Inscrivez-vous à la Quotidienne du Bâtiment

Accueil > Actualités du BTP > Eco-construction > Le Syndicat des énergies renouvelables réclame « une accélération massive d’ici 2020 »

Le Syndicat des énergies renouvelables réclame « une accélération massive d’ici 2020 »

Le Syndicat des énergies renouvelables réclame « une accélération massive d’ici 2020 »
L’année dernière, 161 gigawatts de nouvelles capacités de production d’énergies renouvelables ont été installés dans le monde – un record jamais atteint jusque-là, mais néanmoins toujours insuffisant pour le Syndicat des énergies renouvelables (SER). L’organisme est formel : si la France veut atteindre les objectifs fixés à horizon 2020, une « accélération massive » du développement des énergies vertes est « indispensable ».

Eco-construction |

Recommander cet article
Imprimer cet article

Malgré toute la bonne volonté de Nicolas Hulot, plus engagé que jamais dans le succès de la transition énergétique, de nombreux efforts doivent encore être fournis pour atteindre les objectifs fixés par la France dans le cadre du ''paquet Energie Climat 2020''.

En effet, d’après le Syndicat des énergies renouvelables, « au rythme actuel, la part des énergies renouvelables pourrait ne s’élever qu’à 17% contre les 23% sur lesquels notre pays s’est engagé ».

Une situation inquiétante pour l’organisme, qui a réagi ce 11 septembre à la publication vendredi dernier du « Suivi de la directive 2009/28 CE relative à la promotion de l’utilisation des énergies renouvelables » par le Commissariat général au développement durable.

Des actions concrètes à mettre en place

D’après les dernières informations communiquées par le CGDD, la France n’aurait réalisé que deux tiers de l’objectif fixé dans le cadre du Plan national d’action en faveur des énergies renouvelables. Ainsi, dans le contexte actuel, la part des EnR dans la consommation française atteindrait péniblement 19% fin 2020.

Pour le SER, aucun doute possible : « sans une accélération massive du développement des EnR, la France ne sera au rendez-vous des engagements qu’elle avait pris pour 2020 ».

« Pour redresser la trajectoire et parvenir à l’objectif que la Loi de Transition énergétique pour la croissance verte fixe pour 2030, soit de 32% d’énergies renouvelables dans notre consommation, il est urgent de mobiliser tous les filières et de mettre en œuvre très rapidement les mesures opérationnelles que nous avons proposées au gouvernement dès cet été », martèle Jean-Louis Bal, président du Syndicat.

« Le SER a (…) identifié des actions concrètes et immédiates, qui portent sur les aspects juridiques, économiques, techniques et industriels. Nous sommes convaincus qu’elles permettront d’accélérer le rythme de développement des énergies renouvelables pour être au rendez-vous 2030 », conclut-il.

F.C
Photo de Une : ©Fotolia

Recommander cet article
Imprimer cet article

Vos réactions | 0 réactions

Commenter cet article

Les champs à remplir sont obligatoires pour la publication de votre commentaire.

 

 

Le dépôt de votre commentaire ne nécessite pas d'authentification et sera soumis à la validation de notre modérateur. Veuillez taper les caractères tels qu'ils apparaissent ci-dessous.

Dossiers partenaires :

Visuel Dossiers partenaires

Formations AIPR - Autorisation d’intervention à...


Ginger formation

Nouvelle réglementation - À compter du 1er janvier 2018, la réglementation française obligera...
Visuel Dossiers partenaires

Filtre compact Biomeris à culture fixée sur média naturel


SEBICO

Le ltre compact Biomeris est destiné à l’assainissement non collectif des résidences principales ou secondaires....

Suivez-nous :

Linkedin
Twitter
Facebook

Les produits de la semaine :