Inscrivez-vous à la Quotidienne du Bâtiment

Accueil > Actualités du BTP > Vie des sociétés > La FFB défend plus que jamais l’indépendance financière des organisations d’employeurs

La FFB défend plus que jamais l’indépendance financière des organisations d’employeurs

La FFB défend plus que jamais l’indépendance financière des organisations d’employeurs
En octobre 2016, la Fédération Française du Bâtiment (FFB) formulait 9 propositions pour un patronat indépendant et performant. Le syndicat y défendait notamment l’idée de mettre fin aux financements publics. Ce lundi 12 novembre, le syndicat a renouvelé l’appel. Dans un communiqué, il souligne « l’impérieuse nécessité » d’assurer l’intégralité du financement des organisations d’employeurs par les cotisations.

Vie des sociétés |

Recommander cet article
Imprimer cet article

Dans un communiqué daté du 12 novembre, la FFB revient sur la nécessité de revoir les règles de financement des organisations représentatives d’employeurs.

Déjà en 2016, le syndicat avait formulé des propositions pour un patronat indépendant. Pour ce faire, il préconisait d’assurer l’intégralité du financement des organisations patronales par les cotisations ; de mettre un terme à l’ensemble des participations financières d’organismes paritaires ; et de demander aux fonctionnaires souhaitant travailler dans les organisations patronales de démissionner de la fonction publique.

La FFB considère en effet que les organisations patronales doivent « conserver la maîtrise de leur financement, et pour cela vivre de leurs seules cotisations, sinon elles perdent leur indépendance ». Le financement public des dites organisations est une « dérive » qui « fausse le jeu du paritarisme et crée une endogamie malsaine entre les syndicats patronaux et les pouvoirs publics », écrivait la fédération le 25 mai dernier.

« Le monde patronal doit montrer l’exemple »

La FFB prône ainsi le « nécessaire sevrage des financements publics » : « Comment bien défendre ses adhérents quand on ne dépend pas d’eux pour financer son fonctionnement ? » « Comment négocier en toute indépendance avec les pouvoirs publics quand ceux-ci disposent d’un droit de vie ou de mort financière sur l’organisation ? », s’interroge-t-elle.

« Seules l’adhésion volontaire et la cotisation à l’organisation lui donnent sa pleine légitimité ainsi qu’aux mandataires qui la représentent » et garantissent « l’indépendance et donc la transparence des actions quotidiennement menées ».

Estimant que le monde patronal se doit « de montrer l’exemple », la FFB rappelle que de nombreuses actions sont déjà engagées pour traduire en pratique cette nécessaire indépendance financière.

Pour Jacques Chanut, Président de la FFB : « L’indépendance et la transparence financière des organisations d’employeurs est un combat essentiel que la FFB mène depuis plusieurs années. Il faut revenir aux fondamentaux, la situation n’a que trop dérivé. Soyons clairs, la dépendance financière altère toute crédibilité, il est plus que temps de crever l’abcès du financement public ! ».

R.C

Recommander cet article
Imprimer cet article

Vos réactions | 0 réactions

Commenter cet article

Les champs à remplir sont obligatoires pour la publication de votre commentaire.

 

 

Le dépôt de votre commentaire ne nécessite pas d'authentification et sera soumis à la validation de notre modérateur.

Dossiers partenaires :

Visuel Dossiers partenaires

Vue directe sur le ciel pour « Somfy Lighthouse »


VELUX FRANCE

Conçu pour accueillir des visiteurs et leur faire découvrir la marque SOMFY et ses solutions connectées, SOMFY Lighthouse...
Visuel Dossiers partenaires

Solution de Réfrigération au co2 TRANSCRITIQUE...


DAIKIN AIRCONDITIONING FRANCE

C’est à Boulazac, commune de Dordogne, que le groupe Daikin a accompagné l'installation et la mise en...

Suivez-nous :

Linkedin
Twitter
Facebook

Les produits de la semaine :