Inscrivez-vous à la Quotidienne du Bâtiment

Accueil > Actualités du BTP > Vie des sociétés > Début d’année solide pour les fournisseurs et loueurs de matériels de chantiers

Début d’année solide pour les fournisseurs et loueurs de matériels de chantiers

Début d’année solide pour les fournisseurs et loueurs de matériels de chantiers
Le bilan trimestriel du marché des matériels de BTP fait du bien, dans un contexte difficile pour le secteur de la construction ! De janvier à mars 2018, la manutention et la location ont vu leur chiffre d’affaires progresser respectivement de 11% et 7%, profitant de la consolidation de l’économie française, d’après la Fédération DLR. Seul point noir : l’activité distribution affiche malgré tout un repli de -4%.

Vie des sociétés |

Recommander cet article
Imprimer cet article

Si les chiffres de la construction sont plus ou moins parvenus à se redresser en avril après un premier trimestre compliqué, le marché des matériels du BTP, lui, a connu un début d’année plutôt positif.

La Fédération DLR, qui représente les acteurs du secteur, a en effet partagé ce 29 mai son bilan pour le premier trimestre 2018. Verdict : seule l’activité distribution a vu son chiffre d’affaires baisser de 4% par rapport à la même période l’année dernière, et de 5% en comparaison aux trois mois précédents.

« Ce recul est dû à deux facteurs : le contrecoup du suramortissement exceptionnel (dispositif Macron) obtenu au cours des années 2016 et 2017, et les intempéries de l’hiver », indique l’organisme, qui ajoute que les activités majoritaires de la distribution ont toutes fléchi, à raison de -3% pour la vente de matériel neuf, -13% pour l’occasion et -43% pour la location longue durée.

« Malgré le recul observé, deux tiers des entreprises anticipent une stabilisation de leur activité sur un an. Les dirigeants sont confiants quant à une reprise des affaires, la moitié d’entre eux prévoit de créer des emplois au prochain trimestre et plus d’un tiers d’investir au cours de la même période », nuance la Fédération DLR.

La location et la manutention énergiques

Par chance, les deux autres activités représentées par l’organisme, la location et la manutention, sont toutes deux au beau fixe. La première, tout d’abord, a connu une hausse de son chiffre d’affaires de 7% par rapport à l’année dernière, enregistrant par là même son « 10ème trimestre consécutif de variation positive », d’après DLR.

La Fédération félicite notamment les investissements réalisés, qui « ont permis d’accroître la valeur du parc de matériels et donc de l’activité ». Face à ce dynamisme, deux tiers des professionnels du secteur s’attendent à une nouvelle hausse de leur activité dans les mois à venir. Mieux encore : 41% des entreprises envisagent de recruter prochainement.

La manutention, enfin, est l’activité dont la hausse est la plus importante : +11% sur un an (malgré une variation de -8% par rapport au trimestre précédent). « La croissance est portée par un environnement économique encourageant, et ce malgré un début d’année difficile dans les principaux secteurs clients », constate DLR.

En outre, les ventes de matériel neuf ont été particulièrement vigoureuses (+19%), tandis que l’occasion et la location sont également reparties à la hausse (respectivement +8% et +10%). La maintenance, de son côté, s’inscrit à la baisse (-2%). Il n’en reste pas moins que les dirigeants d’entreprises du marché de la manutention sont particulièrement optimistes : 40% d’entre eux prévoient de se développer, et 70% envisagent des recrutements.

F.C
Photo de Une : ©Fotolia

Recommander cet article
Imprimer cet article

Vos réactions | 0 réactions

Commenter cet article

Les champs à remplir sont obligatoires pour la publication de votre commentaire.

 

 

Le dépôt de votre commentaire ne nécessite pas d'authentification et sera soumis à la validation de notre modérateur.

Dossiers partenaires :

Suivez-nous :

Linkedin
Twitter
Facebook

Les produits de la semaine :