Inscrivez-vous à la Quotidienne du Bâtiment

Accueil > Actualités du BTP > Vie des sociétés > Malgré une activité en hausse, l’artisanat du bâtiment craint la fin 2018

Malgré une activité en hausse, l’artisanat du bâtiment craint la fin 2018

Malgré une activité en hausse, l’artisanat du bâtiment craint la fin 2018
Les entreprises artisanales du bâtiment enregistrent, au 2e trimestre 2018, une croissance plus importante qu’en début d’année, annonce la Capeb. Entre avril et juin, l’activité du secteur a en effet progressé de 3,5% par rapport à la même période de 2017. Mais si le marché fait preuve de dynamisme, Patrick Liébus appelle à la vigilance. La baisse des mises en chantier et des autorisations pourrait bien impacter l’activité dans les mois à venir.

Vie des sociétés |

Recommander cet article
Imprimer cet article

La Confédération de l’Artisanat et des Petites Entreprises du Bâtiment (Capeb) vient de dévoiler les chiffres de l’activité du 2e trimestre 2018 et les nouvelles sont plutôt bonnes.

Les artisans du bâtiment ont bénéficié d’une accélération de leur activité (+ 3,5% par rapport à la même période de 2017), un dynamisme porté par la construction neuve (+ 6,5% contre 4,5% l’an dernier).

Si la tendance sur le neuf est à la hausse, elle reste « fragile », prévient la Capeb, car elle risque de subir un ralentissement au second semestre 2018, « du fait des rabotages des aides à la pierre ».

La Capeb s’inquiète également de la baisse des mises en chantier (- 6,9%) et des autorisations (- 3,9%) entre mars et mai 2018 par rapport aux trois trimestres précédents. Le syndicat se réfère notamment à la baisse des autorisations de logements individuels sur l’ensemble des segments. « Cela devrait impacter l’activité de la construction neuve dans l’artisanat du bâtiment ». S’ajoute le recentrage des dispositifs Pinel et PTZ dans le loi de finances 2018 qui marque un recul, notamment dans les zones B2 et C.

L’entretien-rénovation toujours timide

L’activité en entretien-rénovation enregistre une progression de + 1%, notamment grâce aux travaux d’amélioration de Performance Energétique du Logement (+2% par rapport au 2e trimestre 2017). L’activité devrait se maintenir sur les mois à venir au vu du dynamisme des ventes de logements anciens, représentant 953 000 ventes sur douze mois cumulés en avril 2018 (+ 7%).

Quelle situation pour chacun des corps de métiers ? Tous voient leur activité s’intensifier entre + 2 et + 4% par rapport à la même période l’an dernier. Les travaux de maçonnerie et de couverture-plomberie-chauffage sont les plus dynamiques, passant de + 3% au 1er trimestre à + 4% à l’issue du 2e trimestre. Après avoir connu 5 trimestres de hausse mesurée de 1,5%, l’activité d’aménagement-décoration-plâtrerie enregistre une croissance de 2% au 2e trimestre.

Un secteur en manque de main d’œuvre qualifiée

Si les voyants sont au vert, la Capeb souligne que 7% des entreprises artisanales ne sont pas parvenues à satisfaire leur besoin en main d’œuvre qualifiée ; seuls 20% des entreprises artisanales ont cherché à recruter au premier semestre 2018, contre 30% l’an dernier. Quant aux intentions d’embauche, elles sont également orientées à la baisse : 14% des entreprises souhaitent recruter un/des salariés supplémentaires versus 21% un an auparavant.

Preuve que les entreprises « ne se projettent pas », l’emploi intérim connaît une hausse de 11% par rapport au même trimestre de l’année dernière et représente 9,7% dans l’emploi salarié total.

Au vu des chiffres du second trimestre 2018, Patrick Liébus souligne : « Bien que notre activité ait augmenté, nous devons faire preuve de la plus grande vigilance. Nous ne sommes en effet plus à une absurdité près et des mesures incohérentes et contre-productives planent systématiquement au-dessus de nos têtes. Preuve en est avec le sujet de la suppression de la TVA à taux réduit pour les travaux de rénovation énergétique qui est revenu sur le tapis. Un comble alors que le Gouvernement clame que la rénovation énergétique est une priorité ! Je continuerai donc inlassablement de plaider pour des mesures cohérentes, pérennes et réellement efficientes.»

R.C
Photo de une : ©Fotolia

Recommander cet article
Imprimer cet article

Vos réactions | 0 réactions

Commenter cet article

Les champs à remplir sont obligatoires pour la publication de votre commentaire.

 

 

Le dépôt de votre commentaire ne nécessite pas d'authentification et sera soumis à la validation de notre modérateur.

Dossiers partenaires :

Visuel Dossiers partenaires

Information prévention : Chute de hauteur – prévenir...


OPPBTP

L’OPPBTP vous accompagne dans votre métier en mettant à votre disposition un mémento prévention...
Visuel Dossiers partenaires

Laissez libre cours à votre imagination avec Ecophon...


ECOPHON

Ecophon dévoile sa nouvelle gamme d’îlots flottants. Votre palette de création a été...

Suivez-nous :

Linkedin
Twitter
Facebook

Les produits de la semaine :