Inscrivez-vous à la Quotidienne du Bâtiment

Accueil > Actualités du BTP > Vie des sociétés > L’État s’engage aux côtés de la ville de Lille pour la construction de 2 500 logements

L’État s’engage aux côtés de la ville de Lille pour la construction de 2 500 logements

L’État s’engage aux côtés de la ville de Lille pour la construction de 2 500 logements
2 500 – c’est le nombre de logements qui vont pouvoir être construits sur l’ancien site de la gare de Lille Saint-Sauveur, dont la ministre du Logement Emmanuelle Cosse a signé l’acte de cession le 17 mars dernier. Inutilisé depuis plus de dix ans, le terrain de 23 hectares va ainsi faire l’objet d’une vaste opération de requalification, annoncée comme étant la plus importante de ce type en France. Tous les détails.

Vie des sociétés |

Recommander cet article
Imprimer cet article

En 2016 déjà, l’État avait cédé à titre gratuit un terrain bâti à la ville de Lille afin de reconvertir un ensemble immobilier de 1 500 m2 en 50 logements. Allant encore plus loin cette année, le gouvernement a récemment annoncé la cession d’un terrain appartenant à la SNCF, en friche depuis 2003.

La plus importante cession de terrain depuis 2013

Ce sont ainsi 2 500 logements qui devraient voir le jour sur l’ancien site de la gare de Lille Saint-Sauveur, faisant de cette opération « la plus importante depuis la loi sur la mobilisation du foncier public », selon le ministère du Logement de l’Habitat durable.

En outre, le programme prévoit notamment la construction d’un quartier habité (comprenant un tiers de logements sociaux) et, surtout, « d’un espace à la fois résidentiel, commercial et culturel en développant des activités créatives en lien avec les établissements scientifiques, universitaires et culturels ».

Un projet de grande envergure qui s’inscrit pleinement dans la volonté d’Emmanuelle Cosse de « mobiliser le foncier public pour créer du logement abordable ».

Une forte mobilisation du foncier public

« Cette mobilisation est un levier essentiel de la politique que nous menons au service du logement abordable. En libérant du foncier constructible en zone dense à prix accessible, elle participe à la relance de la construction qui porte aujourd’hui ses fruits », déclare la ministre du Logement.

Pour rappel, 105 accords de cession ont été recensés l’année dernière, avec un potentiel de 12 000 nouveaux logements construits en zones tendues – de quoi remplir l’objectif fixé par François Hollande, selon le ministère du Logement. Sur ce plan, le nord est particulièrement actif, avec 5 sites cédés en 2016 pour 403 logements (dont 272 sociaux) livrés en 2018.

Le terrain de la gare de Lille, quant à lui, a été vendu pour 7 millions d’euros. Un prix bien en-dessous du marché selon Emmanuelle Cosse, qui a par ailleurs fait part des réticences de Réseau Ferré de France à céder ces terrains à la ville. Une petite victoire pour le gouvernement, en somme.

F.C
Photo de Une : @emmacosse (Twitter)

Recommander cet article
Imprimer cet article

Vos réactions | 0 réactions

Commenter cet article

Les champs à remplir sont obligatoires pour la publication de votre commentaire.

 

 

Le dépôt de votre commentaire ne nécessite pas d'authentification et sera soumis à la validation de notre modérateur. Veuillez taper les caractères tels qu'ils apparaissent ci-dessous.

Dossiers partenaires :

Visuel Dossiers partenaires

Weber va encore plus loin dans la résistance au feu avec...


WEBER

Pour son système weber.therm XM PSE, weber a fait réaliser en avril 2016 un essai LEPIR2 et confirme ainsi...
Visuel Dossiers partenaires

La géométrie prend une nouvelle dimension : une...


LG Hausys Europe GmbH

Sous l’angle du cristal Au cœur de la tour HVB de la HypoVereinsbank, formes géométriques, angles...

Suivez-nous :

Linkedin
Twitter
Facebook

Les produits de la semaine :