champs à remplir sont obligatoires pour la publication de votre commentaire.

 

 

Le dépôt de votre commentaire ne nécessite pas d'authentification et sera soumis à la validation de notre modérateur.

Dossiers partenaires :

Suivez-nous :

Linkedin
Twitter
Facebook

Les produits de la semaine :